full_illustration

Love money, le financement par ses proches

10-05-2022
6 minutes

Vous souhaitez vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale, mais vous avez besoin d’un coup de pouce financier ? Plusieurs alternatives au prêt bancaire existent pour se lancer. Parmi elles : la love money, ou en Français : « l’argent de l’amour » ou « capital de proximité » ! Vos amis et votre famille peuvent ainsi investir dans votre projet et le transformer en réalité. En quoi consiste exactement cette solution de financement ? Quels sont les avantages fiscaux à la clé ? Comment la mettre en place et l’encadrer ? Existe-t-il des règlementations spécifiques à respecter ? On fait le point !

Love money : définition 

Une alternative aux prêts bancaires 

La love money est un moyen de financement par ses proches, le plus souvent utilisé par les entrepreneurs : 

  • ayant du mal à obtenir un prêt bancaire : notamment si les banques estiment que votre capacité de remboursement est trop faible. 

  • avec un projet relativement petit : ils nécessitent peu de fonds donc nul besoin de faire appel aux organismes de crédit. 

  • à croissance rapide : ces jeunes entreprises possèdent une trésorerie insuffisante car un tel développement n’était pas prévu au départ. 

  • avec un projet de nouveau produit ou concept : et donc un besoin de financement pour une occasion précise sur le court ou moyen terme. 

Pour en savoir plus : 8 conseils clés pour obtenir un prêt bancaire professionnel   

Le saviez-vous ?

La « Love money » est un terme originaire des États-Unis et a fait son apparition dans les années 60 sous le nom des « 3 F » : Family, Friends and Fools. 

 

Pourquoi avoir recours à la love money ? 

La love money peut être utilisée lors de la création de l’entreprise. En d'autres mots, vos proches vous apportent des fonds pour le lancement de votre entreprise et en assurer les premiers investissements. 

Mais ce n’est pas tout ! Votre sœur, oncle, ami d’enfance ou belle-mère peut également vous donner un coup de pouce pour développer votre activité : par exemple pour mettre en place un nouveau produit ou service. 

Ces sommes récoltées seront d’ailleurs un gage de crédibilité pour vos futures demandes de financement à la banque. En effet, vous pouvez déjà prouver un capital de départ grâce à la confiance de vos proches en la viabilité de votre projet. 

Les différentes formes de love money 

Ce financement peut prendre trois formes : 

  • Un investissement au capital de la société (que ce soit pour le constituer ou l’augmenter au cours de la vie de la société) 

  • Des donations à votre entreprise, sans attente de contrepartie 

  • Des prêts aux conditions de remboursement personnalisées (souvent avantageuses) 

Bon à savoir

Vos proches peuvent apporter des dons ou investissements au capital sous forme de sommes d’argent (en numéraire), mais également de biens (en nature). Ceux-ci peuvent être matériels, tel qu’un local, ou immatériels, tel qu’un brevet ! 

 

Les avantages et inconvénients de la love money 

Investissement dans le capital de la société, donations ou prêt bancaires : chaque type de financement a ses propres particularités. Entre exonérations, réductions fiscales, abattements, on vous explique les plus et moins tout de suite ! 

1 - La participation au capital social : un échange gagnant-gagnant ! 

Un retour sur investissement en cas de bonne santé financière 

Investir dans le capital social de votre société, c’est en devenir associé (ou actionnaire en SAS) ! Qu’est-ce que cela veut dire ? Que plus vos affaires roulent, plus les associés pourront toucher des parts de bénéfices élevées (des dividendes). C’est donc un cercle vertueux qui s’installe entre vous et vos proches en cas de profit. 

Pour mieux comprendre, chaque personne qui investit dans le capital social d’une société devient un associé (ou un actionnaire en SAS). Autrement dit, elle détient une partie de la société (des parts sociales) en contrepartie de son apport. 

Ainsi, plusieurs raisons peuvent dès lors motiver vos proches de devenir associé

  • Participer à la vie de l’entreprise : les associés peuvent prendre des décisions grâce à leur droit de vote lors des Assemblées Générales (AG). 

  • Placer son argent et percevoir des bénéfices de la société (sur décision des associés) lorsqu’elle est en bonne santé financière, grâce à la distribution des dividendes. 

Vous l’avez compris, la love money est avantageuse pour votre business, mais aussi pour vos proches qui ont tout à intérêt à que vous réussissiez ! 

Pour aller plus loin : Tout comprendre sur le capital social d’une société   

Information importante

Le risque majeur à prendre en compte ? Si votre société ne fonctionne pas, les investissements réalisés par vos proches seront perdus ! Cette perte être une source de tension : il est donc important de leur faire part de ce risque pour éviter toute surprise. 

 

Des réductions fiscales pour les investisseurs 

Saviez-vous qu’investir dans les Petites ou Moyennes Entreprises (PME) non cotées permet de percevoir des réductions fiscales ? On pense notamment à la réduction sur le revenu de la loi Madelin. Ce dispositif profite à toutes les personnes : 

  • domiciliées fiscalement en France 

  • participant à la création ou à l’augmentation du capital des PME 

Pour être éligible, il faut que votre apport soit un apport en numéraire autrement dit un apport en argent (et non un bien). La réduction d’impôt sur le revenu est de 18 % sur la somme versée chaque année. Cette réduction est néanmoins limitée par un plafond de 50 000 euros pour un célibataire ou 100 000 euros pour un couple marié (ou pacsé). 

