full_illustration

Comptabilité d'entreprise : ce qu’il faut savoir

29-04-2022
5 minutes

Toutes les entreprises ont l’obligation de tenir une comptabilité. Elle reflète notamment la santé financière de votre business et vous permet de le piloter efficacement. En quoi consiste exactement la comptabilité ? Quels sont ses objectifs et quelles sont les bonnes pratiques à mettre en œuvre ? On fait le point sur la comptabilité de votre entreprise !

Comptabilité : définition

La comptabilité d’une entreprise consiste à répertorier et gérer les différentes entrées et sorties d’argent, aussi appelées flux financiers, pendant la totalité de l’exercice comptable.

L’exercice comptable, également appelé exercice social, est la période sur laquelle est réalisé l'enregistrement de l’ensemble des données financières de l’entreprise. Il dure généralement 12 mois.

La tenue d’une comptabilité permet donc à l’entreprise d’avoir une bonne vision de sa santé financière et de l’état de son patrimoine.

Comptabilité : les obligations des entreprises

La comptabilité est une discipline stricte. Pour répondre à leurs obligations, les entreprises et les sociétés doivent suivre les normes comptables en vigueur. Celles-ci sont définies au sein du Plan Comptable Général (PGE). Ce livret regroupe l’ensemble des lois, normes et bonnes pratiques comptables applicables en France.

La comptabilisation des flux financiers

Un flux financier désigne un mouvement d’argent ayant un impact sur la trésorerie de l’entreprise. Chacun de ces flux doit faire l’objet d’une écriture comptable.

La nomenclature du Plan Général Comptable distingue 8 classes pour enregistrer ces mouvements financiers. À titre d’exemple, la classe 1 concerne les comptes de capitaux, la classe 2 les comptes d’immobilisation et la classe 3 les comptes de stocks.

Chacune de ces classes est ensuite divisée en sous-classes afin de pouvoir détailler les écritures.

Bon à savoir

La comptabilité est une discipline rigoureuse. Faites également preuve de rigueur lorsque vous éditez vos documents commerciaux, tels les devis ou les factures. Ils doivent eux aussi comporter des mentions obligatoires !

La synthèse des comptes

L’enregistrement de toutes ces écritures comptables permet ensuite à l’entreprise d’établir ses comptes annuels. Ces derniers comprennent plus précisément :

  • Le bilan : il rend compte de la situation patrimoniale de votre entreprise à un instant T. Il comprend l'actif (tout ce que l'entreprise possède) et le passif (toutes les dettes de l'entreprise).

  • Le compte de résultat : il permet de déterminer si l’entreprise a enregistré des pertes ou des bénéfices au cours de l’exercice comptable. Il répertorie les produits et charges de la société.

  • Les annexes : ces documents viennent compléter le bilan et le compte de résultat. Il s’agit de pièces explicatives utiles à leur compréhension.

Ces états financiers sont obligatoires et doivent être établis à la fin de chaque exercice comptable.

Le saviez-vous ?

La liasse fiscale est un ensemble de documents destinés aux impôts. Elle comprend la déclaration de résultat et les tableaux annexes (bilan, compte de résultat, amortissements, composition du capital social, etc.). C’est à partir de ces documents que l’administration fiscale calcule le montant des impôts dus par la société.

Les experts Simplitoo sont présents pour vous soutenir dans la gestion quotidienne de votre entreprise. Nous vous accompagnons dans le dépôt de vos comptes annuels et l’ensemble de vos obligations administratives. Laissez-vous tenter, le 1er mois est offert !

Notez que les sociétés inscrites au registre du commerce et des sociétés (RCS) et soumises au régime réel d’imposition ont également l’obligation de tenir deux livres comptables :

  • Le livre-journal : il permet de lister les différentes transactions de l’entreprise de manière chronologique.

  • Le grand livre : il reprend les éléments du livre-journal mais les classe par comptes, conformément au Plan Comptable Général (PCG).

