full_illustration

Le crédit professionnel pour financer votre entreprise

11-03-2022
5 minutes

Vous avez besoin d’un financement pour lancer votre activité ou la développer ? Le crédit professionnel est une solution qui s’offre à vous ! Mais qu’est-ce concrètement et quelles sont les démarches pour y souscrire ? Entre élaboration d’un dossier convaincant, pièces justificatives, taux, apport ou encore business plan, on peut facilement s’y perdre ! Simplitoo vous aide à comprendre le crédit professionnel et à préparer votre demande le mieux possible !

Qu’est-ce que le crédit professionnel ? 

Comme son nom l’indique, le crédit professionnel est un crédit à destination des professionnels et donc des entrepreneurs et travailleurs indépendants. Les bénéficiaires peuvent être des personnes physiques ou morales, toutes activités confondues. Dans la plupart des cas, le prêteur est un organisme bancaire. Néanmoins, vous n’êtes pas tenu d’adresser votre demande de prêt à votre banque habituelle :  vous pouvez tout à fait effectuer la demande auprès d’une autre banque, d’un courtier, d’une fintech ou d’un organisme public compétent, comme par exemple la BPI France.  

Vous vous en doutez, pour qu’une demande de crédit professionnel soit acceptée par le préteur, vous devez prouver la solvabilité de votre entreprise. Cela passe donc par l’élaboration d’un dossier complet et articulé avec toutes les pièces justificatives nécessaires. 

Bon à savoir

Un crédit professionnel ne doit pas excéder 7 ans et la plupart des remboursements s’effectuent sur une période de 5 à 7 ans

 

Pourquoi souscrire un crédit professionnel ? 

Le crédit professionnel permet de financer et couvrir certaines dépenses des professionnels, relatives à l’activité d’entrepreneur. Ces dépenses peuvent être : 

  • La création ou la reprise d’une société  

  • Des rachats de parts sociales : si vous souhaitez racheter les parts de vos associés  

  • Du matériel : l’équipement en matériel de votre entreprise et éventuels collaborateurs est essentiel pour de bonnes conditions de travail et une productivité optimale 

  • Des locaux : investir dans de nouveaux locaux lors de la création ou de l’agrandissement de votre société  

  • Du mobilier : pour un environnement de travail ou d’accueil des clients ergonomique, avenant et confortable 

  • De la trésorerie : pour avoir de la liquidité en cas de besoin 

  • De la main-d’œuvre ponctuelle pour réaliser des travaux, un audit ou une mission particulière pour votre entreprise 

 

Comment constituer son dossier de demande de prêt ? 

Avant de formuler votre demande officiellement, il est important de réunir les pièces nécessaires à la bonne constitution de votre dossier. Une demande de prêt est une étape importante dans la vie des professionnels et notamment dans celle de votre entreprise et ses possibilités de développement, à court comme à moyen terme. C’est donc une étape à ne surtout pas négliger et vous devez faire particulièrement attention à la qualité et l’authenticité des documents

Les documents à fournir varient selon votre profil :  avez-vous besoin de ce crédit pour débuter votre activité ou bien pour la développer ? 

Mon entreprise est déjà en activité 

Votre activité est lancée depuis quelque temps et vous avez besoin d’un financement pour, par exemple, acquérir de nouveaux locaux ou du matériel supplémentaire ?  

Voici la liste des principaux documents à glisser dans votre dossier : 

  • Business plan : votre business plan présente votre entreprise et détaille, entre autres, vos objectifs et stratégies pour la période à venir. 

  • Plan de financement : afin de démontrer que votre projet est viable. 

  • Garanties : personnes ou organismes se portant garantes financièrement pour votre société. 

  • Montant de votre apport personnel : important car il constitue aussi une garantie pour l’organisme de prêt. 

  • Documents de comptabilité et compte de résultat : factures, bilans comptables et autres documents utiles pour prouver la bonne santé financière de votre société. 

  • Chiffre d’affaires : on vous demandera souvent de fournir les CA des 3 dernières années d’activité. 

Vous pouvez ajouter tout autre document avantageux pour vous et votre projet : nombre de salariés, numéro SIREN, extrait K-bis, autres crédits en cours, etc.

