full_illustration

Comment créer son entreprise de nettoyage ?

21-10-2021
2 minutes

Logements, locaux professionnels, commerces, hôpitaux, et mêmes usines : tous ces endroits ont besoin d’être nettoyés. De nombreuses entreprises de nettoyage assistent les particuliers, les entreprises ou les administrations dans cette tâche. Avec l’explosion récente des services à la personne, la demande est en forte croissance, y compris pour l’assistance aux particuliers. Créer une entreprise de nettoyage peut donc être un projet porteur. Néanmoins, il convient d'avoir à l'esprit qu'il s'agit d'un secteur très concurrentiel où seuls les acteurs les plus sérieux parviennent à se faire une place sur la durée. Suivez le guide, on vous explique toutes les étapes à suivre pour vous lancer avec succès !

 

Quelles sont les missions d'une entreprise de nettoyage ? 

 Des interventions variées au quotidien

Les entreprises de propreté effectuent des opérations de ménage et de nettoyage classiques dans les maisons, les immeubles d'habitation, les bureaux ou encore les commerces non alimentaires. 

Certaines d'entre elles se spécialisent même dans des secteurs plus sensibles comme l’industrie, les hôpitaux et l’agroalimentaire... Elles prennent alors en charge des missions plus complexes, telles que des désinfections ou des opérations de maintenance de premier niveau. Les entreprises du secteur des services à la personne remplissent également des fonctions de nettoyage, bien que leurs missions soient habituellement plus larges, notamment envers les personnes dépendantes (soutien à domicile, aide apportée pour les activités du quotidien). 

Rares sont les entrepreneurs du nettoyage qui effectuent les tâches eux-mêmes ; ce sont généralement des salariés ou des prestataires qui s’en occupent pendant que le dirigeant coordonne et s’occupe de la gestion du business. 

 

Quelles sont les compétences requises pour devenir dirigeant d'une entreprise de nettoyage ? 

Le maître-mot du dirigeant d’une entreprise de nettoyage est l’efficacité, en particulier si l’entreprise intervient avec de multiples employés chez de nombreux clients. Il doit au quotidien assurer de nombreuses tâches, parmi lesquelles : 

  • assurer la gestion et le suivi administratifs, commerciaux et logistiques de l'entreprise 

  • fixer les prix en établissant des devis 

  • organiser le planning des interventions chez les clients 

  • assurer la relation clients 

  • prospecter de nouveaux clients 

  • faire preuve de réactivité face à des événements ou à des situations exceptionnelles (dégâts causés par un accident ou par des intempéries, déménagement, organisation de salons...). 

  • manager une équipe de salariés ou de prestataires et gérer le turn-over, souvent élevé dans la profession  

D’une manière générale, une entreprise de nettoyage doit faire preuve de fiabilité et de discrétion, qu’elle effectue des ménages au domicile de particuliers, de personnes dépendantes ou encore de grandes entreprises.  

 

Le secteur du nettoyage est-il rémunérateur  ? 

Dans une enquête publiée le 5 mars 2018, l'INSEE indique que le chiffre d'affaires du secteur du nettoyage a atteint 15 milliards d’euros en 2015, soit une progression de 65 % en 10 ans. La même enquête constate un renforcement de la professionnalisation, principalement pour le nettoyage spécialisé (industries, bâtiment...). En effet, s’il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme pour se lancer, certaines qualifications, comme un BTS hygiène, propreté, environnement, un DUT hygiène sécurité environnement, ou encore un master de manager du développement du multiservice, peuvent prouver votre sérieux en tant que dirigeant. 

Une entreprise de propreté peut se fixer des objectifs ambitieux en matière de chiffre d'affaires en investissant dans des formations aux normes techniques de qualité du nettoyage. Ainsi, les certifications Qualipropre pourront attester des compétences techniques de votre entreprise en matière de nettoyage. Si vous souhaitez vous positionner sur des domaines sensibles, comme les hôpitaux ou les usines chimiques, s’engager dans une démarche de qualité ISO 9000 peut s’avérer être une stratégie gagnante pour votre business plan.

 

Comment bien préparer un projet de création d'entreprise de nettoyage ? 

Avant de vous lancer, réaliser un business plan va vous permettre de jauger l’opportunité de créer votre entreprise de nettoyage et comment y arriver. Il s’agit de la feuille de route de la création de votre projet, qui se décompose en plusieurs éléments.  

 

Réaliser une étude de marché 

Le secteur du nettoyage n'est pas réglementé. Par conséquent, l’offre sur le marché est importante et très concurrentielle. Vous aurez tout à gagner à vous pencher sur les prestations que proposent vos concurrents : où interviennent-ils, quels sont leurs effectifs, quels prix pratiquent-ils ? L’étude de marché, au sein du business plan, va vous permettre de le déterminer et de savoir s’il y a de la place pour vous ! 

Vous pouvez intégrer d’autres indicateurs à l’étude de marché pour vous assurer du besoin existant sur votre zone géographique. En d’autres termes, aurez-vous des clients ? Pour le savoir, penchez-vous sur la densité de population, le profil des ménages (âge moyen, catégories socioprofessionnelles...), la présence ou non d'entreprises, d'hôpitaux, d'écoles... 

