full_illustration

8 questions à se poser pour ouvrir un camion pizza

12-05-2021
4 minutes

Vous avez le coup de main d’un pizzaïolo et l’âme d’un entrepreneur ? Ouvrir un camion pizza vous permet de partager votre savoir-faire aux quatre coins de votre région et même plus. Comment gagner sa vie ? Quelles sont les règles à respecter ? Comment définir un budget ou encore choisir un emplacement stratégique ? Découvrez l’essentiel de ce métier en huit questions et lancez-vous l’esprit tranquille !

Combien faut-il investir pour se lancer ? 

Ouvrir un camion pizza coûte moins cher qu’un restaurant : vous évitez la location d’un local fixe et tous les frais qui y sont liés. C’est donc particulièrement pratique si vous voulez d’abord tester le métier ou tout simplement si le concept vous convient mieux ! En revanche, vous n’échappez pas à quelques frais indispensables. 

Vous vous en doutez peut-être : la plus grande dépense est d’abord l’acquisition d’un camion. Pour ouvrir votre food truck, plusieurs solutions se présentent à vous : 

  • Acheter un véhicule neuf déjà adapté à la restauration : cela vous coûtera entre 40 000 et 100 000 € tout compris. 

  • Acheter un véhicule d’occasion : vous pourrez en négocier dans le meilleur des cas pour 10 000 €, mais le prix moyen est de 20 000 €. Vous devrez probablement le mettre aux normes et / ou l’aménager: renseignez-vous bien, car ces dépenses peuvent vite chiffrer. 

  • Autre alternative : louer un camion pour 1 500 à 3 000 € / mois selon votre budget. 

En plus de ça, d’autres frais doivent aussi être pris en compte : 

  • L’entretien du camion 

  • Le coût des matières premières nécessaires à la confection des pizzas, mais aussi à leur emballage 

  • Les dépenses énergétiques (essence, eau, électricité) 

  • Le prix des assurances et des formations à suivre 

  • Les frais d’occupation d’emplacement du véhicule sur l’espace public, appelés « droits de voirie ».

Bon à savoir

Pour ne pas démarrer votre projet seul, vous pouvez opter pour la franchise. Vous vendez dès lors vos pizzas sous le nom d’un autre distributeur. En échange d’un apport personnel et d’une redevance (très souvent un pourcentage sur votre chiffre d’affaires), vous pouvez donc emprunter la marque d’un autre. Votre franchiseur pourra également vous offrir une formation et d’une assistance. 

Comment être rentable ? 

Même si vous avez de nombreux frais, vos ventes sont heureusement là pour les combler. En revanche, ce n’est pas parce que (presque) tout le monde aime les pizzas que vous pouvez débuter la fleur au fusil. Il est indispensable de ficeler votre stratégie pour assurer la création d’un projet pérenne. 

Un budget prévisionnel vous aidera à anticiper aussi précisément que possible votre chiffre d’affaires. 

Le saviez-vous ?

Le chiffre d’affaires correspond au montant total de vos ventes encaissées sur un an, sans déduire vos charges, cotisations et impôts. Cela ne correspond donc pas à votre bénéfice ! 

Votre budget prévisionnel sera intégré à un business plan solide et réfléchi. Ce document regroupe votre stratégie, vos objectifs, l’estimation réelle de vos ventes, l’étude du marché... Quelle est la concurrence dans ma zone ? Quel type de client est-ce que je vise ? En quoi mes pizzas se distinguent-elles des autres ? En plus de la qualité, n’hésitez pas à miser sur l’innovation ! Grâce à ces réflexions bien menées, vous pouvez démarrer du bon pied et prouver votre sérieux auprès des banques. 

Comment ouvrir mon camion pizza ? 

Vous avez tout préparé pour démarrer votre activité ? Voici maintenant les cinq formalités principales à effectuer : 

  1. Choisir son statut et créer son entreprise : cela nécessite des formalités administratives de création (rédiger des statuts, déposer son dossier de création et publier une annonce légale). Attention, ces démarches sont payantes. 

  1. Respecter les règlementations en vigueur : déclaration sanitaire, formation en hygiène alimentaire, etc. On vous explique tout cela juste après. 

  1. Obtenir sa carte de commerçant ambulant. Vous en aurez besoin uniquement si vous vous déplacez en dehors de la commune de votre siège social (c’est-à-dire où vous avez domicilié votre entreprise).  