 

J’ai besoin d’un crédit pour lancer mon activité 

Comme vous pouvez le deviner, lorsque vous êtes sur le point de débuter votre activité, vous ne pouvez pas fournir beaucoup de documents... pour la simple et bonne raison qu’ils n’existent pas encore !  

La liste de documents à fournir s’axe alors sur vos garanties personnelles et la solidité de votre projet entrepreneurial : 

  • Business plan méticuleux : tenants et aboutissants de votre projet de société à court, moyen et long terme.  

  • Montant de votre apport personnel : il prouvera ici aussi au préteur que vous êtes solvable.  

  • Plan de financement : il constitue les prévisions financières nécessaires à la mise en place de votre projet. 

Il vous sera également demandé vos garanties, une copie de votre carte d’identité et un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois.

 

Comment favoriser l’obtention de votre crédit professionnel ? 

Avoir de bonnes garanties  

Pour minimiser les cas où une entreprise ne peut pas rembourser l’argent prêté, les banques demandent des garanties supplémentaires. Plus le prêt est élevé, plus les garanties exigées sont importantes. 

Ces garanties peuvent être : 

  • Une hypothèque sur un bien immobilier personnel ou professionnel qui pourra être saisi par la banque en cas de défaillance de l’entreprise. 

  • Des assurances supplémentaires : assurance décès, assurance invalidité, pour se prémunir en cas d’imprévu majeur. 

  • Des cautions personnelles : vous vous engagez vous-même ainsi que votre conjoint(e) à rembourser le prêt sur vos deniers personnels. Vous êtes donc votre propre assurance. 

  • Des cautions solidaires : banque, organismes spécialisés, proches, qui se portent cautions pour votre prêt et votre projet. 

Bon à savoir

Des structures privées comme publiques peuvent se porter garantes à la place de vos proches. Ce sont généralement des assureurs ou des organismes de caution mutuelle comme Bpifrance

 

Convaincre avec son business plan 

Pour convaincre l’organisme de prêt, une de vos pièces maîtresses, c’est le business plan. Il doit être en béton, et particulièrement dans le cas où vous sollicitez un prêt professionnel au lancement de votre activité. En effet, c’est le seul document qui va permettre au prêteur d’avoir une idée plus précise de votre projet et le convaincre qu’il peut vous prêter de l’argent sans prendre de risques inconsidérés... bien que votre entreprise n’existe pas encore ! 

Mais qu’est-ce qu’un business plan exactement ?  

Le business plan est un document où vous présentez le projet de votre entreprise et en prévoyez le développement. On y décrit généralement la stratégie de l’entreprise, son positionnement, ses méthodes de production, ses ventes espérées, les personnes qui composent le projet, la clientèle visée, le marché dans lequel vous vous positionnez ou encore les opportunités commerciales identifiées. Gardez bien en tête que tout ce qui figure dans votre business plan doit être réaliste : les prêteurs ne sont pas dupes ! 

Plus votre business plan sera travaillé, plus il aura un impact positif sur la décision finale. 

Pour réussir le vôtre : Les 7 étapes d’un business plan réussi 

 

L’importance de l’apport financier 

Plus votre apport personnel sera important, plus vous aurez de chances de voir votre demande de crédit validée ! 

Qu’est-ce qu’un apport personnel et pourquoi est-il important ? 

Un apport personnel représente le montant que vous souhaitez investir de votre propre poche dans votre société. Ce sont les différents apports des associés qui constituent en effet le capital social de la société

Il solidifie votre dossier, prouve votre sérieux et sous-entend que vous possédez les ressources nécessaires en cas de besoin. Sachez qu'un bon apport représente souvent au moins 10 % du montant total sollicité

Vous n’avez pas 10 % d’apport ? Dans ce cas, il est plus que recommandé de faire appel à un courtier qui vous accompagnera dans vos démarches afin de rendre votre dossier solide malgré le manque d’apport solide. Plus concrètement, il vous apportera une aide précieuse et éclairée pour défendre votre dossier auprès de l’organisme de prêt grâce à son expertise reconnue. S’il prend en charge votre dossier, c’est qu’il croit en vous.  