 

2 - Donations : des avantages fiscaux à la clé 

La love money est une pratique régit par une réglementation précise sur les dons financiers

Des droits de mutation à titre gratuit 

Ainsi, si vous recevez de l’argent par de la famille, plusieurs critères sont à respecter pour ne pas avoir à payer de droits sur les dons reçus. Ainsi, pour être exonéré de droits de mutation, le donateur de votre famille doit : 

  • Avoir moins de 80 ans 

  • Être un de vos parents, grands-parents ou arrière-grands-parents 

  • Être un oncle ou une tante dans le cas où vous n’avez pas d'autre famille 

Pour votre part, vous devez être majeur ou mineur émancipé pour recevoir ces dons. Si les conditions ci-dessus sont respectées, vous pourrez recevoir des dons jusqu’à 31 865 euros tous les 15 ans et ne payer aucun droit de donation

Le saviez-vous ?

Les droits de donations sont un impôt à payer à l’administration fiscale lorsque vous recevez un don. Ainsi, plusieurs abattements, c'est-à-dire des allégements, peuvent être appliqués selon les liens de parentés. 

 

Un abattement fiscal selon le lien de parenté 

Un dispositif d’abattement fiscal est également un avantage pour les dons familiaux. Le montant du don perçu est donc d’abord soumis à un abattement, ce qui réduit le montant des impôts ensuite appliqués. 

Le taux d’abattement dépend du lien de parenté entre votre donateur et vous-même (en tant que donataire) : 

  • Si le don émane de vos parents : l’abattement est de 100 000 € par enfant 

  • Si le don émane de vos grands-parents : l’abattement est de 31 865 € par petit-enfant 

  • Si le don émane de vos arrière-grands-parents : l’abattement est de 5 310 € par petit-petit enfant 

Bon à savoir

L’exonération fiscale et l’abattement sont deux dispositifs cumulables

 

3 - Prêts de la part des proches 

Vous pouvez enfin solliciter vos proches pour un prêt financier, plutôt que des organismes bancaires. Proximité, confiance et facilité régissent ainsi le processus. Attention néanmoins car même si ce prêt vient de votre famille ou de vos amis, il est nécessaire de l’encadrer et de respecter la réglementation mise en place. 

En effet, si le montant du prêt est : 

  • supérieur à 760 euros : vous devez obligatoirement le déclarer aux impôts 

  • inférieur à 1 500 euros : rédiger une preuve écrite est facultatif 

Néanmoins, il est quand même fortement conseillé de mettre par écrit le contrat de prêt pour formaliser la transaction et les modalités ! 

Lors de la mise en place du prêt, vous pouvez décider de verser des intérêts. Si tel est le cas, le montant de ces intérêts ne doit pas aller au-delà des taux d’usure établis pour l’année. Par exemple : pour un prêt d’une valeur inférieure ou égale à 3 000 €, le taux d’usure applicable au 1er avril 2022 est de 21,11 %. 

Bon à savoir

Un inconvénient de la love money à considérer : faire appel à ses proches plutôt qu’à des professionnels ne constitue pas le même impact pour développer votre réseau, obtenir des contacts clés ou encore de partager vos compétences avec des entrepreneurs de votre secteur. 

 

Comment mettre en place ce moyen de financement ? 

Les bons comptes font les bons amis : préparez et encadrez votre demande de financement comme pour n’importe quel investisseur ! 

En effet, mieux vaut convaincre et persuader vos proches comme s’ils étaient des professionnels de l’investissement. Ne négligez surtout pas la présentation car pour avoir envie de financer une partie, ils devront y croire ! 

Comment faire ? Préparez un business plan béton pour y détailler votre projet sous toutes ses coutures : étude de marché, prévisionnel financier, objectifs et stratégies mises en place pour les atteindre. 

Pour découvrir nos astuces : Les 7 étapes pour réussir son business plan 

Bon à savoir

En plus de vous servir de fil rouge, ce document vous servira pour la suite si vous souhaitez trouver des financements complémentaires ! Vous démontrez à vos futurs investisseurs que vous savez ce que vous faites, où vous souhaitez aller et comment vous voulez le mettre en place. 

 

Les autres sources de financement  

Il est entendu que vos proches investissent à hauteur de leurs moyens et envies. D’autres sources de financement pourront donc être de mise pour vous lancer de façon sereine dans l’aventure ! 

Le crowdfunding  

Le crowdfunding est un investissement dit « participatif » par définition. Il a pour objectif de lever des fonds pour votre activité par le biais de plateformes en ligne. Les internautes peuvent ainsi découvrir des projets présentés sur les différentes plateformes et de le soutenir par plusieurs moyens : 

  • Le don : pas de contrepartie quelconque pour le donateur 

  • L'investissement : réception de rémunération ou bénéfices tels que des dividendes ou encore des intérêts 

  • Le prêt : le donateur attend un remboursement des sommes versées au projet dans un délai maximum de 7 ans 

Cette solution donne l’opportunité à des inconnus d'investir dans votre entreprise et de participer à son développement. La love money et le crowdfunding sont donc des moyens de financement totalement compatibles et même complémentaires. Les premiers touchés feront partie de votre cercle proche, mais votre campagne pourra s’étendre au plus grand nombre. 

Le prêt d’honneur  

Ce type de prêt sert à financer les créations ou reprises d’entreprises. Le prêt d’honneur s’obtient sans garantie personnelle ni caution personnelle, puisqu’il est basé sur la confiance par définition. Cela signifie que vous ne mettez pas en danger des fonds personnels en cas d’incapacité de remboursement. Selon la nature de votre projet, vous pouvez toucher un prêt maximum de 90 000 € à taux zéro.    

 

Vous savez maintenant tout sur la love money, la solution de financement basé sur l’aide de vos proches. Vous êtes quasiment prêt à vous lancer mais vous ne savez pas dans quel ordre procéder ? N’hésitez pas à faire appel aux experts Simplitoo pour vous guider et vous accompagner dans les démarches de création de votre entreprise !  

 

L’article "Love money, le financement par ses proches" a été noté 0 sur 5 sur 0 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

32