full_illustration

Comment ouvrir son bar à chats en 2022 ?

06-05-2022
4 minutes

De Bordeaux à Paris, ou encore à Lyon et Rennes, de nombreuses grandes villes de France possèdent désormais leur propre bar à chats. Profiter d’un café, d’un déjeuner ou d’un goûter aux côtés de chats à dorloter : forcément, le concept séduit ! Peut-être même que votre projet est d’ouvrir votre propre établissement. Comment s’y prendre ? Quelles formations est-il nécessaire, voire impératif de passer ? Et surtout, quelle est la réglementation à suivre pour travailler dans le respect du bien-être animal ? Simplitoo vous livre ses conseils !

Trois bonnes raisons d’ouvrir un bar à chats 

Un bar c’est bien, un bar à chats c’est mieux ! De nombreux avantages commerciaux sont au rendez-vous de ce concept... pour plusieurs raisons : 

  • La clientèle : faire rimer restauration et ronrons séduit un large public. En plus des simples curieux et jeunes branchés, des familles au pouvoir d’achat important s’y rendent pour faire plaisir à leurs enfants ! 

  • La concurrence : le phénomène des bars à chats ne cesse de croître en France. Le premier d’une longue lignée a ouvert à Paris, dans le Marais, en 2013.  L’idée s’est ensuite popularisée dans le reste de l’hexagone : à Bordeaux, Lyon, Rennes, Grenoble, etc. Mais de nombreuses villes ne possèdent pas encore leur propre bar à chats : et si vous ouvriez le premier chez vous ? 

  • La durée de visite : les clients ne font pas que consommer un café : ils s’occupent des chats, jouent avec eux et les dorlotent. Il est donc courant qu’il y ait davantage de commandes de consommation que dans un bar traditionnel. 

Vous êtes un amoureux des félins et l’ouverture d’un établissement vous tente ? Vous pouvez d’ores et déjà choisir le statut juridique de votre café et lancer votre toute nouvelle activité avec Simplitoo !

Le saviez-vous ?

Le terme « bar à chats» est emprunté de « Neko Cafe » qui signifie littéralement « bar à chats » en langue nippone. Comment cela se fait ? Au Japon, la population est dense et les logements relativement petits. Pour ne pas se priver d’une présence animale, des établissements ont été créés pour se restaurer en compagnie… de leurs amis les chats ! 

 

Les règles à suivre pour ouvrir un bar à chats 

Ouvrir un bar à chats ne se fait pas du jour au lendemain. En effet, il faut d’abord s’assurer de respecter le cadre juridique des activités en lien avec animaux de compagnie. On fait le point sur les règles fixées par les articles L214-6 à L214-8-2 du code rural et de la pêche maritime et précisées par l’arrêté du 3 avril 2014

1 - Déclarer votre bar à chats à la DDPP 

Pour ouvrir votre bar ou café à chats, il est obligatoire de le déclarer à la Direction départementale de la protection des populations (DDPP), sous l’autorité de la préfecture.  

Pour ce faire, transmettez-lui simplement la déclaration d’activité en lien avec les animaux de compagnie domestiques (Cerfa n° 15045* 02), en ligne ou par courrier. 

Bon à savoir

Les modifications au cours de la vie de votre entreprise devront également être déclarées via ce formulaire. Il s’agit des changements de dirigeant, de la nature de l’activité, des espèces détenues et des conditions d’hébergement. 

 

2 - Mettre vos installations aux normes sanitaires et de protection des animaux 

Toujours selon le code rural, les installations de votre établissement doivent être conformes aux règles sanitaires et de protection des animaux.  

Cela signifie notamment que : 

  • Les chats ne peuvent pas avoir un accès direct à la porte d’entrée. 

  • Une personne doit toujours être présente pour surveiller les chats. 

  • La cuisine doit être séparée de l’espace dédié aux animaux pour des raisons d’hygiènes évidentes : tant pour vos clients que pour les chats. 

  • L’espace doit être adapté au bien-être des chats : spacieux, propre, avec des espaces consacrés aux jeux, aux repas et à la toilette. 