  1. Obtenir une autorisation de stationnement auprès des mairies des communes visées. Notez que vous pouvez aussi exercer sur un lieu privé avec l’accord du propriétaire (par exemple sur un parking). 

  1. Souscrire à une assurance : vous devez au minimum assurer votre camion (en cas de dégât par exemple) et prendre une assurance Responsabilité Civile Professionnelle. Elle intervient par exemple si un client se plaint d’une intoxication alimentaire.

     

Quelles règlementations dois-je respecter ? 

Pour pouvoir ouvrir votre food truck, vous devez impérativement suivre une formation hygiène alimentaire (HACCP) auprès d’un centre agréé. Vous serez ainsi au courant de toutes les règles et bonnes pratiques à respecter : dangers alimentaires, méthodes de stockage et de désinfection du matériel, chaîne du froid, etc. Cela vous permet de préparer et vendre vos pizzas en toute sécurité.

 

Information importante

Sans la formation hygiène alimentaire, ou si vous n’êtes pas aux normes, vous vous exposez à des sanctions administratives voire pénales. 

En plus de cela, vous devez suivre les règles relatives aux activités commerciales (affichage des prix et des allergènes par exemple). Des spécificités existent pour la vente d’alcool : il vous faut demander une autorisation en mairie ou en préfecture et être formé au permis d’exploitation d’un débit de boissons. Cette formation vous accorde une licence de débit de boissons et une licence à emporter.

 

Le saviez-vous ?

En tant que commerce ambulant, vous ne pouvez pas vendre d’alcool fort (de types 4 et 5). 

Pour vendre des denrées alimentaires contenant des produits d’origine animale, vous devez aussi faire une déclaration sanitaire. Cela se fait via un formulaire à soumettre à la DDPP

Enfin, vous devez suivre toutes les règles relatives aux commerces ambulants : camion aux normes, carte de commerçant ambulant, autorisations pour vous installer sur le domaine public, règlements internes des marchés, etc.

D’autres formations sont facultatives, mais conseillées pour vous professionnaliser. 

  • Une formation de pizzaïolo est toujours pratique, surtout si vous débutez dans le métier. 

  • Le Stage Préalable à l’Installation (SPI) peut vous aider à créer et gérer votre entreprise. Il n’est plus obligatoire depuis la loi Pacte de 2019.

Quel camion choisir ? 

Comme vous le savez maintenant, vous pouvez choisir entre la location ou l’achat d’un véhicule. Dans votre secteur, cela tombe bien : de nombreux restaurateurs revendent leur camion pour ouvrir leur restaurant ! 

Quel que soit votre choix, votre camion pizza doit répondre à plusieurs obligations : 

  • La mention VASP (anciennement VTSU) doit figurer sur sa carte grise. Cela atteste qu’il est un « véhicule automoteur spécifique », c’est-à-dire aménagé pour votre activité. 

  • Il doit être homologué auprès de la DREAL : il devra pour se faire répondre à toutes les normes de sécurité (implantation du matériel, poids à vide, etc.) 

  • Vous devez respecter les normes NFS 56200 : par exemple, vous devez placer les bouteilles de gaz à l’extérieur du camion. 

Pour bien choisir, nous vous conseillons d’anticiper votre éventuel développement. Voulez-vous commencer avec un espace plus petit mais moins coûteux, ou bien prévoir un camion plus grand pour grandir plus facilement ? Commencer par la location peut être utile pour vous forger une idée de vos besoins réels. À vous de déterminer ce qui vous convient le mieux à votre projet ! 
 

Information importante

Pour être sûr d’éviter les vices cachés sur un achat d’occasion, demandez toujours à vérifier l’homologation du camion en plus de la mention VASP. 

 Comment définir mon emplacement ? 

Choisir un emplacement stratégique est essentiel. Vous pouvez choisir de fidéliser votre clientèle à un endroit précis, ou en choisir plusieurs pour ratisser plus large. 

Vous pouvez vous installer : 

  • Dans le domaine public. Vous avez alors besoin d’une autorisation des services municipaux. C’est le maire qui vous l’accorde, souvent en échange d’une redevance (les droits de voirie). 

  • Sur un lieu privé (par exemple un parking). Le propriétaire des lieux doit dans ce cas vous fournir un accord écrit et signé. Cette fois, c’est à vous d’utiliser vos talents de négociateur pour fixer un prix. 

Notez que les règlementations peuvent varier selon les lieux. Par exemple, les maires peuvent décider de vous attribuer un emplacement de manière ponctuelle ou à l’année. Ce sont eux aussi qui fixent les règlements intérieurs dans chaque marché (dimension de l’emplacement, horaires, etc.). Renseignez-vous bien !

