full_illustration

Comment devenir wedding planner ?

06-08-2021
4 minutes

Presque tous les mariés vous le diront : l'organisation d'un mariage, c'est un vrai travail ! Et si ce métier, c'était le vôtre ? Venu des États-Unis, le métier de wedding planner séduit de plus en plus. On estime aujourd’hui à environ un millier le nombre de wedding planners en France. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour devenir organisateur de mariages !

Zoom sur le métier de wedding planner 

Le wedding planner est le chef d'orchestre d'un mariage : selon les besoins des clients, il peut organiser et prendre en charge jusqu’à l’intégralité de l’événement. C’est donc un spécialiste de l’évènementiel, qui exerce le plus souvent en indépendant ou dans le cadre d’une agence. 

Ses missions comprennent généralement : 

  • le conseil aux futurs mariés (par exemple sur le choix du lieu, le déroulement et les horaires de la réception, le faire-part, etc.) 

  • la gestion et la coordination des différents prestataires (fleuriste, traiteur, musiciens, coiffeur, maquilleur, etc.) dans le respect du budget imposé 

  •  éventuellement, la décoration du lieu de réception 

  • l'assistance des mariés et des invités le jour J de sorte qu'ils puissent pleinement profiter de cette journée exceptionnelle.

Certains wedding planners en devenir choisissent de se spécialiser : mariages de luxe, mariage mixtes ou "communautaires",  mariages à thème, mariages à l'étranger, etc. Si vous vous orientez dans cette voie, vérifiez qu'il existe une demande suffisante dans votre spécialité.

Établir un business plan pourra vous aider à prendre une décision. En effet, ce document vous fera élaborer votre stratégie commerciale, en prévoyant vos objectifs et votre budget, mais aussi analyser la concurrence de votre futur métier. D'ailleurs, que vous choisissiez de vous spécialiser ou non, ce document est toujours utile !

 

Formation et qualités du wedding planner 

Le métier de wedding planner n'est pas un métier réglementé : aucun diplôme ni formation n'est exigé pour l'exercer.

Il existe cependant des formations, comme celles de l’ASSOCEM, la Wedding Academy ou encore l’École du mariage qui vous aideront à débuter votre activité et apprendre à tout gérer de front. Ces formations sont accessibles dès 2000 € et peuvent s’étaler sur des périodes plus ou moins longues (10 à 100 jours).  

Même sans diplôme ni formation, gardez à l’esprit que devenir wedding planner demande de multiples compétences : 

  • gestion du stress et adaptabilité : des mois de préparation pour l'organisation d'une seule journée génèrent beaucoup de stress, pour vous comme pour les futurs mariés. Vous devrez donc savoir gérer la pression, mais aussi faire preuve d'une excellente adaptabilité, que ce soit dans la gestion de vos horaires ou des imprévus ! 

  • écoute et bienveillance : pour vos clients, c'est un jour unique ! Ils seront probablement exigeants, et cela est légitime. Vous devez savoir écouter les envies des futurs mariés, les comprendre, mais aussi leur expliquer de façon bienveillante ce qui est possible... et ce qui ne l'est pas.  

  • rigueur et organisation : vous devez être capable de coordonner de nombreux prestataires pour  l'organisation du jour J.  

  • bon relationnel : cette qualité est au cœur de métier du wedding planner.  Vous êtes l'intermédiaire entre les prestataires et les clients. Que ce soit pour la réussite d’un mariage  ou pour le développement de votre entreprise, vous devez avoir un excellent sens de la diplomatie. 

  • sens commercial : c’est souvent vous qui négociez les tarifs des prestataires pour les intégrer au budget des mariés. Dès lors, maîtrise un budget jusque dans ses moindres détails devient un impératif et savoir comment en compresser les coûts un atout non négligeable. Enfin, pour vendre au mieux vos prestations et justifier votre politique tarifaire, le sens commercial se révèlera vite indispensable.

 

Comment fixer ses tarifs de wedding planner ? 

La plupart des organisateurs de mariages choisissent de fixer leurs tarifs de l'une des deux façons suivantes :

  • au forfait : en général entre 2000 € et 5000 €

  • ou proportionnellement au budget total du mariage : entre 8 % et 15 %

Certains wedding planners proposent une politique tarifaire mixte avec un montant fixe minimum (par exemple 1500 €) et une part variable (5% des dépenses effectives du mariage). 

Vous l’avez compris, les tarifs dépendent du type de mariage organisé. 

Quel statut juridique pour l'activité de wedding planner ? 

Pour lancer votre activité de wedding planner après avoir éventuellement suivi une formation, vous devrez au préalable créer votre entreprise. Plusieurs statuts juridiques existent pour cela, on fait le point avec vous. 

 

Le statut auto-entrepreneur : le choix de la simplicité 

Le régime simplifié de la micro-entreprise (ou auto-entreprise) vous permet de démarrer en douceur, sans lourdeurs administratives et comptables. La création de votre statut auto-entrepreneur se fait simplement en ligne. 

Toutefois, le développement de votre activité sous le régime auto-entrepreneur est limité. En effet, votre chiffre d'affaires annuel ne pourra pas dépasser 72 600 € et vous ne pourrez pas déduire vos frais de fonctionnement.  En clair, vous paierez vos cotisations sociales et fiscales à partir de ce même chiffre d’affaires, peu importe le montant de vos frais.