  • De même, il faut impérativement prévoir un lieu calme où les chats ont le droit de se réfugier s’ils ne désirent pas être en contact constant avec les clients. Gardez en tête qu’un chat n’est pas une peluche ! 

  • Isoler le bar pour avoir une température ambiante comprise entre 10 à 20 degrés. 

D’ailleurs, en tant que dirigeant de bar à chats, vous êtes dans l’obligation de procéder à des auto-contrôles réguliers et d’en enregistrer les résultats. La fréquence dépend de votre situation et est déterminée par une analyse des risques ou un guide des bonnes pratiques validé. 

En effet, vous pouvez rédiger un guide des bonnes pratiques d’hygiène pour votre bar à chats et le faire valider par le Ministère chargé de l'agriculture. Ce document, dont la rédaction est encouragée, vous aidera à respecter vos obligations sanitaires. 

Information importante

Quelle que soit votre activité (bar à chats ou pas), n’oubliez pas de respecter les règles relatives aux établissements recevant du public (ERP). Ces obligations ont trait à la sécurité et à la lutte contre les incendies. 

 

3 – Justifier d’une certification professionnelle  

Pour être en mesure d’ouvrir votre bar à chats, au moins une personne en contact direct avec les animaux doit justifier de ses connaissances ! Cette certification sert à prouver la maîtrise des besoins physiologiques, biologiques et comportementaux des chats pris en charge. Bonne nouvelle : cette personne peut être vous-même ou simplment l’un de vos employés !

Concrètement, quatre justificatifs sont possibles pour prouver ces connaissances : 

  • Un diplôme dans le secteur animalier (vétérinaire, auxiliaire vétérinaire, baccalauréat professionnel spécialisé dans le secteur canin et félin, etc.). 

  • Un certificat de capacité pour les animaux domestiques (CCAD) 

  • Une attestation de connaissance délivrée par une Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF). Vous l’obtenez à l’issue d’une formation habilitée par le Ministère chargé de l’agriculture. 

  • Le certificat d’études techniques de l’animal de compagnie d’espèce domestique, délivré par la SFC ou le LOOF délivrés avant le 31 décembre 2014 et spécialisés dans les chats. 

Pour connaître la liste complète des diplômes et certificats autorisant l’ouverture d’un bar à chats, nous vous invitons à consulter l’arrêté du 4 février 2016 relatif à l'action de formation et à l'actualisation des connaissances

Le saviez-vous ?

Pour s’assurer de la bonne santé et du respect animal, mais aussi des formations requises, vous pouvez être soumis aux inspections de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP). 

 

Proposer les chats à l’adoption : mode d’emploi 

Saviez-vous qu’il existe des bars à chats à vocation caritative ? Ceux-ci proposent aux clients d’adopter les chats présents dans le bar.

Proposer ce service permet aux associations de protection animale de confier leurs animaux à des bars à chats pour augmenter leurs chances d’adoptions. Naturellement, les adoptions sont encadrées par l’association pour veiller à ce que les chats soient accueillis dans des foyers capables de s’occuper de leurs nouveaux compagnons dans les règles.  

Attention, un bar à chat n’est en aucun cas un refuge ! Sur papier, ce n’est donc pas le bar à chat qui procède à l’adoption par les clients (c’est interdit !), mais un refuge habilité. En effet, les chats doivent obligatoirement transiter et provenir d’un refuge : il est interdit de proposer directement des chats abandonnés à l’adoption ! 

Vous êtes enfin dans l’obligation de délivrer un certificat vétérinaire à la personne qui adopte le chat. 

 

Quelles sont les précautions à prendre ? 

En plus des règles obligatoires, des précautions sont à prendre : 

  • La souscription à une mutuelle vétérinaire pour vos chats : les animaux vont être au contact très fréquent de nombreux individus et sont donc exposés à des bactéries et/ou maladies véhiculées par la clientèle. Soyez extrêmement vigilant ! Ce qui nous amène au second point… 

  • Un contact régulier avec un vétérinaire : il est nécessaire d’examiner et réaliser des bilans de santé très souvent avec les chats présents au sein du bar à chats. Il est d’ailleurs obligatoire d’avoir un local dédié, à l’écart des autres animaux, pour les chats en convalescence. 

