full_illustration

Devenir dépanneur informatique à son compte

12-11-2021
5 minutes

Dans une société où la place de l’ordinateur est croissante, le secteur du dépannage informatique ne connaît pas la crise ! Disque dur, carte mère et processeur n’ont aucun secret pour vous ? Formations, obligations et démarches de création, voici tout ce qu’il faut savoir sur ce métier en plein essor.

Qu’est-ce qu’un dépanneur informatique ? 

Réparer un ordinateur qui ne veut plus s’allumer, faire fonctionner une imprimante récalcitrante, installer une box internet... L’assistance informatique recouvre de multiples prestations qui ont toutes un point commun : la (re)mise en état de marche d’un appareil informatique.

Ainsi, ce réparateur indépendant est un technicien qui peut être amené à : 

  • Identifier et réparer les bugs (pannes) informatiques 

  • Nettoyer un ordinateur touché par un virus  

  • Installer et configurer un ordinateur 

  • Connecter du matériel périphérique (scanner, imprimante, box, webcam etc.) 

  • installer des logiciels 

  • Réparer et / ou changer des pièces informatiques (cartes, disque dur, etc.) 

 

Côté clientèle, le dépanneur informatique peut travailler pour : 

  • Les particuliers : il se déplace alors à leur domicile mais peut emporter le matériel défectueux chez lui, si la panne nécessite une intervention plus complexe. 

  • Les petites et moyennes entreprises (PME) : celles-ci ne disposent pas toujours d’un service informatique et font, dans ce cas, appel à un prestataire de services extérieur. 

 

Le saviez-vous ?

La rémunération des dépanneurs informatiques varie en fonction de l’expérience et de la diversité des missions accomplies. En moyenne, un réparateur informatique indépendant gagne entre 25 et 50 € par heure.

 

Les qualités pour faire du dépannage informatique à domicile 

Vous l’avez compris, le dépanneur informatique est un technicien polyvalent, capable de s’adapter aux pannes, comme aux clients ! 

Faire de la veille informatique est donc incontournable : ce domaine est en constante évolution et de nouveaux produits sortent régulièrement sur le marché. Le réparateur informatique doit faire preuve de curiosité et constamment s’informer sur les dernières innovations (logiciels, équipement)  pour adapter ses réparations et ses préconisations. 

Disponible et réactif, il est prêt à intervenir rapidement à domicile, en semaine comme le week-end, auprès d’une clientèle souvent en recherche d’interventions rapides et efficaces. Pour rassurer et instaurer un climat de confiance, il prend également le temps d’expliquer avec clarté et pédagogie l’origine du problème informatique et la solution adaptée.

La maintenance informatique demande rigueur et minutie, notamment lorsqu’il s’agit de réparer les composants des appareils défectueux et de proposer un nouvel équipement. Comme tout dépanneur ou installateur, ce professionnel fait preuve de méthode et est à l’aise avec les différentes notices techniques afin d’analyser rapidement l’origine des pannes. Notez qu’une bonne maîtrise de l’anglais technique est un vrai plus pour proposer des prestations efficaces. 

Autonome et organisé, le dépanneur informatique indépendant sait enfin gérer son temps pour optimiser le nombre de ses interventions à domicile et ainsi rentabiliser son activité. 

Les formations pour devenir dépanneur informatique 

Le dépannage informatique à domicile est une prestation de services non réglementée : il n’existe pas de titre officiel de dépanneur informatique ou d’installateur de logiciels. Cela signifie que vous pouvez exercer cette profession sans diplôme particulier. Un autodidacte passionné d’informatique peut donc se lancer sans formation. 

Néanmoins, se former reste un atout pour inspirer confiance à votre clientèle, et surtout proposer des prestations de qualité. Vous pouvez par exemple suivre les cursus de formation suivants : 

  • Un bac pro SEN (Systèmes électroniques numériques) 

  • Un BTS ou un DUT Informatique 

  • Une licence professionnelle Métiers de l’Informatique 

 

Le saviez-vous ?

Vous êtes en reconversion professionnelle ou souhaitez simplement développer vos compétences ? L’AFPA et le CNAM proposent des formations pour adultes dans de nombreux domaines, dont la maintenance informatique. N’hésitez pas à vous renseigner pour trouver la formation qui vous convient. 