Or, si vos clients vous confient l'intégralité de leur budget mariage, et que vous gérez directement l'ensemble des dépenses, cela veut dire que vous paierez des cotisations sur ces sommes qui ne font que transiter par vous. Dans ce cas, un statut juridique qui ne vous prélève que sur votre bénéfice sera plus intéressant. 

 

Bon à savoir

Le chiffre d’affaires est la somme de tous vos encaissements (rémunération, avances de vos clients, remboursement de frais engagés). 
Le bénéfice représente quant à lui le gain net que vous réalisez sur vos activités. Il s’obtient en soustrayant toutes vos charges et dépenses à votre chiffre d’affaires.

Créer sa société pour plus de liberté 

Avec une SASU ou une EURL, il n’y a pas de limite de chiffre d’affaires. Vous pourrez déduire tous vos frais de fonctionnement pour obtenir un bénéfice et payer vos cotisations et impôts à partir de cette somme. Cela vous permettra d’encaisser temporairement des sommes d’argent plus importantes, ce qui est idéal si vous réservez tout pour les mariés !  

Par ailleurs, ces formes de sociétés permettent une séparation entre votre patrimoine personnel et celui de votre entreprise. En clair, si vous avez des dettes professionnelles, seul ce qui appartient à votre entreprise pourra être saisi. Et si votre activité se développe (ce que l’on vous souhaite !), par exemple si vous souhaitez monter votre agence à plusieurs, il vous suffira de passer en SARL ou en SAS pour vous associer !  

Pour en savoir plus : Auto-entrepreneur, EURL ou SASU : quel statut choisir ?

Le saviez-vous ?

Vous hésitez sur le statut qui vous convient le mieux ? Faites le test avec à notre chatbot gratuit et en ligne ! Et si vous avez besoin d’aide, notre équipe vous répond au téléphone, du lundi au vendredi de 9h à 18h00. 

 

Comment trouver ses premiers clients ? 

Pour trouver vos premiers clients, différents moyens s'offrent à vous. 

Vous pourriez tout d'abord créer votre site internet. Celui-ci mettra en avant votre expérience et votre façon de travailler. Une jolie charte graphique et des photos bien choisies permettront de mieux valoriser votre univers. Le but ? Inspirer les internautes afin de leur donner envie de vous choisir pour réaliser le mariage de leurs rêves, mais aussi leur permettre de rentrer directement en contact avec vous (vous pouvez directement inclure un formulaire de devis sur votre site internet par exemple). 

De la même façon, les réseaux sociaux sont de très bons canaux de communication. Les futurs mariés sont souvent en quête d'idées inspirantes pour leur mariage. Un compte Instagram peut être un excellent moyen d'attirer leur attention sur votre travail. Postez-y régulièrement et imposez-vous une ligne éditoriale avec des publications qui relèvent uniquement de votre thématique et une identité visuelle forte (ton, couleurs, cadrages). 

Pensez aux salons du mariage qui ont lieu dans votre région, car ces évènements attirent les futurs mariés en masse. ces événements attirent les futurs mariés en masse. Vous pourriez y tenir un stand ou réaliser une animation. 

Il est important de vous démarquer sur ce genre d'événements : créez une décoration qui attire ou  intrigue, réalisez un jeu-concours... Bref, mettez tout en oeuvre pour qu'on vous remarque et qu'on ait envie de venir vers vous. 

Les salons du mariage sont également des lieux de rencontre idéaux entre prestataires : DJs, fleuristes, photographes, traiteurs et foodtrucks, etc. C'est aussi l'occasion d'étendre votre réseau dans les métiers de l’événementiel. Vous pourriez en profiter pour nouer des partenariats : ces professionnels peuvent vous apporter des clients et vous de même. 

 

Information importante

Associez-vous à des prestataires sérieux et n'hésitez pas à vérifier leurs recommandations. Votre image de marque dépend de la qualité de votre service. Avec un professionnel qui fait défaut, c'est toute votre organisation qui en pâtit. 

Enfin, le bouche-à-oreille reste le meilleur moyen pour se constituer une clientèle. Vos clients satisfaits seront vos meilleurs prescripteurs et vous pourrez même les encourager à laisser des avis positifs sur votre site internet, Google ou les réseaux sociaux. 

 

Soignez également votre relation client sur le long terme. Et si vous envoyiez une petite attention aux mariés pour leur premier anniversaire de mariage ? De façon discrète, ce cadeau leur rappellera la qualité de vos services et confirmera que vous exercez toujours. Le but ? Engager la conversation afin de savoir s'il y a dans leur entourage d'autres couples sur le point de se passer la bague au doigt !

 

Bon à savoir

Une pandémie, comme celle du Covid-19, impose la mise en place de conditions sanitaires particulières. Votre rôle étant de veiller au bon déroulement de la cérémonie, vous devrez informer les convives des règles sanitaires à respecter et vous y conformer également. 

  

Vous êtes prêt à dire « Oui ! » au métier de wedding planner et à monter votre agence ? Laissez-vous guider : nos experts de Simplitoo vous accompagnent dans la création de votre société, de A à Z !

L’article "Comment devenir wedding planner ?" a été noté 0 sur 5 sur 0 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

51