  • Une assurance pour vos biens matériels : ce n’est nouveau pour personne : un chat a beau être adorable, il fait aussi… des bêtises ! Pour vous assurer des dégâts que vos chats peuvent causer dans votre bar, nous vous conseillons de souscrire à une assurance. Et ça tombe bien, c’est plutôt simple : il vous suffit d’adapter votre contrat de responsabilité civile professionnelle.

Rédiger un business plan 

Bien que facultatif, un business plan est fondamental pour définir votre projet sous toutes ses coutures. Vous pourrez y insérer un plan de financement afin de prévoir toutes les dépenses liées à votre activité, mais aussi vos recettes. Rédiger un business plan, c’est se lancer avec une vue claire sur vos objectifs et votre rentabilité ! 

Au sein du business plan, réaliser une étude de marché vous permettra de définir précisément le concept de vos projets et les attentes de vos clients ! 

  • Quelle est la tendance actuelle en France ? 

  • Quels sont les concurrents avec le même concept dans votre secteur géographique ? 

  • Quels sont les besoins de vos clients : préfèrent-ils un café ou un restaurant ? Quelles sommes sont-ils prêts à dépenser pour un moment en compagnie de félins ? 

En répondant à ces questions, vous réduisez les risques d’échec de l’ouverture de votre bar à chats !

 

Créer son entreprise : parlons paperasse !

Pour lancer votre propre bar à chats, il est obligatoire de passer par la case de création d'entreprise.

Choisir un statut pour définir son cadre juridique

Vous souhaitez vous lancer seul ? Les statuts principaux (plus précisément, les « formes juridiques ») pour créer votre société sont : 

  • L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL), avec un fonctionnement en partie prévu par la loi. Résultat : l’EURL est une structure « clé en main » et sécurisée juridiquement, mais plus rigide si vous voulez en personnaliser les règles. 

  • La société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU), avec une grande souplesse dans la rédaction des statuts (donc des règles de fonctionnement), qui demandera dès lors du temps et une rigueur juridique. 

Vous entreprenez en groupe ? La société à responsabilité limitée (SARL) et la société par actions simplifiée (SAS) permettent de lancer une société à au moins deux associés (et non, les chats ne sont pas des associés !). Quant à leurs caractéristiques, la SARL est la jumelle de l’EURL, tandis que la SAS est celle de la SASU. Leur différence ? Le nombre d’associés ! 

Pour en savoir plus : Les avantages et inconvénients de chaque statut

Bon à savoir

Seul un minimum de 1 € est requis pour créer une EURL, SARL, SASU ou SAS ! 

 

Réaliser les démarches de création 

Une fois votre forme juridique choisie, il vous faudra réaliser les formalités suivantes : 

  • Rédiger ses statuts, qui reprennent l’ensemble des règles sociales, juridiques et fiscales de votre entreprise.  

  • Déposer le capital social à la banque : le capital social correspond à l’ensemble des apports des associés. Il doit être déposé à la banque sur un compte professionnel.  

  • Publier une annonce légale : vous devez rendre la création de votre entreprise publique dans un journal ou quotidien habilité. 

  • Immatriculer votre société au Registre du commerce et des sociétés (RCS), puisque vous exercez une activité commerciale.

Si les formalités administratives et vous, vous êtes comme chien et chat, Simplitoo peut réaliser toutes ces démarches pour vous !

Bon à savoir

Enfin, obtenir un permis d’exploitation est obligatoire si vous proposez des boissons alcoolisées. 

Si vous êtes séduit par la tendance du « Neko Cafe » : vous avez désormais toutes les cartes en main pour ouvrir votre propre bar ou café à chats ! Prêt à vous lancer ? Simplitoo vous accompagne de A à Z dans toutes vos démarches de création de société, de la rédaction de statuts personnalisés à l'immatriculation. Obtenez réponse à toutes vos questions et créez votre entreprise l’esprit tranquille ! Alors, conquis ? 

L’article "Comment ouvrir son bar à chats en 2022 ?" a été noté 5 sur 5 sur 5 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

1115