full_illustration

Comment devenir agent immobilier indépendant ?

05-08-2020
7 minutes

Envie de concilier votre désir d’indépendance et la profession d’agent immobilier ? Voici 7 étapes à suivre pour créer votre entreprise ou société. Suivez le guide !

Étape 1 : Renseignez-vous sur la réglementation

Pour devenir agent immobilier à votre compte, il vous faudra préalablement vous renseigner sur les réglementations encadrant la profession. 

Quatre points essentiels devront retenir votre attention :

  • Le mandat : afin de pouvoir vendre ou louer un bien immobilier, l’agent doit être mandataire. Cela signifie que le client (le propriétaire) signe un mandat avec l’agent immobilier, encadrant contractuellement la relation. L’ensemble de ces mandats doivent être classés au sein d’un registre. Attention : le mandat doit contenir un certain nombre d’informations obligatoires (identité du mandataire, rémunération, durée, objet du mandat…). 

  • L’obligation de loyauté : l’agent immobilier ne doit pas tromper le client intentionnellement. Il ne doit pas mentir sur le bien en vente ou chercher à arnaquer son acheteur, par exemple.

  • L’obligation de diligence : elle vise à supprimer tout malentendu qui pourrait découler d’erreurs commises par l’agent. Ainsi, celui-ci a le devoir de vérifier les informations qu’il détient pour éviter, par exemple, de proposer à la vente une maison qui n’est plus disponible.

  • Le devoir de conseil : l’agent doit conseiller ses clients au mieux et les informer de tous les problèmes que peut rencontrer le bien immobilier.


Étape 2 : Agence indépendante ou franchise : faites le bon choix !

Souhaitez-vous ouvrir votre propre agence ou vous rattacher à une marque déjà connue du public (franchise) ? 

Voici un petit tableau récapitulatif des avantages et inconvénients que vous trouverez dans chacune de ces options.

Franchise

Agence indépendante

Avantages :

  • Aide dans le lancement (les franchises proposent généralement un accompagnement)

  • Notoriété et clientèle acquises

Inconvénients :

  • Coût : rejoindre une franchise est onéreux. Le paiement d’un droit d’entrée (5 000 € à 25 000 €) et un apport personnel (environ 40 000 €) sont requis

  • Liberté bridée, certaines décisions sont souvent soumises aux exigences du franchiseur

Avantages :

  • Liberté totale, vous êtes votre propre patron et prenez toutes les décisions pour votre agence

  • Plan de financement adapté à vos capacités

Inconvénients :

  • Concurrence : toute récente, votre agence va devoir se créer une réputation et une clientèle

  • Autonomie : vous êtes seul et ne bénéficiez d’aucun d’accompagnement pour votre stratégie marketing

Vous pouvez également vous rattacher à un réseau rassemblant des mandataires immobiliers indépendants. Il s’agit de rejoindre une communauté à l’image d’une agence immobilière mais, sous une autre forme, plus libre et plus indépendante. Vous bénéficierez de certains atouts (outils de communication, réputation) mais, vous devrez respecter les règles imposées à ce réseau. Il existe plus d’une centaine de réseaux différents. À vous de trouver celui qui vous correspond !

Il est conseillé de travailler votre projet professionnel au maximum : organisation, fonctionnement, budget nécessaire pour se lancer, financement … Construire de solides fondations, c’est donner toutes ses chances à votre ambition !


Étape 3 : Vérifier et remplir les conditions

Pour obtenir votre carte d’agent immobilier, vous devrez prouver votre bonne connaissance du domaine. 

Il n’existe pas de diplôme particulier pour exercer cette profession mais, il est préférable d’être titulaire d’un : 

  • BTS Professions immobilières

  • Ou d’un BAC +3 dans un domaine économique, commercial ou juridique

Vous n’avez aucun de ces diplômes ? Pas d’inquiétude, il est possible d’accéder à la profession en justifiant d’une expérience professionnelle :

  • Si vous avez obtenu le bac, vous devez justifier de 3 ans d’expérience en tant que salarié auprès d’un agent immobilier. 

  • Si vous n’êtes pas détenteur du baccalauréat, 10 ans d’expérience devront être justifiées, ou 4 ans en tant que salarié cadre.

Enfin, pour exercer la profession d’agent immobilier indépendant, vous devez avoir un casier judiciaire vierge. Cela s’explique par le fait qu’étant mandataire, l’agent détient un pouvoir qui ne lui appartient pas et doit donc être attentif et prudent.


Étape 4 : Créer son entreprise

Vous devrez tout d’abord décider si vous vous lancez seul ou à plusieurs. Pas d’inquiétude toutefois, il reste possible de passer d’une option à l’autre au cas où vous changeriez d’avis en cours de route !

