full_illustration

Tout savoir sur la stratégie de diversification

12-08-2022
5 minutes

Vous souhaitez renouveler vos activités et/ou étendre vos productions en France ou à l’étranger. Ce (re)déploiement porte un nom : la stratégie de diversification. Mais de quoi s’agit-il réellement ? Comment savoir quel mode de développement adopter, et quels outils privilégier ? Simplitoo se plonge dans le sujet à vos côtés !

En quoi consiste la stratégie de diversification ?  

Définition 

La stratégie de diversification permet aux entreprises d’étendre leurs activités sur de nouveaux secteurs et/ou marchés financiers. Cette « diversification » s’exécute sous deux formes : 

  • La diversification d’activité : votre entreprise souhaite diversifier ses prestations et partir à la conquête de nouveaux secteurs d’activité.  

  • La diversification géographique : dans ce cas, vous pouvez élargir l’activité de votre entreprise et répartir ses ressources financières sur de nouveaux territoires

Entre revenus et activités, vous allez voir qu’il existe 4 principales stratégies de diversification

Dans quel but ? 

La stratégie de diversification est une arme marketing et économique importante. Elle répond aux objectifs suivants : 

  • Avoir des ambitions de croissance et de développement économique de l’entreprise. 

  • Partir à la conquête de nouvelle clientèle dont les attentes varient : c’est idéal pour tester différents prix, des dérivés de produit, etc. 

  • Permettre une synergie (en diversifiant son activité dans la production de matières premières dont vous avez besoin par exemple), jouir d’une indépendance et maximiser les revenus de l’entreprise. 

Pour réfléchir à une stratégie de lancement d’activité, vous pouvez aussi consulter notre article dédié. 

 

Les 4 stratégies de diversification  

Vous l’avez compris, les deux principales motivations autour d’une stratégie de diversification concernent l’enrichissement économique et la multiplication d’activités. On distingue 4 modes de stratégie : la diversification horizontale, la diversification verticale, la diversification géographique et la diversification totale. Regardons tout cela de plus près. 

Diversification horizontale (ou des produits) 

Vous allez le voir, la diversification horizontale et verticale concernent toutes deux l’élargissement de la gamme de produits de l’entreprise. Commençons avec la diversification horizontale, aussi qualifiée de « diversification » des produits. Elle porte sur le développement des produits et/ou services que vous proposez déjà à vos clients et qui se situent dans une seule et même filière d’activité.  

Les options induites par cette stratégie concernent : 

  • Une extension de gamme : consiste à proposer à vos clients des produits similaires à vos produits phares, c’est-à-dire des produits qui complètent la gamme de ceux que vous produisez déjà. Des céréales muesli aux fruits rouges et aux 3 chocolats sont des extensions de gamme de céréales muesli classiques par exemple. 

  • Un développement de produits ou services annexes : vous ajoutez une prestation « bonus » à vos produits ou services. Pour reprendre le même exemple, des bols aux couleurs de la marque de vos céréales muesli seraient des produits connexes.  

  • Un nouveau (ou élargissement de) ciblage de clientèle : vous allez agrandir la cible sur laquelle vous vous êtes positionné depuis vos débuts. Votre cœur de cible reste le même, mais vous partez à la conquête d’une cible secondaire. Les céréales muesli s’adressent majoritairement à des femmes de 30-45 ans. En lançant des céréales un peu plus fantaisie (de type muesli arc-en-ciel), vous vous positionnez sur une nouvelle cible : les enfants. 

Des projets de diversification de produits pour votre entreprise ? Sachez qu’une telle stratégie peut entraîner de nouvelles démarches administratives et juridiques. Pas de panique ! Avec SimpliZen, vous pouvez bénéficier d’une assistance personnalisée à ce sujet. Profitez ainsi de modèles de documents juridiques ou d’un calendrier personnalisé avec vos dates d’échéances. Au besoin, n’hésitez plus ! 

 

Diversification verticale 

La diversification verticale joue, elle aussi, sur un élargissement de la gamme de produits et / ou services de l’entreprise. Contrairement à la diversification horizontale, la diversification verticale consiste plutôt à avoir une intégration en amont ou une intégration en aval des ressources de l’entreprise. 

  • En amont : on parle alors de la place du ou des fournisseurs. Le but est donc, pour votre entreprise, de remplir les missions des acteurs mobilisés en amont de votre prestation directe. Pour des céréales muesli, une diversification verticale en amont pourrait consister à produire directement les céréales : à labourer les champs, planter et récolter les céréales. Dans ce cas, l’élargissement des activités s’étend à l’agriculture : à la production des matières premières nécessaires aux céréales muesli. 

  • En aval : la diversification verticale en aval consiste à supprimer des étapes qui vous séparent du consommateur. Reprenons une fois de plus l’exemple des céréales. Vous pouvez décider de louer ou d’acheter un local dédié à la vente des céréales muesli. Vous êtes ainsi directement au contact de vos consommateurs, de vos clients. 

Diversification géographique 

La diversification géographique consiste à déployer votre activité sur de nouveaux territoires tout en conservant la même offre ou les mêmes prestations. C’est le moment de partir à la conquête de nouveaux clients !  

La diversification géographique se compose de deux stratégies : l’implantation géographique à diverses échelles et les placements d’actifs financiers

S’implanter dans de nouveaux territoires 

Le but de la diversification géographique est d’identifier les zones géographiques au potentiel et aux ressources financières avantageuses pour l'activité de votre entreprise. Il peut alors s’agir de territoires locaux. Vous pouvez alors implanter votre activité dans un autre endroit de la même ville où vous êtes déjà présent, ou dans le même département ou région. Cette diversification de territoires peut aussi être plus ambitieuse et s’élargir au niveau national, voire international en décidant de créer une filiale à l’étranger.  

