full_illustration

Le bilan comptable : définition et utilité

22-08-2022
3 minutes

Avec le compte de résultat et l’annexe, le bilan comptable fait partie des documents fondamentaux en comptabilité. Photographie d’une entreprise à un instant T, ce bilan synthétise l’actif et le passif de la société, généralement à la date de clôture de l’exercice comptable. Strictement codifié par le Plan comptable général (PCG), ce document permet au chef d’entreprise et aux investisseurs d’évaluer la santé financière de l’activité.

Bilan comptable : définition générale 

Créer sa société signifie respecter un certain nombre de règles et obligations. Parmi les obligations comptables à respecter, le bilan comptable est l’une des plus importantes. Ce document vise à représenter la situation patrimoniale et financière de l’entreprise, généralement à la fin de l’exercice comptable. Ainsi, il permet entre autres d’avoir une vision globale de la situation de la société et ainsi de prendre les meilleures décisions pour le bon fonctionnement de l’activité.  

Aussi appelé état de synthèse, le bilan comptable est l’un des tableaux composant les comptes annuels d’une société. 

Ce bilan doit être réalisé au moins une fois par an puis être transmis au centre des impôts. 

Pour aller plus loin : Tout savoir sur la comptabilité d’entreprise 

Bon à savoir

La liasse fiscale rassemble plusieurs documents comptables devant être transmis au service des impôts à chaque fin d’exercice comptable. La liasse fiscale est composée de la déclaration de résultats et des tableaux annexes (bilan comptable, compte de résultat, amortissements, etc.). La nature des annexes à fournir varie selon le régime d’imposition de l’entreprise. 

 

Structure du bilan comptable d’entreprise 

La rédaction d’un bilan comptable n’est pas libre. Ce document doit en effet être structuré selon les réglementations du Plan Comptable Général (PCG)

Le bilan comptable prend ainsi la forme d’un tableau à 2 colonnes : à gauche, l’actif de l’entreprise (ce qu’elle possède) et à droite, le passif (ce qu’elle doit). 

L’actif 

L’actif, qu’on appelle également les « emplois », désigne l’ensemble des éléments que la société possède au moment de la date d’arrêt de l’exercice comptable, autrement dit son patrimoine. 

Il se décompose en deux catégories : l’actif immobilisé (ou emplois permanents) et l’actif circulant (ou emplois temporaires). 

L’actif immobilisé rassemble les éléments détenus durablement par l’entreprise : 

  • Les immobilisations corporelles : terrain, local, matériels industriels, avances et acomptes, etc. 

  • Les immobilisations incorporelles : brevets, fond commercial, frais d’établissement, frais de recherche, etc. 

  • Les immobilisations financières : prêts, titres de participation, titres représentatifs, etc. 

L’actif circulant (ou courant) regroupe les éléments détenus par l’entreprise mais destinés à n’y rester qu’à court terme (moins de 12 mois). Il comprend ainsi : 

  • Les stocks : matières premières, produits finis, marchandises, etc. 

  • Les créances envers les clients 

  • Les disponibilités, autrement dit la trésorerie 

Le passif 

Les éléments du passif représentent ce que doit l’entreprise :  

  • Ses capitaux propres, c’est-à-dire ses ressources permanentes : capital social, primes d’émission, réserves (légale, statutaire...), report à nouveau, etc. 

  • Les dettes financières : emprunts, avances et acomptes 

  • Les dettes d’exploitation : dettes fournisseurs, fiscales et sociales 

 

Bon à savoir

Ces deux postes (actif et passif) doivent être équilibrés, qu’il y ait bénéfices ou pertes. Ainsi, le total de l’actif doit être égal au total du passif. 

 

Bilan comptable : exemple de tableau simplifié  

ACTIF

PASSIF 

ACTIF IMMOBILISÉ 

CAPITAUX PROPRES ET ASSIMILÉS 

Immobilisation corporelle 

Capitaux propres 

Brevets, fonds commercial 

Capital et réserves 

Immobilisation incorporelle 

Résultat de l’exercice : perte ou bénéfice 

Immobilisation financière 

Report à nouveau : positif ou négatif 

ACTIF CIRCULANT 

DETTES 

Stocks 

Dettes financières 

Matières premières, marchandises 

Banques : crédits, découvert 

En-cours de production 

Associés  

Créances 

Dettes d’exploitation 

Créances clients 

Dettes fournisseurs 

Charges 

Dettes fiscales  

Disponibilités 

Dettes sociales 

TOTAL DE L’ACTIF

TOTAL DU PASSIF

 

Bilan comptable : enjeux et utilité 

Le dépôt des comptes annuels 

On vous le disait, le bilan comptable fait partie des 3 documents à fournir lors du dépôt des comptes annuels, avec le compte de résultat et les annexes : 

  • Le compte de résultat reprend l’ensemble des produits moins les charges, ce qui donne les ressources nettes de l’entreprise (soit un bénéfice, soit une perte). En d’autres termes, il explique le résultat annuel. 

