full_illustration

Ouvrir un food truck : comment assurer votre rentabilité ?

22-10-2021
4 minutes

Vous voulez vous lancer dans l’aventure food trucks mais vous êtes paniqué par tous les investissements nécessaires ? Allez-vous réussir à rentrer dans vos frais, à trouver des clients et à dégager un bénéfice ? Achat du food truck, prix des denrées alimentaires, essence, assurances...On vous explique tout et on vous donne nos meilleures astuces pour maximiser votre chiffre d’affaires !

La rentabilité : de quoi parle-t-on ?  

On parle de rentabilité lorsque les bénéfices réalisés par une entreprise excèdent ses frais de fonctionnement, c’est à dire lorsqu’il lui reste de l’argent une fois l’ensemble de ses charges payées.  

Pour comprendre cette notion, il faut s’intéresser à ce qu’on appelle le seuil de rentabilité, c’est à dire le point précis où l’entreprise ne réalise plus de pertes. En étant pile sur ce seuil, on dit que son résultat est nul (ni perte, ni profit). En le dépassant (un euro suffit), on entre dans la zone de rentabilité : les charges sont toutes couvertes et l’entreprise est donc bénéficiaire. Devenir rentable est bien sûr l’objectif de toute entreprise, à court ou à moyen terme ! 

Ouvrir un food truck peut vous permettre d’être plus rapidement rentable que pour un restaurant car les coûts d’investissement sont beaucoup moins élevés. 

Bon à savoir

Vous voulez dédier votre activité à la vente de pizzas ? Cela tombe bien, Simplitoo a justement dédié un article sur la rentabilité d’un camion pizza ! 

 

Les frais à prévoir avant de se lancer dans un projet food trucks 

Pour réaliser la meilleure estimation possible de la rentabilité de votre projet, vous pouvez faire figurer l’ensemble de ces frais dans un prévisionnel financier, c’est à dire établir un budget prévisionnel avec les différentes entrées et sorties d’argent prévues.  
Ce budget doit être intégré dans votre business plan. Des éléments financiers positifs constitueront un gage de sérieux vis-à-vis des investisseurs extérieurs (pour l’obtention d’un prêt à la banque par exemple). 

 

Bon à savoir

Le business plan de votre food truck est un plan d’action à réaliser avant la création de votre entreprise. Description du concept (camion pizza ou burgers gourmets ?), étude de marché intégrant le nombre de clients espéré et les prix des autres foodtrucks, frais à prévoir et financements possibles... Autant d’indicateurs qui vous donneront une idée de la rentabilité de votre projet. 

 

Le food truck : investir dans votre camion 

 Cela paraît évident, mais pour créer votre entreprise de food truck, il vous faut d’abord vous en procurer un ! Pour cela, plusieurs options existent : l’achat neuf, l’achat d’occasion, mais aussi la location.

En moyenne, comptez au moins 50 000 € pour un fourgon neuf avec des équipements de base (tour réfrigérée, petit évier, plan de travail), et au moins 30 000 € pour un camion d’occasion. Pour une location longue durée, comptez entre 400 € et 1000 € par mois, sans compter les frais d’assurance qui vous vous coûteront entre 100 € et 300 € par mois. 

Pour en savoir plus, consultez notre guide complet sur le choix et l’achat d’un camion food-truck

 

L’immatriculation du véhicule 

Tout propriétaire doit être en mesure de fournir un certificat d’immatriculation pour son camion-restaurant sous peine de faire l’objet d’une amende. Les frais sont variables en fonction de l’ancienneté de votre véhicule, de la région dans laquelle vous déposez votre dossier et des travaux à effectuer si ceux-ci s’avèrent nécessaires pour réaliser votre concept de restauration. 

Pour les véhicules neufs, le prix de la carte grise dépend également de la puissance fiscale de votre véhicule (c’est-à-dire le nombre de chevaux imposés en fonction de la commune de référence), des émissions de CO2 (malus écologique), et de l’énergie du véhicule. Vous pouvez effectuer une simulation des frais d’immatriculation via le téléservice « Carte grise pour véhicule utilitaire». À titre indicatif, l’immatriculation d’un véhicule d’une puissance de 15 chevaux vous coûtera entre 600 et 800 € en France, selon le département.  

