full_illustration

Comment trouver un associé pour mon entreprise ?

22-12-2021
5 minutes

Il existe de nombreuses raisons de vouloir trouver un associé pour lancer ou gérer son entreprise : recherche de compétences supplémentaires, de financement, ou encore simplement de soutien pour accélérer son développement... Pourtant, il faut faire attention dans votre choix d’associé, car une mauvaise entente peut mettre à mal votre projet. Qu'est-ce qu'un associé peut apporter à votre société, et comment trouver la perle rare ? Dans cet article, nous vous donnons les clés pour dénicher l’associé idéal pour vous accompagner dans l’aventure entrepreneuriale !

Qu’est-ce qu’un associé ?  

L’associé, un co-décisionnaire  

Selon le Code Civil, les associés sont des personnes qui décident de dédier des ressources matérielles ou immatérielles à un projet commun. L’objectif ? Pouvoir partager le bénéfice qui pourra résulter de leur entreprise commune.  

En d’autres termes, vous devenez associé dans une entreprise à partir du moment où vous décidez d’investir dans son capital social et donc de posséder des parts et une voix décisionnaire dans la société.  

Être associé implique des droits et des obligations 

En tant qu’associé, vous êtes titulaire de parts sociales, ce qui implique des droits et des obligations :  

  • En matière sociale, vous avez le droit de participer aux assemblées générales, d’être informés et de contribuer à la gestion de la société.  

  • En matière financière, vous vous voyez redistribuer des bénéfices : les dividendes.  

  • En contrepartie de ces droits, les associés s’engagent à libérer leurs apports, c’est-à-dire à verser au capital social leur contribution sous forme d’apport en nature ou en numéraire. 

  • Les associés peuvent avoir à régler les dettes de la société lorsqu’elle en a. 

L’étendue de la responsabilité des associés 

Quand la société a des difficultés financières, le rôle des associés est de mettre la main à la poche.  Mais leur responsabilité est variable selon la forme juridique de la société :   

Responsabilité des associés selon la forme juridique de l’entreprise 

 

Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) et Société à responsabilité limitée (SARL) 

L’associé a une responsabilité limitée au montant de ses apports, sauf s’il a accordé des cautions à titre personnel ou a commis une faute de gestion 

Société anonyme (SA),  
Société par action simplifiée (SAS), 
Société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) et Société coopérative (Scoop) 

Les associés ont une responsabilité limitée au montant de leurs apports 

Société en nom collectif (SNC) 

Les associés ont une responsabilité illimitée, sur tous leurs biens personnels et de manière solidaire 

 

Pourquoi chercher un associé ?  

Avoir un associé est obligatoire dans plusieurs formes de société 

Il peut parfois sembler difficile d’entreprendre seul ! Manque de fonds, doutes sur la stratégie de développement, inquiétudes sur l’avenir de votre business... Monter son entreprise à plusieurs peut être plus rassurant, histoire de partager les coups durs comme les réussites de votre startup ! 

Et puis parfois, on n'a pas vraiment le choix ! En effet, dans certaines formes de société il est obligatoire d’être à minima 2 associés pour entreprendre. En France, c’est notamment le cas pour :  

  • la Société À Responsabilité Limitée (SARL)  

  • la Société par Actions Simplifiées (SAS) 

  • la Société Anonyme (SA) 

  • la Société en Nom Collectif (SNC) 

  • les Sociétés Civiles (immobilière (SCI) ou professionnelles (SCP)) 

Pour connaître les spécificités de chacune de ces formes de sociétés, nous vous invitons à consulter notre article sur les avantages et inconvénients de chaque statut juridique

Bon à savoir

La forme juridique de société que vous avez choisie reflète votre projet, et de fait, les associés que vous rechercherez. Par exemple, dans une société de personnes comme une SARL, la personnalité et les compétences de l’associé seront importantes, tandis que dans une société de capitaux comme une SAS, l’apport que l’associé peut effectuer sera prépondérant. 

 

Déterminer le profil de l‘associé  

Dans votre recherche d’associé(s), il faut commencer par définir vos objectifs : de quoi avez besoin pour votre entreprise ? Quel type de personnalité est compatible avec la vôtre ? Combien de personnes sont nécessaires pour assurer le bon lancement de votre projet ? Rédiger un business plan vous aidera à répondre à la plupart de ces questions. Comprendre comment va s’opérer le développement de votre startup, société ou association, vous permettra d’avoir une vision plus claire de vos besoins. 