  • L'annexe précise et complète les données du bilan et du compte de résultat. 

Bon à savoir

Dans quelques cas particuliers, vous devez ajouter d'autres documents notamment si vous avez fait appel à un commissaire aux apports, si votre société est cotée en bourse ou encore si vous avez plusieurs filiales. 

 

La santé financière de la société 

Au-delà de cette obligation fiscale, le bilan comptable permet au dirigeant de la société (ainsi qu’aux associés ou actionnaires fondateurs) d’analyser la situation financière de l’entreprise, et notamment le respect des équilibres financiers à chaque fin d’exercice comptable. Il synthétise les ressources de la structure et la manière dont elles sont utilisées.  

Grâce au bilan comptable, le chef d’entreprise va également pouvoir analyser plusieurs indicateurs financiers, comme le besoin en fonds de roulement (BFR), le taux de solvabilité, la capacité d’endettement et d’auto-financement, etc. 

Le bilan comptable ne sert pas qu’au dirigeant de la société. En effet, il est aussi un document essentiel dans le cadre d’une reprise d’entreprise ou d’une demande de financement extérieur.

 

Bilan comptable : doit-on se faire accompagner ? 

Vous pouvez très bien réaliser votre bilan comptable sans faire appel à un professionnel de la comptabilité. Aucune loi, ni texte réglementaire ne vous oblige à solliciter un expert-comptable. Cependant, en cas d’erreurs, vous vous exposez à des pénalités importantes.  

Les logiciels de comptabilité sont des outils très utiles notamment si vous n’avez pas les fonds suffisants pour engager un expert-comptable. N’hésitez pas à vous faire conseiller par les experts Simplitoo en cas de doutes. 

Information importante

Faire sa comptabilité soi-même, c’est donc possible. Néanmoins, si vous décidez d’en externaliser la gestion, vous devrez obligatoirement faire appel à un expert-comptable inscrit au tableau des experts-comptables. 

 

La réalisation d’un bilan comptable passe par plusieurs étapes, parmi lesquels :  

  • L’inventaire des stocks 

  • La comptabilisation des factures 

  • L’inventaire des immobilisations 

  • La comptabilisation des provisions 

  • Le calcul des impôts tels que l’impôt sur les sociétés (IS) et la contribution sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) 

Notez que certaines entreprises doivent obligatoirement nommer un commissaire aux comptes pour vérifier la sincérité et la régularité de leurs comptes. Ainsi, toute société (peu importe son statut juridique) doit en désigner un si elle dépasse 2 des 3 seuils suivants : 

  • 8 millions d’euros HT de chiffre d’affaires  

  • 4 millions d’euros HT de bilan  

  • Plus de 50 salariés pendant l’exercice comptable 

 

Bilan financier, prévisionnel et fonctionnel : quelles différences ? 

Le bilan comptable n’est à pas confondre avec d’autres bilans. Bilan financier, bilan prévisionnel, bilan fonctionnel... On fait le point ! 

Bilan financier 

Le bilan financier fonctionne sur le même principe que le bilan comptable. Il est néanmoins réorganisé pour mettre en évidence les comptes en fonction de leur date d’émission.  

Contrairement au bilan comptable, le bilan financier a pour objectif de montrer la solvabilité de la société ainsi que sa capacité à rembourser ses dettes. Cela peut notamment être un document demandé par les banques lorsque vous réalisez une demande de crédit bancaire. 

Bilan prévisionnel  

Le bilan prévisionnel est également utilisé pour une situation différente que le bilan comptable. Il se présente sous la même forme, c’est-à-dire un tableau synthétisant le patrimoine actif et le patrimoine passif sur le moyen et le long terme. En clair, il s’agit de prévisions de l’évolution du patrimoine de la société.  

La réalisation du bilan prévisionnel peut être très utile lors de la rédaction de votre business plan, support essentiel pour décrocher des financements de la part d’investisseurs. C'est également un document éclairant tout au long de la vie de votre entreprise puisqu'il vous permet d’avoir toujours une longueur d’avance sur la gestion de votre patrimoine. 

Bilan fonctionnel 

Le bilan fonctionnel permet quant à lui de calculer les fonds de roulement ainsi que des besoins éventuels. Il reprend donc les éléments du bilan comptable mais les réorganise pour en faire ressortir de façon plus claire les éléments permettant d’analyser la structure financière de la société.  

 

Vous connaissez désormais tous les secrets du bilan comptable ! Besoin d’un coup de pouce dans la gestion de votre activité ? Nos experts vous accompagnent dans vos formalités légales, juridiques et administratives. 

L’article "Le bilan comptable : définition et utilité" a été noté 0 sur 5 sur 0 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

80