Pour un véhicule d’occasion, d’autres étapes s’ajoutent. Il faut en général compter au minimum 500 € pour le contrôle technique du véhicule d’occasion, 80 € à 90 € pour le traitement du dossier à la DREAL et enfin 50 € pour la demande de carte grise. Un simulateur du coût du certificat d’immatriculation vous permet d’évaluer les frais au plus près de votre situation. 

Créer son entreprise 

Acquérir votre food truck est une étape indispensable, mais ne suffit pas pour lancer votre activité ! Vous devrez déclarer votre création d’entreprise, en vous acquittant au passage de frais administratifs (à moins de se lancer en micro-entreprise). Comptez de 150 € à 200 € pour les frais de publication dans un journal d’annonces légales, 37,45 € pour l’immatriculation au registre du commerce et des sociétés et 45 € pour l’immatriculation au répertoire des métiers.

En effet, à moins de revendre des box de pâtes au micro-ondes achetées chez un grossiste, votre activité de restauration sera à la fois commerciale (vente de denrées alimentaires) et artisanale (préparation de celles-ci).
 

Louer ses emplacements 

En tant que commerçant ambulant, une des clefs de votre rentabilité réside dans votre choix d’emplacement. Celui-ci est stratégique pour augmenter la visibilité et donc la rentabilité de votre restaurant foodtruck !

Mais attention, les bons emplacements sont bien évidemment disputés et même les emplacements sur la voie publique se monnaient. Comptez entre 1,09 € (Nantes) et 6,31€ (Paris) le m2/jour, sachant qu’un camion moyen fait 10m2. Dans certaines villes, l’autorisation peut être accordée avec des m2 de terrasse en plus ou bien intégrer des frais d’électricité (10 € par jour pour un emplacement à Limoges par exemple). Selon les communes, vous devrez aussi vous acquitter de frais de déblaiement dont le coût varie selon le jour de la semaine. C’est souvent le cas si vous choisissez un emplacement sur un marché.
 

Si vous installez votre camion au sein d’un événement comme une foire ou un festival, vous devrez payer un droit d’entrée aux organisateurs. La plupart du temps, celui-ci est proportionnel à la fréquentation du lieu et peut facilement dépasser plusieurs centaines d’euros par jour ! Il peut donc être plus ou moins stratégique de choisir les manifestations en fonction de la clientèle que vous visez. 

 

Les coûts fixes du quotidien 

Les charges de personnel  

Si vous prévoyez d’embaucher du personnel pour votre food truck, il vous faudra le rémunérer, et donc payer des cotisations sociales et patronales ! 

La masse salariale est un des postes de dépenses les plus importants de votre food truck. Elle se calcule en additionnant les salaires et les charges sociales.  

Bon à savoir

Au moins l’un des membres de votre équipe doit avoir suivi une formation hygiène et sécurité pour que vous puissiez assurer la sécurité sanitaire des aliments (dite formation HACCP). Il vous en coûtera environ 400€. Pour en savoir plus, vous pouvez vous reporter à notre article sur les 9 étapes de création d’un food truck. 

 

Assurances  

Compte-tenu de votre activité, il est fortement recommandé d’être assuré par le biais d’une assurance civile professionnelle (RC Pro), qui comprend d’ailleurs une clause relative aux intoxications alimentaires. 

Pour un foodtruck, une assurance multirisque peut faciliter votre gestion de crise, notamment en cas de sinistre. N’hésitez pas à vous adresser à notre partenaire Coover pour bénéficier des meilleurs tarifs du marché !
 

Les autres frais de fonctionnement au quotidien 

Pour compléter le tableau, vous devez aussi inclure dans vos calculs le prix de l’essence, mais aussi de l’eau et de l’électricité. À ces frais fixes s’ajouteront aussi ceux de l’entretien de votre food truck, et bien sûr les frais des denrées alimentaires (matières premières) avec lesquelles vous allez réaliser les plats de votre restaurant.  

 

Anticiper les recettes de son food truck pour calculer sa rentabilité 

Un fois tous ces coûts fixes en tête, c’est le moment de sortir de votre calculette ! En effet, vous allez devoir fixer vos prix de vente en prenant en compte tous ces frais. Plusieurs indicateurs vous permettent de déterminer vos marges financières futures et d’estimer le moment où vous deviendrez rentable. Une fois entrés dans votre business plan, ces calculs serviront à vous assurer de la viabilité de votre projet.