Le livre inventaire, quant à lui, n’est plus obligatoire depuis le 1er janvier 2016. Ce document avait pour vocation de regrouper les actifs et le passif de l’entreprise.

Ces livres comptables doivent obligatoirement être conservés pendant 10 ans.

Bon à savoir

Toutes les entreprises, quelle que soit la nature de leur activité, doivent établir une comptabilité générale. L’étendue de leurs obligations dépend de leur régime fiscal. Seules les micro-entreprises peuvent tenir une comptabilité allégée.

La conservation des pièces justificatives

Vous devez être en mesure de fournir un justificatif pour chacune de vos écritures comptables. Il est donc primordial de conserver :

  • Les factures émises par votre entreprise ou vos fournisseurs

  • Les relevés de comptes

  • Les déclarations fiscales comme les pièces attestant des déclarations de résultat et déclaration de TVA par exemple

Ces documents doivent eux aussi être conservés 10 ans.

La comptabilité : un outil indispensable pour votre entreprise

La comptabilité est certes une discipline contraignante mais elle comporte de nombreux avantages pour votre entreprise.

Le pilotage de votre activité

La tenue d’une comptabilité vous permet de connaître la santé et l’équilibre financier de votre entreprise en temps réel. Vous évaluez ainsi ses performances et pouvez les comparer à vos projections, notamment celles émises dans votre plan de financement.

Une comptabilité bien tenue vous permet également d’anticiper les imprévus, en cas de dépenses non anticipées ou de retard de paiement par exemple.

Elle vous permet enfin de fournir des informations à vos investisseurs et partenaires (banquier, fournisseur, le dirigeant qui souhaite s’assurer de la santé de son entreprise, etc.). Votre transparence et la rigueur dont vous faites preuve renforceront l’image positive de votre business.

Un outil de gestion

La comptabilité sert également à calculer l’assiette de vos différents impôts. Ainsi, c’est à partir de vos comptes annuels que l’administration fiscale pourra calculer :

Les différentes comptabilités

Comptabilité générale

La comptabilité générale, aussi appelée comptabilité financière, est la comptabilité classique que toutes les sociétés commerciales doivent suivre. Elle enregistre l’activité de l’entreprise de manière chronologique. Elle nécessite l’établissement des comptes annuels (bilan, compte de résultat, annexes).

Comptabilité analytique

La comptabilité analytique, également appelée comptabilité de gestion, consiste quant à elle à analyser les données issues de la comptabilité générale. C’est donc un processus plus approfondi, permettant d’obtenir des données précises. Son objectif est d’améliorer les performances globales de l’entreprise.

Comptabilité d’engagement

La comptabilité d’engagement recense l’ensemble de toutes les dépenses et recettes, même si elles n’ont pas encore généré de flux financiers. En d’autres termes, ces mouvements sont comptabilisés alors même qu’ils n’ont pas encore fait l’objet d’un encaissement ou d’un décaissement.

Comptabilité de trésorerie

À l’inverse de la comptabilité d’engagement, la comptabilité de trésorerie enregistre uniquement les dépenses et les recettes qui ont fait l’objet d’un décaissement ou d’un encaissement.

Les obligations comptables par régime d’imposition

Les obligations comptables des chefs d’entreprises diffèrent selon le régime fiscal de leur entreprise.

Le régime de la micro-entreprise

Les micro-entrepreneurs bénéficient d’une comptabilité simplifiée.

Ils ne sont donc pas concernés par la comptabilité générale et doivent simplement tenir :

  • Un livre des recettes qui mentionne le montant de leurs encaissements, issus des ventes de leurs produits ou services

  • Un registre des achats, uniquement s’ils effectuent des dépenses professionnelles

Le régime réel (normal ou simplifié)

Ce régime concerne uniquement les entreprises ou sociétés dont les bénéfices relèvent de la catégorie des BIC, qu’elles soient imposées à l’impôt sur le revenu (IR) ou à l’impôt sur les sociétés (IS).