 

Les obligations du dépanneur informatique indépendant 

Faire un devis et informer le consommateur 

L'arrêté du 24 janvier 2017 est venu renforcer le droit à l’information des consommateurs sur les prix des prestations de dépannage.

Désormais, en plus d’émettre des factures, un réparateur informatique a l’obligation de fournir un devis détaillé à son client. 

Ce document doit notamment indiquer :  

 

  • le coût de la main-d'œuvre toutes taxes comprises (TTC) 

  • le temps estimé 

  • le prix TTC de chaque prestation en détail 

  • les frais de déplacements si nécessaire 

  • le prix du devis, si celui-ci est payant 

 

Notez également que si vous avez un site internet, vous êtes dans l’obligation d’y afficher vos tarifs.

 

Souscrire des assurances 

Un dépanneur informatique manipule, démonte et intervient sur des équipements qui ne lui appartiennent pas. De par son métier, il peut même être amené à le transporter à bord de son véhicule pour le rapporter à son atelier.  

Pour vous protéger en cas de dommages causés à votre client, il est donc indispensable de souscrire : 

 

  • Une responsabilité civile professionnelle (RC Pro) qui vous couvre dans le cadre de l’exécution de votre contrat (perte des données informatiques, retard de prestation, appareil endommagé, etc.). Cette assurance peut également servir à protéger vos équipements et votre matériel de dépannage.  Attention, une RC Pro peut être particulièrement coûteuse. Pour vous aider dans votre choix, notre partenaire Coover met à votre disposition un comparatif des offres existantes. 

  • Une protection juridique afin d’être représenté et défendu par votre assurance dans une procédure de justice, ou pour simplement obtenir des informations juridiques dans un litige qui vous opposerait à un client. 

  • Une assurance automobile professionnelle pour vous couvrir en cas d’accident de voiture. 

 

Les démarches pour devenir dépanneur informatique indépendant  

Trouver votre CFE 

Le Centre des Formalités des Entreprises (CFE) est votre interlocuteur pour la déclaration et l’immatriculation de votre activité. Votre CFE est déterminé selon la nature de votre activité : 

 

  • Si vous faites uniquement de la réparation informatique, vous faites de la prestation de services  artisanale. Votre CFE est la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA). 

  • La vente  de matériel informatique (composants, périphérique, unité centrale, etc.) est une activité  commerciale et relève de la Chambre du Commerce et de l’Industrie (CCI). 

  • Vous formez vos clients à l’utilisation de logiciels ou d’appareils informatiques ? Cette activité de conseil est libérale. Le CFE compétent est l’URSSAF. 

 

Information importante

Dès lors que vous exercez une activité mixte (artisanale et commerciale / artisanale et libérale), vous devez distinguer votre activité professionnelle principale et l’activité secondaire pour connaître votre CFE de rattachement. 

Choisir votre forme juridique  

Avant d’effectuer vos premières réparations informatiques, vous devez obligatoirement procéder à la création de votre entreprise. Le choix de votre statut juridique est une étape très importante, car il déterminera votre régime d’imposition, votre couverture sociale, votre responsabilité en tant que dirigeant ou encore les procédures préalables à l’immatriculation de votre activité. Il n’existe pas de choix prédéfini : chaque statut juridique comporte ses propres avantages et inconvénients en fonction de votre ambition professionnelle.

Si vous exercez seul, sans volonté de vous associer dans l’immédiat, vous pouvez faire le choix de l’entreprise individuelle. Les formalités de création sont relativement simples et rapides. Néanmoins, puisque vous ne formez qu’un avec votre entreprise, vous engagez votre responsabilité et votre patrimoine personnel dans le cadre de votre activité. 

L’entreprise individuelle comporte deux options : 

  • Le régime de la micro-entreprise : faire du dépanneur ou installateur de logiciels en auto-entreprise vous permet de bénéficier de formalités encore plus allégées, tant en termes de création que de gestion. Toutefois, votre chiffre d’affaires annuel ne devra pas excéder 72 600 € et vous ne pourrez pas déduire vos charges et frais professionnels. 