Le chiffre d’affaires 

Votre chiffre d’affaires est l’élément financier cardinal de votre food truck. Il correspond au volume d’affaires généré par votre entreprise, c’est à dire à la somme de toutes vos ventes. C’est à partir de votre chiffre d’affaires que vous allez pouvoir déterminer votre bénéfice, et donc la rentabilité financière de votre food truck. 

Bon à savoir

Le bénéfice se calcule à partir du chiffre d’affaires, auquel sont soustraites les dépenses. 


Pour estimer votre chiffre d’affaires, vous devez prendre en compte : 

  • Le nombre de couverts : combien de clients pensez-vous servir chaque jour en moyenne ? 

  • Le nombre de jours d’ouverture du food truck sur l’année calendaire 

  • Le ticket-moyen, la dépense moyenne par client toutes taxes comprises (TTC) : ce ticket-moyen par client qui va vous orienter pour fixer le prix d'un menu classique 

Bon à savoir

En France, dans la restauration, la TVA est de 10 % pour les produits destinés à être consommés immédiatement après avoir été vendus, et de 5,5 % pour les produits conditionnés et destinés à une consommation différée. 

 

Les marges financières  

La marge sur les coûts fixes et variables 

La première marge à prendre en compte, c'est bien sûr celle relative à vos coûts. C’est celle qui va vous permettre de déterminer à combien vous allez devoir vendre vos plats et vos boissons pour couvrir vos coûts fixes et variables. 

  • Les coûts fixes comprennent notamment vos charges courantes et vos charges salariales. 

  • Vos coûts variables concernent vos matières premières et vos consommables, que vous pouvez ajuster plus facilement que les coûts fixes. 

La marge sur les coûts fixes et variables va vous permettre d’appréhender la viabilité de votre food truck à moyen et long terme.
 

La marge commerciale  

De son côté, la marge commerciale va vous permettre de comparer le coût d’achat de vos marchandises avec leur prix de vente. Elle s’obtient en soustrayant le coût d’achat des marchandises vendues du chiffre d’affaires hors taxe.  

Dans la marge commerciale en restauration, on distingue traditionnellement les produits solides (la nourriture elle-même) des produits liquides (les boissons). La marge sur les solides représente généralement 70 % du prix de vente. De son côté, la marge sur les liquides s’élève en général à 85 %.

Exemple

Par exemple, si vous vendez un burger ou une pizza 10 € HT à vos clients, on peut s’attendre à ce que vos matières premières vous coutent 3 € et que votre marge commerciale s’élève à 7 € (soit 70 % du prix de vente). 

 

La marge brute 

La marge brute vous permet de voir si vous vendez à perte. Elle s’obtient en soustrayant de votre prix de vente le cout total de vos produits (c’est-à-dire le coût de revient). 

La différence avec le coût d’achat des ingrédients et donc la marge commerciale ? Dans le coût de revient (et donc la marge brute), on compte également les autres coûts de production, comme l’électricité, la location de l’emplacement, la rémunération de votre équipe, etc. Si cette marge est inférieure à vos frais fixes, votre activité n’est pas rentable ! Calculer le taux de marge brute pour les différents plats et boissons que vous vendez vous permet de mesurer la rentabilité de chacun d’entre eux et éventuellement d’ajuster vos prix. 

N’hésitez pas à réaliser en amont une étude de marché des prix pratiqués généralement par les foodtrucks et autres camions pizza, cela vous permettra de mieux appréhender la rentabilité de votre concept. 

N’oubliez pas que tous ces éléments financiers s’inséreront dans votre business plan et vous serviront lors de la création de votre projet ! 

 

Vous avez à présent toutes les clefs en main pour maximiser la rentabilité de votre foodtruck. Si vous hésitez encore sur le statut juridique de votre société, n’hésitez pas à faire appel à nos experts : ils vous accompagnent de A à Z dans vos démarches de création de société. À vous de jouer !  

L’article "Ouvrir un food truck : comment assurer votre rentabilité ?" a été noté 5 sur 5 sur 1 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

65