Que vous ayez un apport confortable ou pas, un courtier vous apportera également son aide pour :  

  • Remplir votre dossier de financement : afin de n’oublier aucun document. 

  • Négocier les conditions : grâce à ses contacts et son expertise, il pourra négocier des conditions préférentielles avec l’organisme bancaire. 

  • Effectuer le suivi de votre dossier : laissez-vous guider et ne craignez plus les échéances ! 

  • Se renseigner sur les aides disponibles : vous avez peut-être raté un dispositif ou une aide à laquelle vous pourriez être éligible. 

Et si ma demande de prêt est refusée ? 

Revoir son projet 

Si votre demande de crédit est refusée, il est important de trouver la cause de ce refus. Est-ce à cause de votre comptabilité, de votre apport, de la présentation de votre projet, de vos prévisions mal évaluées ? N’hésitez pas à solliciter une explication détaillée du refus de prêt auprès de votre banquier ou conseiller. 

Une fois vos failles ciblées, vous pourrez améliorer les points à revoir avant de retenter votre chance.

 

Solliciter un autre organisme ou une autre banque 

En matière de crédits, chaque banque possède ses propres critères et subtilités. Si une première banque refuse votre dossier, tout n’est pas perdu ! Vous pouvez parfaitement tenter votre chance auprès d’une ou plusieurs autres banques ou organismes : il n’existe pas de limites à ce sujet. De nombreux entrepreneurs sont déjà vu leurs demandes de prêts refusées à maintes reprises avant de trouver leur partenaire financier définitif. Et qui sait, vous pourrez tomber sur un organisme bancaire avec un meilleur taux !

 

Les solutions de financement alternatives 

Crowdfunding (crédits participatifs) 

Le crowdfunding vous permet de récolter des financements de la part de particuliers ou entreprises qui croient en votre projet par le biais d’une plateforme en ligne. 

Il est important de distinguer les 3 types de financement possibles sur ces plateformes : 

  • Le prêt : l’argent est avancé et sera remboursé aux investisseurs selon les chances fixées 

  • Le don : l’argent est donné par les investisseurs et aucune contrepartie n’est attendue 

  • L'investissement : l’argent investi permet aux investisseurs de recevoir des titres financiers tels que des actions ou obligations  

Légalement, le montant maximum de collecte est fixé à 2,5 millions d’euros. 

Pour en savoir plus : Qu’est-ce que le financement participatif ? 

 

Love money 

La love money est un moyen de financement alternatif utile. Elle se base sur l’apport en capitaux de la part de votre famille, d’amis ou tout autre proches souhaitant vous encourager dans votre projet ! En clair, ils constituent une réelle assurance et deviennent chacun actionnaires de votre société en ayant ajouté des fonds à son capital. Si votre affaire décolle, ils pourront en retirer des bénéfices, mais dans le cas contraire, leur mise de départ sera perdue. 

 

Trouver de nouveaux associés  

Une autre solution alternative est de faire entrer de nouveaux associés au capital de votre société. Cela vous permettra notamment de constituer un plus gros apport pour votre demande de prêt et augmenter les chances d'obtention. Vous pouvez même faire appel à des business angels, ces investisseurs en série qui vous proposent également leur aide et leur mentorat pour développer au mieux votre projet. 

 

Nos conseils  

Voici quelques conseils supplémentaires pour obtenir un crédit professionnel ! 

  • Comparez les offres des organismes bancaires pour choisir la plus avantageuse pour vous : analysez les taux, les assurances, les garanties personnelles exigées, la flexibilité de remboursement, les possibilités de rééchelonnement, etc. Un courtier vous sera particulièrement utile. Pour vous donner un ordre d’idée, les taux se situent souvent entre 0,9 et 1,4% 

 

Vous savez maintenant tout sur le crédit professionnel et comment l’obtenir. Il ne vous reste plus qu’à monter votre dossier et formuler votre demande auprès de l’organisme préteur de votre choix ! Et si vous n’avez pas encore créé votre société, Simplitoo vous accompagne pour tout votre processus de création et d’immatriculation, alors n’hésitez pas à solliciter nos experts ! 

L’article "Le crédit professionnel pour financer votre entreprise" a été noté 0 sur 5 sur 0 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

405