full_illustration

Les capitaux propres : définition et importance

10-11-2021
4 minutes

Élément central du bilan comptable des entreprises, les capitaux propres témoignent de la bonne santé financière de votre activité. Ils interviennent sur différents aspects du développement de votre entreprise, garantissant notamment le financement de vos investissements et votre solvabilité aux yeux des partenaires financiers. Mais quelle est la définition exacte des capitaux propres ? Comment les calculer et quelle est leur importance ? On fait le point.

Les capitaux propres : qu’est-ce que c’est ? 

Définition et rôle des capitaux propres 

Les capitaux propres d’une entreprise (souvent appelés fonds propres) correspondent à l’ensemble des fonds dus aux associés (ou l’entrepreneur individuel), à la fois au moment de la création de la société, mais également tout au long de sa vie. Par définition, ils correspondent aux ressources financières de l’entreprise, une fois ses dettes déduites.  

Les capitaux propres sont un élément essentiel de la comptabilité d’entreprise. Ils servent principalement à financer les investissements nécessaires au bon développement de l’activité, à assurer la bonne santé de sa trésorerie (fonds de roulement) et à parer aux sorties d’argent imprévues. Ils constituent enfin une garantie de la solvabilité de l’entreprise. 

Les capitaux propres font partie du bilan comptable des entreprises. Pour rappel, le bilan comptable d’une entreprise se compose de deux éléments : 

  • Son actif : ce sont les biens que l’entreprise possède (locaux, fonds de commerce, stocks, matériel, brevets, etc.).  

  • Son passif : ce sont les biens que l’entreprise doit à des tiers. On y trouve d’une part les capitaux propres qui sont dus aux associés, et d’autre part les dettes qui elles, sont dues aux créanciers. 

Information importante

À la différence des dettes (prêts bancaires, investissements externes, etc.), la société n’a pas l’obligation de rembourser les capitaux propres aux associés. En revanche, ces derniers peuvent toucher des dividendes, proportionnellement au montant de capitaux propres investis dans l’entreprise. 

 

De quoi sont composés les capitaux propres ? 

Les capitaux propres se composent de différents éléments comptables : 

  • Le capital social  

Le capital social d’une entreprise est l’ensemble des ressources apportées par les associés au moment de sa création. Le montant de ces fonds est fixe, et ne peut être augmenté ou diminué qu’en effectuant une modification des statuts de la société. 

  • Les réserves  

Ce sont les bénéfices que les associés n’ont pas récupérés afin de renforcer les capitaux propres de l’entreprise. Il existe 2 types de réserves : les réserves légales obligatoires d’une part, et les réserves statutaires d’autre part, facultatives et versées sur décision des associés pour renforcer la trésorerie et les comptes de leur société. 

  • Le report à nouveau 

À la fin de chaque exercice comptable, les bénéfices non reversés sous forme de dividendes aux associés et non affectés aux réserves peuvent être affectés à un compte de reports à nouveau. Ce placement est au choix des associés et sert par exemple à anticiper des pertes éventuelles lors de l’exercice à venir. Attention, vous pouvez faire un versement sur le report à nouveau uniquement si les réserves légales sont remplies. 

  • Le résultat net de l’entreprise 

Par définition, ce résultat correspond aux bénéfices dégagés par l’activité de l’entreprise au cours de l’exercice comptable écoulé. Ils servent ensuite à rémunérer les associés ou les actionnaires éventuels qui récupèrent des dividendes sur le montant réalisé.  

  • Les provisions 

Les provisions sont les fonds dédiés à anticiper les pertes ou les charges que l'entreprise aura à supporter dans le futur (salaires des employés, location de biens et/ou de matériel, etc.). 

  • Les primes d’émission  

Lors d’une augmentation de capital social, des primes d’émission peuvent enfin être versées aux associés ou actionnaires qui apportent de nouveaux fonds au capital social, en guise de compensation. Ces primes sont comptabilisées dans les capitaux propres. 

Le saviez-vous ?

Vous pouvez vous renseigner en ligne sur la santé financière de toute entreprise

 

Comment calculer les capitaux propres de votre entreprise ? 

Le calcul des capitaux propres de votre entreprise est primordial, puisque la valeur de ces capitaux détermine la valeur de votre entreprise. En effet, plus ces fonds sont importants, plus votre entreprise est considérée comme fiable et en bonne santé financière. À l’inverse, si l’état de vos comptes se dégrade et que vos capitaux propres sont trop faibles, voire négatifs, il sera nécessaire de prendre des mesures spécifiques.

