full_illustration

Notre exemple de business plan

10-05-2022
5 minutes

Véritable feuille de route pour le créateur d’entreprise, le business plan a également pour objectif de convaincre vos partenaires potentiels (banques, associés, collectivités publiques…) de vous soutenir. Quelles informations ce document doit-il contenir ? Quelles sont les parties incontournables et comment le structurer ? Découvrez notre exemple de business plan à personnaliser.

 Qu’est-ce qu’un business plan ? 

Définition 

Aussi appelé « plan d’affaires », le business plan est un document qui reprend l’ensemble des aspects d’une création ou d’une reprise d’entreprise. C’est une étape essentielle dans le lancement de votre business. 

Il contient notamment : 

  • une présentation du produit ou du service commercialisé 

  • des informations sur les porteurs de projet 

  • une étude du marché et du contexte 

  • une analyse des risques 

  • une description de la stratégie économique (business model) 

  • les moyens matériels et humains disponibles 

  • la description des modalités de financement 

  • le bénéfice attendu 

  • les perspectives d’évolution 

Bon à savoir

Le business plan n’est pas un simple document préparatoire, ni un support marketing destiné aux clients. Il intervient lorsque le projet de création d’entreprise est suffisamment avancé. Il reprend en effet les conclusions de l’étude de marché, du business model (le document qui traite de la stratégie commerciale et du marketing), et du plan de financement. Il précise enfin la forme juridique d’entreprise choisie (société ou entreprise individuelle). 

L’intérêt du business plan 

Si le business plan est une étape incontournable pour les entrepreneurs eux-mêmes, il constitue surtout un support de communication qui permet de convaincre leurs partenaires potentiels (banques et autres bailleurs de fonds, fournisseurs, investisseurs…) de les rejoindre. 

Il est donc essentiel de réussir son business plan puisque de sa qualité va dépendre l’accès à un financement (prêt bancaire, aides financières à la création d'entreprise…), l’arrivée d’un nouvel associé ou encore le soutien d’un distributeur. 

Pour aller plus loin : Business plan, les 7 étapes pour le réussir 

Notre exemple de business plan 

Il n’existe pas de modèle imposé pour rédiger un business plan. Sa structure et la manière dont vous le présentez sont donc libres. Néanmoins, il devra nécessairement comporter : 

  • Une présentation de votre équipe et de votre projet (de l’introduction à la partie 4 dans notre exemple) 

  • Un tableau présentant vos projections financières (partie 5) 

Introduction : l’executive summary 

La première ou les deux premières pages de votre business plan seront consacrées à l’executive summary ou résumé opérationnel. Vous devez rédiger cette partie avec beaucoup de soin car elle constitue l’accroche de votre document de présentation. Cette synthèse doit en effet donner envie à vos destinataires de poursuivre la lecture de votre dossier.   

L’executive summary décrit votre projet en quelques paragraphes. Vous en mentionnez les points clés afin que votre lecteur en ait rapidement une vision globale

  • Décrivez le produit ou le service que vous vendez 

  • Présentez votre équipe 

  • Faites un état des lieux concis du marché sur lequel vous souhaitez vous positionner (cible, concurrents, tendance) 

  • Expliquez les raisons pour lesquelles vous faites appel à des investisseurs / partenaires 

Vous allez le voir, ce résumé reprend ce que vous allez détailler dans la suite du document. Il est donc conseillé de le rédiger en dernier.

Bon à savoir

Il est conseillé d’insérer une table des matières dans votre business plan et donc de numéroter vos pages. Cela permettra à votre lecteur de mieux naviguer dans votre document et donc d’en avoir une idée plus claire. 

 

 Partie 1 : présentation générale du projet  

Les porteurs de projet 

Étape suivante : parlez de vous ! Indiquez ici les diplômes détenus et les formations suivies par les membres de l’équipe fondatrice. 

Décrivez le parcours professionnel et extra-professionnel des associés / actionnaires (engagements associatifs, passions…). Profitez de cette présentation pour mettre l’accent sur la cohérence de vos parcours. 

Le lecteur doit être convaincu que le ou les futurs dirigeants sont motivés et réellement faits pour entreprendre dans le domaine d’activité choisi. La complémentarité des profils peut également rassurer vos partenaires. 

Le produit ou le service que vous vendez 

Commencez par présenter en quelques phrases la genèse de votre projet. Vous pouvez faire mention d’anecdotes et raconter l’histoire de sa naissance (storytelling) pour susciter l’intérêt de votre lecteur. 

Présentez ensuite le produit ou le service que vous entendez commercialiser. 

  • Quel en le concept ? 

  • En quoi répond-il à un besoin ? 