 

Comment obtenir ma carte de commerçant ambulant ? 

La carte de commerçant ambulant (ou non sédentaire) vous donne le droit d’exercer votre activité en dehors de votre commune, c’est-à-dire là où vous avez domicilié votre entreprise. Gardez-la toujours sur vous : elle vous sera demandée en cas de contrôle ! 

Pour l’obtenir, vous devez soumettre un formulaire au Centre des Formalités des Entreprises (CFE) dédié à votre activité, dans votre cas à la chambre de commerce et d'industrie (CCI). Cette demande se fait par courrier, sur place ou en ligne pour une somme variant de 15 à 30 €. La carte est valable pour quatre ans renouvelables. 

Attention, la carte de commerçant ambulant ne remplace pas une autorisation d’occupation de la voie publique. Prenez soin de vous renseigner dans chaque endroit sur les autorisations à avoir pour votre emplacement.

Bon à savoir

Vous désirez ouvrir votre food truck avant la réception de votre carte ? C’est possible grâce à une attestation d’exercice provisoire d’un mois, à demander également à votre CFE. 

Quel est le meilleur statut juridique ? 

Pour ouvrir votre camion pizza, vous avez le choix entre plusieurs types d’entreprises. Ce choix aura des conséquences concrètes sur votre quotidien professionnel : montant des impôts et cotisations sociales, manière de fixer les règles, plafonds de chiffres d’affaires, responsabilité personnelle en cas de dettes, etc. 

Pour faire simple, commencez par vous demander si vous désirez ouvrir votre camion pizza seul ou à plusieurs. 

Entreprendre à plusieurs : la SARL ou la SAS. 

  • La SARL convient particulièrement aux groupes d’amis ou aux familles, pour des entreprises à taille humaine. Elle permet d’ouvrir rapidement votre camion pizza avec une grande sécurité juridique grâce à son encadrement par la loi. Votre conjoint peut en outre participer à vos activités grâce au statut de conjoint collaborateur : il est alors reconnu et protégé même sans rémunération. 
     

  • La SAS vous offre une plus grande flexibilité pour ouvrir un food truck en groupe : vous pouvez décider de vos règles de fonctionnement entre vous. Elle est dirigée par un président. Il reçoit des fiches de paie et règle des cotisations sociales plus élevées, comme un salarié (on dit qu’il est assimilé salarié). En SARL, le gérant est le plus souvent considéré comme Travailleur Non Salarié (TNS) et, comme son nom l’indique, ne perçoit pas de salaire. 

Et si je veux entreprendre seul ? 

L’EURL et la SASU sont respectivement les formes dites « unipersonnelles » de la SARL et de la SAS. Rien ne change hormis le fait que vous êtes seul à ouvrir votre food truck..  

D’autres options s’ouvrent aussi à vous : 

  • L’EI, c’est-à-dire l’entreprise individuelle. Sa création est plus simple que l’EURL et la SASU. Cependant, vous pouvez y risquer votre patrimoine personnel : en cas de dettes, c’est vous qui êtes responsable. 

  • Enfin, la micro-entreprise (ou auto-entreprise) est un choix pertinent si vous prévoyez de rester sous 176 200 € de chiffre d’affaires par an. Simple à créer et souple, elle est idéale si vous voulez d'abord tester ce métier. Vous ne pouvez en revanche pas déduire vos frais des cotisations que vous réglez.

Pour aller plus loin : Auto-entreprise ou EI : quelle forme vous convient le mieux ? 

 

Pour faire le bon choix de statut juridique, plusieurs paramètres sont à prendre en compte ! Nous avons ici fait un tour des caractéristiques fondamentales, mais prenez le temps de vous renseigner sur chaque possibilité en fonction de votre situation et de vos ambitions. Nous vous renvoyons vers notre tableau comparatif si vous avez besoin d’une vue d’ensemble. 

Par ailleurs, notre équipe est aussi à votre disposition pour vous aider à faire le bon choix : vous pouvez la contacter gratuitement par téléphone. Et si vous avez déjà choisi votre statut, nos experts vous accompagnent dans toutes vos démarches de création et vous offrent des conseils sur mesure. Démarrez rapidement et faites un sans-faute ! 

L’article "8 questions à se poser pour ouvrir un camion pizza" a été noté 5 sur 5 sur 3 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

352