Vous devez trouver une (ou plusieurs) personne(s) qui possède des compétences supplémentaires ou complémentaires aux vôtres. Par exemple, si vous souhaitez monter une société de dépannage informatique et que votre domaine de compétences se limite à la réparation de matériel, vous souhaiterez peut-être trouver quelqu’un qui maîtrise la comptabilité, le marketing et la gestion, ou alors d’un développeur web qui possède du matériel.

L’intérêt d’avoir le maximum de savoir-faire en interne est aussi de faire des économies : vous n’aurez pas besoin de faire appel à des prestataires extérieurs pour réaliser certaines tâches. 

Gardez également à l’esprit que s’associer n’est obligatoire que pour les formes de société citées ci-dessus (et les associations). Vous pouvez tout à fait décider de créer une entreprise seul, tout en étant soutenu par les aides de l’État et accompagné dans la gestion de votre business, par exemple par Simplitoo !

 

Où trouver la perle rare ? Les 5 règles d'or !

Tous les moyens seront bons pour dénicher l’associé idéal. Mais comme il faut bien commencer quelque part, voici plusieurs idées pour ne pas trop vous disperser ! 

1 - Regardez autour de vous

Si certains préconisent de ne pas mélanger vie privée et vie professionnelle, chez Simplitoo nous ne sommes pas forcément d’accord : il se peut tout à fait que la bonne personne se trouve dans votre entourage (famille, amis, collègues, etc.). Aussi, n’excluez pas directement cette éventualité ! Cependant, redoublez de vigilance lors de la rédaction des statuts et des règles de l’entreprise pour éviter tout conflit d’intérêts.  

Le saviez-vous ?

Vous vous associez avec des membres de votre famille ? Dans ce cas, créer une SARL de famille peut être une solution adéquate pour votre projet !  
Pour connaître tous les avantages de ce statut, n’hésitez pas à consulter notre article sur la création d’une SARL de famille.  

 

2 - Utilisez les réseaux sociaux professionnels

Commencez tout d’abord par les réseaux professionnels tels que LinkedIn ou Viadeo, puis élargissez si besoin aux sites spécialisés dans les rencontres professionnelles. Vous pouvez notamment laisser des annonces ou rechercher un profil sur des plateformes web. Une fois votre profil créé, vous pourrez continuer de l’alimenter afin de continuer à développer votre réseau.  

Ces plateformes existent sous forme de site ou d’application web. Elles permettent la mise en relation d’entrepreneurs selon leur idée, leurs projets, le niveau d’expérience, etc. Il est également possible de passer par ce type de plateformes pour trouver un investisseur (qui deviendra de facto un associé puisqu’il détiendra des parts).  
 

3 - Parlez de votre projet lors d’événements professionnels

Il existe de nombreuses occasions de rencontrer d’autres professionnels : weekends entrepreneuriaux, soirées réseautage, clubs d’entrepreneurs... Plus vous allez présenter le concept de votre société, et plus vous augmentez vos chances de rencontrer un partenaire potentiel qui adhérera à votre projet et voudra vous rejoindre. 

Si vous croyez en votre idée, il vous sera facile de mettre en avant votre entreprise. Et pour cela, pas forcément besoin d’être dans une grande métropole : vous pouvez contacter directement la Chambre de Commerce et de l’Industrie (CCI) de votre région pour en savoir plus sur les événements professionnels et les réseaux d’entrepreneurs près de chez vous. 
 

4 - Pensez intergénérationnel !  

Pourquoi ne pas s’associer avec une personne d’une autre génération ? Il peut être intéressant, pour un développeur de projet, d’avoir quelqu’un de plus expérimenté dans son équipe, ou très dynamisant d’entreprendre avec un esprit jeune. N’hésitez pas à faire un tour sur des plateformes spécialisées, qui proposent de bénéficier des conseils de seniors et d’entrer en relation avec des incubateurs ou des junior-entreprises ! 
 

5 - Déléguez vos recherches 

Si vous recherchez un profil très spécifique pour joindre votre startup ou société déjà lancée, vous pouvez tout à fait faire appel à un chasseur de têtes ou contacter un cabinet de recrutement. Après avoir cerné vos besoins, ces professionnels se chargeront des recherches et du tri des candidats, et prendront directement contact avec eux. 