  • L’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) : ce statut particulier vous permet de protéger une partie de vos biens en créant un patrimoine d’affectation. 

 

Envie d’un cadre juridique plus sécurisant ? La création d’une société est alors sûrement la meilleure option. Dans les sociétés unipersonnelles, telles l’EURL ou la SASU, votre responsabilité est limitée à vos apports au capital social. De plus, votre activité peut grandir en toute liberté puisqu’aucun plafond de bénéfices ne vous est imposé. Vous pourrez de même déduire vos charges professionnelles de votre résultat fiscal, contrairement au statut auto-entrepreneur. 

Pour aller plus loin Statut auto-entrepreneur, EURL ou SASU : comment faire le bon choix ? 

 

Le saviez-vous ?

Nos experts Simplitoo ont conçu un chatbot pour vous guider. En quelques minutes, celui-ci vous oriente vers la solution la plus adaptée à votre projet. Vous pouvez également nous contacter directement pour nous faire part de vos interrogations. Notre équipe est là pour vous soutenir, du choix de votre forme juridique jusqu’à l’immatriculation de votre société. 

 

Faire une déclaration pour devenir un organisme de services à la personne (facultatif) 

Le dépannage informatique fait partie des activités de Services à la Personne (SAP). Il s’agit d’un réel atout puisque vos clients peuvent ainsi profiter d’avantages fiscaux 

  • Le paiement en CESU préfinancés et donc un paiement à moindre coût 

  • Un crédit d’impôt, allant jusqu’à 50 % de leur facture 

 

Attention, pour proposer de tels avantages, vous devrez préalablement faire une simple déclaration ou demande d’agrément à la Direction départementale de l'emploi, du travail et des solidarités (DDETS). 

 

Information importante

Cette déclaration vous engage. Votre activité devra uniquement relever du service à la personne. Vous travaillerez seulement auprès de particuliers et ne pourrez pas exercer d’activité commerciale.

 

Nos conseils pour bien débuter votre activité 

Faire un business plan 

L’activité de dépannage / assistance informatique est fortement concurrentielle. Avec ou sans formation, rédiger un business plan apparaît indispensable pour tester la viabilité et la rentabilité de votre projet. 

Dans ce document, vous pourrez : 

  • Faire une étude marché pour identifier votre clientèle et analyser la concurrence dans votre secteur géographique. Cela vous aidera notamment à créer une offre pour vous différencier. 

  • Définir votre stratégie commerciale, marketing et de communication. 

  • Étudier la faisabilité financière de votre future activité (chiffre d’affaires prévisionnel et plan de financement). 

  • Évaluer les risques et les difficultés auxquels vous pourriez faire face. 

  • Prévoir les équipements dont vous aurez besoin pour vos interventions 

Pour aller plus loin : Comment faire un business plan ? 

 

Bon à savoir

Au début puis au cours de votre activité, vous serez amené à acheter du matériel de réparation (outillage, composants informatiques, etc.). L’achat d’un véhicule utilitaire peut également être un investissement nécessaire. Pour vous aider, sachez qu’il existe des aides à la création d’entreprise. N’hésitez pas à vous renseigner pour savoir si vous pouvez en bénéficier. 

 

Se faire connaître 

Nous vous le disions, la concurrence est rude dans ce domaine d’activité. Il vous faudra donc communiquer un maximum sur votre activité :

  • Faites-vous référencer sur les Pages jaunes et / ou créez un compte Google My Business. 

  • Inscrivez-vous sur les plateformes de mise en relation avec les particuliers. 

  • Créez votre site web où vous pourrez évoquer votre expérience dans le métier, vos compétences et vos tarifs. 

  • Misez sur la communication locale pour vous faire connaître autour de chez vous : distribution de cartes de visite, dépôt de flyers dans les commerces, bouche-à-oreille, faites parler de vous ! 

  • Constituer votre réseau avec d'autres entrepreneurs en dépannage informatique. 

 

Prêt à vous lancer dans le métier de dépanneur informatique ? Les experts Simplitoo vous accompagnent de A à Z pour créer l’entreprise qui vous correspond. Contactez-nous ! 

L’article "Devenir dépanneur informatique à son compte" a été noté 5 sur 5 sur 1 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

31