Si vous êtes au régime réel simplifié, vous devez :

  • Tenir un livre-journal et un grand livre

  • Réaliser le dépôt de vos comptes annuels (compte de résultat, bilan comptable et annexes)

Si vous êtes au régime réel normal, vous devez en plus faire un inventaire au moins une fois par an. Cette formalité a pour objectif de contrôler la valeur et la réalité des actifs et des passifs faisant partie du patrimoine de l’entreprise.

Bon à savoir

Au régime réel normal, vous devez tenir une comptabilité d’engagement. Au régime réel simplifié, vous avez la possibilité de tenir une comptabilité de trésorerie.

Le régime de la déclaration contrôlée

Ce régime s’applique uniquement aux entreprises dont les bénéfices relèvent des BNC (activité libérale notamment) et qui ont dépassé les plafonds de la micro-entreprise

Par défaut, la comptabilité est de trésorerie mais une option pour la comptabilité d’engagement est possible.

Avec ce régime, vous avez l’obligation de tenir :

  • une comptabilité complète : livre-journal, livre d’inventaire, grand livre, inventaire annuel

  • des comptes annuels en fin d’année

  • un livre des immobilisations et amortissements

Tableau récapitulatif

Micro-entreprise

Régime réel simplifié

Régime réel normal

Régime de la déclaration contrôlée

Livre de recettes

X

Registre des achats

X

Livre des immobilisations et amortissements

X

Livre-journal

X

X

X

Grand-livre

X

X

X

Comptes annuels

X

X

X

Inventaire des actifs et passifs de l’entreprise

X

X

Comment organiser sa comptabilité d’entreprise ?

Comptabilité en interne

Le principal avantage se trouve dans le contrôle entier de la comptabilité. Ainsi, le processus est maîtrisé par le gérant de l’entreprise ou par un salarié comptable. Cela permet notamment de trouver les informations et les documents relatifs à la comptabilité plus facilement. Cette option est également moins coûteuse pour l’entreprise.

N’oubliez pas que le Code Général des Impôts (CGI) vous impose d’utiliser un logiciel de comptabilité répondant aux normes en vigueur. Ce logiciel doit en effet sécuriser, conserver et archiver vos données comptables en vue d’un éventuel contrôle de l'administration fiscale.

Vous devez également adopter de bonnes pratiques et ainsi :

  • Suivre la réglementation du plan comptable général

  • Dédier un compte bancaire à votre activité professionnelle : afin de séparer votre patrimoine professionnel et personnel et y voir plus clair dans les flux financiers de l’entreprise

  • Procéder à un mode de collecte efficace : pour regrouper et ranger les pièces comptables et justificatifs de la bonne manière

  • Respecter vos échéances et obligations comptables : réalisation des comptes annuels, dépôt au greffe du tribunal du commerce, etc.

Externalisation de la comptabilité

Faire appel à un expert-comptable vous apporte en premier lieu une grande sécurité. L’expert est ainsi en mesure de gérer parfaitement votre comptabilité, tout en respectant les exigences du Plan Comptable Général ainsi que les échéances tout au long de l’exercice fiscal.

Vous n’avez pas besoin de vous occuper vous-même de cette tâche et pouvez donc vous concentrer sur vos propres missions.

Le recours à un cabinet d’expertise-comptable représente toutefois un coût conséquent pour l’entreprise.

Pour vous soutenir dans ces obligations légales, les experts Simplitoo ont développé une solution d’assistance administrative. Nous définissons avec vous un calendrier personnalisé afin d'anticiper toutes vos échéances. Vous obtenez également toutes les informations nécessaires pour une gestion quotidienne sans accroc. Nous gérons même le dépôt de vos comptes annuels. Contactez-nous, le 1er mois d’essai est offert !

L’article "Comptabilité d'entreprise : ce qu’il faut savoir" a été noté 0 sur 5 sur 0 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

74