 

Comment se protéger en cas de mésentente entre associés ?  

On ne vous le souhaite pas, mais parfois la cohabitation ne se passe pas forcément comme prévu au sein de la société. Ce sujet ne doit pas être évité, car il peut avoir de graves conséquences.
  

Le pacte d’associés : un contrat pour vous protéger 

Afin de garantir la pérennité de votre société mais également les relations entre collaborateurs, nous vous conseillons de rédiger des contrats entre vous tel qu’un pacte d’associés par exemple, et de l’intégrer dans les statuts de votre société. 

Cela permettra de fixer des règles sur le long terme et d’anticiper les situations futures telles que :   

  • la non-concurrence : pour éviter que l’associé quitte la société avec les données de vos clients pour monter ou rejoindre une fonction équivalente  

  • les entrées et sorties des associés : comment sont redistribuées leurs parts ? Qu’arrive-t-il à leur apport ?  

  • les rôles de chacun : qui prend la place de dirigeant, qui réalise quelle tâche, etc. ?

Fixer ces règles vous permettra de prévenir d’éventuelles difficultés entre vous et vos associés. 

Bon à savoir

Un pacte d’associés peut être limité dans le temps. Il peut également concerner seulement certains associés de la société. 

 

Les statuts : le fondement de votre société ! 

Comme mentionné plus haut, un point d’attention doit être mis sur la rédaction des statuts et sur le pacte d’associés. En effet, cette étape de rédaction est obligatoire pour créer votre société. Des questions sur le déroulement de vos démarches ? Les experts de l’équipe Simplitoo vous accompagnent pas-à-pas et vous conseillent pour chacune de vos démarches.  

Les statuts d’associés sont rédigés à chaque nouvelle entrée ou sortie, et ont une valeur juridique supérieure au pacte d’associés (qui lui a l’avantage d’être modifiable plus facilement). Vous pouvez par exemple faire entrer plusieurs clauses dans ces documents afin d’assurer une bonne protection.

On peut notamment citer :  

  • Une clause d’exclusion, dans le cas extrême où un des associés commet une faute grave 

  • Une clause d’obligation de médiation, pour obliger les associés à faire appel à un conciliateur en cas de désaccord 

  • Une clause dite de buy or sell, pour qu’un associé puisse revendre ses parts à un autre associé pour faciliter son départ 

  • Une clause de sortie garantie, qui autorise un associé à sortir de la direction de l’entreprise au terme d’une échéance définie en amont

 Pour aller plus loin, rendez-vous sur notre guide complet sur le pacte d'associés.

Bon à savoir

Le non-respect des statuts rend l’acte que vous avez pris nul et non avenu, alors que le non-respect du pacte d’associés vous expose seulement au versement de dommages et intérêts.  

 

Nos conseils pour fidéliser votre associé 

Selon nous, il y a trois points d’importance pour pérenniser une relation entre associés :  

  • Avoir une même vision de l’entreprise et du travail. Votre entreprise a plus de chances de se développer si l’ensemble de l’équipe va dans la même direction.

  • Être transparent et toujours se dire les choses. C’est indéniable, la communication est la clé de tout. Un associé est un partenaire dans la vie de tous les jours avec qui vous portez un projet commun : c’est un peu comme un couple, il faut avoir des atomes crochus, mais aussi savoir faire des compromis, sans rien se cacher.

  • Faire confiance à l’autre. Si vous avez mené vos recherches au préalable, la personne choisie sera compétente pour vous accompagner dans cette aventure. Pour cela, vous devez apprendre à déléguer, à écouter et à faire confiance.

Enfin, souvenez-vous de l’adage : « il vaut mieux être seul que mal accompagné ». Ne cherchez donc pas à tout prix à trouver un associé qui ne corresponde pas à 100 % à votre projet et à votre personnalité, si vous êtes au final mieux tout seul.  

Vous avez désormais toutes les clés en main pour trouver le bon associé pour votre société dans votre réseau proche ou après des recherches plus poussées. Vous avez un projet d’entreprise ? Les conseillers de l’équipe Simplitoo sont à votre disposition pour vous aider dans la réalisation de l’ensemble de vos démarches de création. Des questions ? Contactez-nous ! 

L’article "Comment trouver un associé pour mon entreprise ?" a été noté 5 sur 5 sur 1 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

457