Une diversification géographique implique notamment de connaître les informations suivantes avant d’implanter votre activité sur un autre territoire : 

  • Les tendances du marché dans le département / région / pays qui paraît intéressant pour votre entreprise 

  • Les législations appliquées et le contrôle administratif et juridique en règle mis en place dans le territoire en question 

  • Les débouchés et compétences requises 

  • Les coûts (avantages et inconvénients liés aux coûts de production en vigueur là-bas, les prix alloués à vos produits au sein du marché local, etc.) 

Le saviez-vous ?

Les sociétés qui sont implantées dans plusieurs pays du monde sont qualifiées de firmes multinationales.  

 

Placer vos actifs financiers 

Le second axe de diversification géographique concerne les actifs financiers. Gardez bien en tête que cette stratégie de déploiement s’adresse aux entreprises à forte voire très forte activité économique. En effet, il faut posséder en premier lieu des actifs financiers importants (telles que des parts sociales ou des actions d’autres sociétés) pour ensuite les placer dans des marchés avantageux (d’un autre pays par exemple). Il est alors possible d’y placer son argent (les indices boursiers comme le CAC 40 permettent d’évaluer la pertinence des marchés) et / ou de l’investir

Diversification totale (ou concentrique) 

Sachez qu’il est même possible de combiner votre stratégie de diversification de produits avec votre expansion géographique. On parle là de diversification totale ou de diversification concentrique

Exemple

Gudule est à la tête d’une marque automobile hybride française à la renommée grandissante.  Après avoir conquis l’hexagone, Gudule souhaite investir des actifs financiers de son entreprise dans la bourse aux États-Unis. Elle envisage même d’ouvrir une filiale de son entreprise automobile en Californie. Gudule allie alors diversification géographique et d'activité : elle effectue une stratégie de diversification totale (ou concentrique).  

 

Si vous avez les ressources financières et matérielles nécessaires pour investir dans de nouveaux marchés tout en envisageant une extension de l’activité principale de votre entreprise, lancez-vous ! 

 

Les outils pour votre stratégie : nos conseils 

Pour maximiser les résultats de votre stratégie de diversification et disposer d’une visibilité indispensable pour débuter un nouveau développement économique : usez d’outils d’analyse marketing ! 

Simplitoo vous conseille de réaliser une étude de marché et d’analyser l’efficacité de vos produits existants via une matrice BCG (outil marketing participant au positionnement de votre activité).  

Réalisez une étude de marché 

Une étude de marché sert à analyser l'environnement dans lequel vous voulez vous implanter. Elle prend en compte les facteurs suivants du marché : 

  • Vos concurrents : leurs prestations, les prix appliqués, les services annexes proposés, etc. 

  • Votre cible : leurs besoins, les prix qu’ils sont prêts à payer pour le service ou produit présenté, leurs caractéristiques (âge, catégorie socio-professionnelle, loisirs, etc.) 

Pour aller plus loin : Les 7 étapes pour concevoir votre business plan.  

Construisez une matrice BCG 

Pour élaborer votre stratégie de diversification, pensez à construire une matrice BCG pour vous aider à positionner l’activité de votre entreprise. 

Définition  

La matrice BCG est un outil d’analyse marketing qui permet de se représenter le positionnement de ses produits / services au sein du marché, selon deux facteurs : 

  • La croissance du marché : il s’agit de l’évolution entre l’offre et la demande du secteur d’activité, c’est-à-dire l’attractivité liée au marché en question. On peut notamment la mesurer en fonction du volume de vente des services et produits. 

  • La part de marché relative : elle concerne le positionnement de ses prestations par rapport à celles de ses concurrents. Pour calculer sa part de marché, il faut alors comparer les ventes de ses propres produits / services sur l’ensemble des ventes du marché.  

Les catégories de prestations 

Ces études vous permettent alors de catégoriser vos produits dans l’ordre suivant : 

  • Les vedettes : ce sont les prestations « stars » de votre entreprise. Elles possèdent une part de marché importante dans un marché en forte croissance : leur positionnement est idéal ! Ce sont des produits très compétitifs. 

  • Les vaches à lait : ce sont les produits de votre activité qui génèrent le plus de ventes. Vous êtes bien positionné par rapport à vos concurrents sur un marché en faible croissance ou sur un marché arrivé à maturité. Ce sont des prestations qui nécessitent peu d’investissement et qui séduisent toujours assez facilement.  

  • Les dilemmes : ce sont des produits recherchés sur le marché mais ceux que vous proposez ne font pas énormément de ventes.  

  • Les poids morts : ce sont les produits dont vous pouvez vous séparer en premier. Ils sont faiblement demandés, vous demandent des investissements et vous en faites peu de ventes.  

Le saviez-vous ?

La matrice BCG tient son nom du cabinet de conseils en stratégie Boston Consulting Group à l’origine de sa création, dans les années 1960.  

 

Avec ces outils d’analyse stratégique, vous êtes fin prêt pour concevoir une stratégie de diversification précise tant sur le plan géographique que pour votre secteur d’activité.  

Avant de planifier sa stratégie de diversification, il faut déjà lancer sa propre entreprise. Pour la créer, de nombreuses démarches sont obligatoires. Simplitoo propose des services d’accompagnement à la rédaction des statuts, à la constitution du dossier d’immatriculation ou encore à l’inscription au registre des bénéficiaires effectifs

L’article "Tout savoir sur la stratégie de diversification" a été noté 0 sur 5 sur 0 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

81