  • Quelles sont plus précisément ses spécificités, ses qualités ? 

  • Quels sont les moyens nécessaires à sa conception (notamment s’il s’agit de produits) ? 

L’état d’avancement du projet 

Ici, vous indiquez les démarches que vous avez déjà accomplies (demande de financement, choix d’un local commercial…) et ce qu’il vous reste à faire. Idéalement, vous présentez un planning pour le lancement de votre activité. 

Bon à savoir

Soyez rigoureux et ne vous laissez pas porter par votre expérience ou vos centres d’intérêt. Par exemple, le créateur d’un objet innovant pourrait être tenté d’insister sur la présentation de son produit. Un comptable développera plus volontiers la partie financière de son business plan. Le problème, c’est que cela risque de nuire à l’équilibre de votre document. Pour plus de sûreté, nous vous invitons donc à suivre notre modèle à la lettre. 

 

Partie 2 : l’étude de marché 

Il ne s’agit pas ici de refaire l’étude de marché mais de présenter ses conclusions de manière synthétique. Vous indiquerez : 

  • les méthodes choisies pour analyser le marché propre au domaine d’activité ciblé (questionnaires, analyse de ressources documentaires et de statistiques…) 

  • l’état de la demande (tendances de consommation, profil des clients ciblés, dimensionnement de la demande…) 

  • l’état de l’offre (présentez vos concurrents et analysez leurs points forts et leurs faiblesses) 

  • les risques liés au marché (existence de contraintes réglementaires, marché volatil et / ou saisonnier…). Vous pouvez lister ces risques sous la forme d’un tableau avec les solutions susceptibles d’être apportées en vis-à-vis 

  • la part du marché et le chiffre d’affaires visés 

  • les perspectives d’évolution (existence de projets d’aménagement pouvant attirer une nouvelle clientèle, innovations technologiques…) 

Partie 3 : stratégie commerciale et approche marketing 

Cette partie du business plan est particulièrement importante puisque vous y démontrez la rentabilité de votre projet. Pour cela, vous décrivez votre stratégie pour gagner de l’argent. Vous expliquez également dans quelle mesure votre offre se distingue de la concurrence.  

En fonction de la nature de votre projet et du contexte dans lequel il s’inscrit, vous pouvez mettre en avant plusieurs critères : 

  • l’existence d’une demande importante 

  • le caractère innovant de votre idée, qu’il s’agisse d’un produit ou service 

  • la réputation des articles de votre boutique (dans le cas d’une entreprise franchisée d’une grande marque, par exemple) 

  • le nom commercial, l’enseigne, le slogan de votre entreprise 

  • la description de l’ensemble des actions marketing envisagées (marketing mix), leur coût et leur calendrier 

  • les modalités de distribution (e-commerce, existence de plusieurs établissements ou boutiques…) 

  • les services proposés aux clients (« click and collect » par exemple) 

 

Partie 4 : l’organisation de l’entreprise 

Le choix de la forme juridique de votre entreprise 

Vous devez présenter ici les raisons qui vous ont conduit à choisir une forme juridique plutôt qu’une autre : entreprise individuelle (EI), société unipersonnelle (SASU ou EURL) ou pluripersonnelle (SARL, SAS). 

Vous indiquez également le montant du capital social de votre société. Si vous entreprenez à plusieurs, précisez la répartition des titres sociaux entre chaque associé ou actionnaire. 

Le saviez-vous ?

Nos experts vous aident à choisir le statut juridique adapté à votre projet et vous accompagnent dans toutes vos formalités de création (rédaction des statuts, immatriculation…). Contactez-nous !

 

 Les moyens matériels 

L’idée, ici, est de présenter les moyens logistiques que vous utilisez déjà ou dont vous avez besoin : locaux professionnels (acquisition ou location), machines et outils de production, marchandises et matières premières… 

Si vous avez des fournisseurs, pensez à préciser la nature des contrats qui vous lient à eux (conditions de paiement, délais de livraison, etc.). Expliquez également pourquoi vous avez fait appel à eux et quelles sont vos alternatives si vous deviez en changer. 

Les moyens humains 

Ici, vous ferez le point sur vos ressources humaines. Combien de salariés comptera votre entreprise et quel sera le rôle de chacun ? Quel sera le poids de leur rémunération brute et des cotisations sociales / patronales ?  

Dans cette partie de la présentation, vous pouvez également : 

  • mentionner que vous prévoyez d'embaucher (si c’est le cas). Présentez alors un calendrier de recrutement pour mettre en évidence votre capacité à anticiper. 