Vous vous lancez seul 

Si vous souhaitez vous lancer seul en tant qu’agent immobilier, vous pouvez opter pour l’EURL (forme unipersonnelle de la SARL) ou pour la SASU (forme unipersonnelle de la SAS).

Vous pouvez également opter pour l’entreprise individuelle. Unipersonnelle, elle existe sous deux formes :

  • L’entreprise individuelle classique (EI), qui est une forme de société simplifiée permettant de bénéficier d’obligations comptables allégées. Seul bémol : cette forme d’entreprise engage le patrimoine personnel de l’entrepreneur et permet aux créanciers de l’EI de saisir des biens personnels en cas de dettes.

Bon à savoir

Il est possible de protéger certains biens immobiliers en rédigeant une déclaration d’insaisissabilité, même si dans tous les cas, votre résidence principale est automatiquement protégée.

  • L’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) est une copie de l’EI mais permet, elle, de protéger la totalité de son patrimoine personnel. L’EIRL propose en effet la création d’un patrimoine professionnel. Dès lors, en cas de dettes, les créanciers ne pourront saisir uniquement que les biens professionnels.


Vous vous associez avec d’autres personnes

Si vous souhaitez vous lancer à plusieurs, les formes sociétales les plus courantes pour devenir agent immobilier indépendant sont :

  • La SARL qui est étroitement encadrée par le Code de commerce. 

  • La SAS qui est plus souple. Vous pouvez adapter le fonctionnement de la société en fonction de vos besoins.

Au-delà de ces différences, ces deux formes restent très proches.

Information importante

Les formalités de création d’une société (SARL, EURL, SAS ou SASU) sont plus lourdes que celles de l’EI ou de l’EIRL. La rédaction de statuts d’entreprise est notamment obligatoire.

Besoin d’un gros coup de pouce pour la création de votre société, ou simplement d’un accompagnement ? Pas de panique : Simplitoo est là pour vous aider !

Étape 5 : Obtenir une garantie financière

Cette garantie est obligatoire pour tous les agents immobiliers souhaitant gérer des fonds pour le compte de leurs clients. Les agents n’ayant aucune intention de  percevoir des sommes de la part de leurs clients (à l’exception de leurs honoraires) ne sont donc pas concernés par cette obligation.

Le montant de la garantie doit atteindre :

  • au moins 30 000 € si vous ne percevez pas encore de fonds 

  • au minimum 110 000 € si vous percevez d’ores et déjà des fonds 

Si la somme perçue est supérieure à 110 000 €, la garantie devra atteindre au moins un montant égal à celui reçu. Par exemple, si vous percevez 200 000 €, le minimum de la garantie devra alors être de 200 000 €.

Vous pouvez obtenir cette garantie financière auprès d’une compagnie d’assurance ou de votre banque.

Information importante

Si vous souhaitez percevoir des fonds, il sera nécessaire d’ouvrir un compte dédié pour recevoir ces sommes. Vous devrez également tenir un registre des versements perçus et délivrer un reçu pour chacun.

Étape 6 : Souscrire une assurance Responsabilité Civile Professionnelle

Afin de vous lancer comme agent immobilier indépendant, vous devez obligatoirement souscrire une assurance professionnelle (RCP). Cette dernière permet de couvrir d’éventuels dommages causés lors de l’exercice de l’activité. 

Le coût moyen annuel de cette assurance est de 250 €.

Bon à savoir

Vous pouvez choisir une couverture plus ou moins étendue. Pour un prix plus élevé, vous pourrez par exemple choisir une assurance professionnelle couvrant d’éventuelles pertes ou encore comprenant une protection juridique.

Étape 7 : Obtenir la carte professionnelle

Pour exercer le métier d’agent immobilier, vous devez obligatoirement détenir une carte professionnelle, appelée carte T

Pour l’obtenir, vous pouvez vous rapprocher de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) du lieu où est implantée votre activité. 

Vous devrez déposer un dossier contenant :

  • le formulaire 15312*01

  • les pièces attestant du respect des conditions nécessaires à l’accès à la profession : copie des diplômes, documents attestant de l’expérience professionnelle, extrait de casier judiciaire …  

Bon à savoir

La carte doit être renouvelée tous les 10 ans. La délivrance ou le renouvellement de la carte professionnelle coûte 120 €.

Félicitations ! Vous avez désormais toutes les cartes en main pour devenir agent immobilier indépendant et vous lancer dans la vente de propriétés. Et ne l’oubliez pas, notre équipe d’experts est là pour vous accompagner. Bonne chance !

L’article "Comment devenir agent immobilier indépendant ?" a été noté 0 sur 5 sur 0 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

105