En comptabilité, il existe deux méthodes de calcul des capitaux propres : 

  • En additionnant l’ensemble des variables citées plus haut : capital social + réserves + reports à nouveau + résultat net + provisions + primes d’émission = capitaux propres 

  • En ôtant du patrimoine de l’entreprise les dettes qu’elle a contractées : patrimoine – dettes = capitaux propres 

Vos capitaux propres sont inférieurs à la moitié du capital social : que faire ? 

En France, les sociétés sont tenues de posséder des capitaux propres dont le montant est supérieur ou égal à la moitié de leur capital social.  

À la fin de l’exercice comptable, si vous constatez que ce n’est pas le cas, il vous faudra convoquer une assemblée générale extraordinaire dans les 4 mois suivants afin de décider entre 2 options : 

  • La dissolution-liquidation de la société 

  • Le maintien de l’activité, sous condition de reconstituer les capitaux propres dans un délai de 2 ans suivant la clôture de l’exercice déficitaire 

Information importante

La décision retenue au cours de cette assemblée générale devra être rendue publique par la publication d’une annonce légale, et sera mentionnée sur l’extrait Kbis de la société.  

 

Quelle importance des capitaux propres pour votre entreprise ? 

Une garantie pour vos partenaires 

Des capitaux propres importants prouvent que votre stratégie de gestion est efficace et que votre activité se développe correctement sur le long terme. Il est notamment important que la part de capitaux propres dans le passif de votre entreprise soit équilibrée par rapport à la part de dettes contractées par ailleurs.  

La bonne gestion de votre comptabilité et l’absence de pertes financières sont des points d’attention chez vos partenaires financiers (banques, clients, fournisseurs, etc.). Ils seront ainsi plus confiants et enclins à faire affaire avec vous !
  

Le financement de vos investissements 

Les capitaux propres ont une place particulière dans votre comptabilité. Les sommes mises en réserve ou en report à nouveau sont des ressources qui vont vous permettre de financer de grands projets en faveur de la croissance de votre activité.  

En effet, à la différence des investissements courants (achat de matériel ou de prestations de services) pouvant être financés par des emprunts ponctuels et/ou des subventions publiques, les capitaux propres se dédient à des investissements plus importants, tels que : 

  • Le développement et la production de nouveaux biens et/ou services  

  • Le déploiement de l’activité sur de nouveaux marchés 

  • L’acquisition d’une nouvelle technologie pour développer l’activité 

Le bon fonctionnement de la société 

Le maintien des capitaux propres à un montant au moins égal au capital social conditionne certaines démarches liées à la vie de votre entreprise, et notamment : 

  • La transformation éventuelle de sa forme juridique, par exemple si vous souhaitez transformer votre SARL en SAS, les capitaux propres de l’entreprise doivent être au moins égaux au capital social 

  • La distribution des dividendes entre les associés : si la distribution rend le montant des capitaux propres inférieur au capital social majoré des réserves, elle ne pourra pas avoir lieu. 

Renforcer vos capitaux propres : nos conseils 

Vos réserves ou votre report à nouveau sont insuffisants ? Il existe différents moyens de lever des fonds pour renforcer vos capitaux propres. Voici quelques exemples d’apports possibles.
 

Les fonds de capital-investissement 

Les fonds de capital-investissement regroupent des sociétés spécialisées et des investisseurs souhaitant miser sur des entreprises non cotées en bourse. En échange de cette aide financière, ils deviennent associés ou actionnaires de votre entreprise et obtiennent donc des titres (parts sociales ou actions) au sein de celle-ci.  

Si votre entreprise se développe et prend de la valeur, ils peuvent ensuite récupérer une plus-value en revendant leurs parts. Pour décrocher ce type d’investissement, il est important de peaufiner votre projet afin d’être en mesure de rassurer ces actionnaires qui prennent plus de risques que pour des fonds d’investissement classiques. 

Les aides publiques 

L’État et les collectivités territoriales peuvent également vous délivrer des subventions spécifiques pour renforcer vos fonds propres (en cas de pertes financières par exemple) et financer vos investissements.  

Notez qu’il existe également des aides à la création d’entreprise. Renseignez-vous, vous êtes peut-être éligible ! 

Bon à savoir

La love money est une forme d’apports également intéressante. Elle consiste à contracter des financements auprès de vos proches, sans obligation de remboursement. Vos amis ou votre famille deviennent ainsi co-actionnaires de votre projet et vous pouvez prévoir de les rémunérer si votre activité se porte bien. 

 

Vous savez à présent ce qui se cache derrière la notion de capitaux propres et leur importance dans le bon développement de votre activité. Vous avez un projet de société mais n’osez pas vous lancer ? N’hésitez pas à faire appel à nos conseillers experts Simplitoo : ils vous accompagnent dans toutes vos démarches de création ! 

L’article "Les capitaux propres : définition et importance" a été noté 5 sur 5 sur 1 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

37