  • décrire l’organisation du travail (planning par exemple) 

  • présenter votre politique de management 

Partie 5 : le prévisionnel financier 

Le lecteur de votre business plan doit être convaincu de la rentabilité et de la viabilité financière de votre projet à court terme et de ses perspectives d’évolution à plus long terme. C’est l’objet du prévisionnel financier. 

Cette partie, très technique, prend généralement la forme d’un tableau Excel. Vous pouvez trouver des modèles en ligne, mais l’aide d’un expert peut s’avérer nécessaire, notamment si vous n’êtes pas à l’aise avec ce type d’étude financière. Elle doit contenir au minimum les parties suivantes : 

  • Un bilan prévisionnel : vous présentez l'actif de votre société (ce qu’elle possède) et son passif (ses dettes) 

  • Un compte de résultat : il détaille vos charges prévisionnelles (loyer, assurance, dépenses liées au personnel, charges financières comme les emprunts, impôts, taxes, dotations aux amortissements). En parallèle, vous mentionnez vos recettes et votre chiffre d’affaires prévisionnel. 

  • Un plan de trésorerie : cette partie présente les entrées (encaissements) et sorties d’argent (décaissements) de votre entreprise. Ainsi, vous démontrez que vous connaissez le montant de vos fonds immédiatement disponibles. 

  • Un plan de financement initial : il présente les besoins nécessaires au démarrage de votre activité (investissements, besoins en trésorerie et en fonds de roulement, déploiement de la stratégie de communication, frais de franchise, coûts de création de vos produits...) et les ressources dont vous disposez (apports des associés, subventions, emprunts, aides à la création d'entreprise…). 

  • Un plan de financement à 3 ans : il vous permet de calculer le coût total de votre activité, sur 3 exercices comptables. C’est un élément essentiel de votre prévisionnel financier car il prouve la pérennité de votre business. Il permet à votre lecteur de vérifier que votre société dispose de ressources financières suffisantes pour couvrir ses besoins futurs. Il met aussi en évidence l’évolution des investissements extérieurs (subventions ou emprunts) 

  • Le seuil de rentabilité de votre projet : ici, vous indiquez le chiffre d'affaires minimal que votre entreprise doit réaliser pour rester rentable. 

Vous l’avez compris, cette partie dédiée au prévisionnel est une véritable étude financière de votre projet. 

Les annexes 

Vous pouvez enfin joindre à votre business plan les documents suivants : 

  • L’étude de marché 

  • Le business model, qui présente plus en détail le concept et les techniques sur lesquels se base votre société pour atteindre vos objectifs en termes de chiffre d’affaires. 

  • Les documents financiers 

  • Le CV des porteurs de projet 

  • Les descriptifs techniques de vos produits et services 

Bon à savoir

Pour vous assurer que votre business plan présente votre projet de création d’entreprise de manière compréhensible et efficace, n’hésitez pas à le faire lire par des personnes de votre entourage présentant des profils différents (entrepreneur, ami, ancien collègue, etc.).

Nos conseils pour bien rédiger votre business plan 

Investisseurs ou potentiels partenaires, vos interlocuteurs reçoivent certainement des business plans par dizaines. Pour tirer votre épingle du jeu, vous devrez donc vous démarquer :   

  • Soignez la présentation : cohérent avec votre identité visuelle, ce document doit être agréable à lire et ne comporter aucune faute. 

  • Allez à l’essentiel : les lecteurs de votre business plan ne sont pas tous des experts de votre domaine d’activité. Il est donc inutile de vous lancer dans une description très technique de vos produits. Soyez synthétique et n’excédez pas 20 à 30 pages. N’omettez pas de mettre en avant les idées fortes et les chiffres clés. Pour les détails plus techniques, le lecteur peut se diriger vers les documents annexés (étude de marché, business model). 

  • Adaptez le contenu en fonction du destinataire : un investisseur se focalisera sur les bénéfices attendus et les perspectives de développement, tandis qu’un banquier sera plus sensible aux données chiffrées et à la solidité des garanties. Vous devez donc pour chacun sélectionner les idées à mettre en avant.  

  • Soyez réaliste : le prévisionnel de votre société doit réellement et objectivement tenir compte de l’état du marché et de la concurrence. 

 

Vous le voyez, rédiger un business plan demande du temps et de l’investissement, notamment concernant sa partie financière. Notre exemple a pour objectif de vous aider à produire un document synthétique et convaincant. Si vous n’avez pas encore créé votre société, nous pouvons également vous soutenir dans vos formalités de création. Loin de la paperasse administrative, vous pourrez ainsi vous consacrer pleinement au développement de votre activité. Contactez-nous, nous vous accompagnons de A à Z ! 

L’article "Notre exemple de business plan" a été noté 3.7 sur 5 sur 3 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

791