 

Bon à savoir

L’étude de marché fait partie intégrante du business plan, un document essentiel qui reprend les fondements de votre projet (budget, concept, équipe, etc.).

 

Définir un projet et créer un concept 

Il s'agit ici de déterminer :  

  • un public cible (les professionnels ou les particuliers) 

  • le ou les secteurs d'activité(s) auxquels vous souhaitez proposer vos services (services à la personne, milieu hospitalier, industries...) 

  • le type de prestations (lavage des sols, des vitres, des voitures, nettoyage de locaux professionnels ou d'habitation...)  

Pour séduire, il vous faudra mettre en avant vos atouts ! Quels seront les éléments qui vont vous distinguer des autres entreprises de nettoyage ? Votre grande expérience du secteur ? Votre technique révolutionnaire pour venir à bout des microbes ? Votre équipe solide ? Votre discrétion ou votre rapidité d’exécution ? En fonction de ces éléments, vous pourrez adapter votre stratégie commerciale et votre stratégie de communication. Autrement dit, comment mettre en avant ces atouts. 

 

Prévoir les actions de formation utiles ou recruter des salariés qualifiés 

Le nerf de la guerre de votre entreprise de nettoyage, ce sont vos salariés

Comme on vous le disait, il n’est pas nécessaire de disposer d'un diplôme quelconque pour intervenir comme agent de nettoyage ou technicien de surface. Néanmoins, certaines formations peuvent aider vos salariés à progresser et à se spécialiser. Elles seront également un gage de la qualité de vos services. 

Parmi celles-ci, on peut citer comme formation le CAP « agent de propreté et d'hygiène » (pour industries, commerces, hôpitaux...) et le Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) « agent d'entretien et rénovation en propreté » comme autre formation. 

 

Prévoir votre budget pour se lancer 

Le budget nécessaire pour créer une entreprise de nettoyage dépend de la nature des prestations que vous allez proposer. Si vous atteignez un certain nombre de salariés, vous aurez besoin de disposer d'une flotte d'utilitaires pour permettre leurs déplacements.  

Si vous décidez par la suite de vous spécialiser dans un type de nettoyage, comme le nettoyage industriel ou le nettoyage dans le secteur agroalimentaire, vous devrez vous procurer du matériel adapté. Parmi les outils nécessaires au lavage et à l’entretien des sols, on peut citer l’autolaveuse, la monobrosse, la balayeuse et les aspirateurs industriels. Si vous vous spécialisez dans le nettoyage des murs, il vous faudra alors investir dans un nettoyeur haute pression et un nettoyeur vapeur. Pour le nettoyage des vitres, vous devrez procurer des perches et des mouilleurs à vos salariés.  

En ce qui concerne les prestations chez les particuliers, vos salariés pourront se munir d’outils plus simples (produits d’entretien classiques, éponges, balais, serpillières…) 

Par ailleurs, les détergents que vous utilisez doivent être adaptés à l’environnement dans lequel vous intervenez. Les exigences du milieu de la restauration ne sont par exemple pas les mêmes que ceux des bureaux. Choisissez de préférence des détergents de qualité, à haut pouvoir désinfectant, mais aussi respectueux de la santé de vos employés et de l’environnement. Ces dernières années, de nombreux labels comme Ecocert ou NF environnement se développent afin d’assurer des produits à la fois vertueux et efficaces.  

 

Créer votre entreprise de nettoyage en 3 étapes

Étape 1 : choisir la forme juridique de sa société 

En raison des coûts d’investissements, qui peuvent être élevés, pour vous procurer du matériel ainsi que des coûts salariaux, l’auto-entreprise n’est pas la forme la plus adaptée à une entreprise de nettoyage. En effet, en micro-entreprise, vous ne pourrez pas déduire vos frais professionnels de votre chiffre d’affaires (y compris les salaires de vos salariés). Vous serez également limité par un plafond de chiffre d’affaires de 72 600 € annuels, ce qui est un désavantage majeur si vous décidez de vous spécialiser.

Néanmoins, il n’est pas pour autant impossible d’opter pour le statut d’auto-entrepreneur. Simplement, le statut auto-entrepreneur concerne des activités au chiffre d’affaires moins conséquent comme celle d’aide-ménagère.

A contrario du statut auto-entrepreneur, vous pourrez déduire vos frais professionnels de votre chiffre d’affaires dans le cadre d’une société et aucun plafond ne viendra limiter vos gains potentiels. Plusieurs options s’offrent à vous :  

En tant que dirigeant majoritaire (gérant ou président selon la forme choisie), vous serez Travailleur Non Salarié (TNS) en EURL et SARL, c’est-à-dire que vous devrez régler des cotisations pour bénéficier d’une protection élémentaire. En revanche, si vous choisissez la création de la SASU ou de la SAS, vous serez assimilé salarié, et bénéficiez donc d’une protection sociale quasiment équivalente à celle des salariés.  

 

Bon à savoir

Un entrepreneur peut également créer son activité de nettoyage en devenant franchisé d'une société présente sur tout le territoire national. Ces sociétés sont souvent spécialisées (services à la personne, nettoyage de locaux professionnels...). Pour aller plus loin, vous pouvez consulter notre article sur la franchise

 

Étape 2 : se spécialiser dans un domaine technique  

Dans certains domaines d'activité, les entreprises de propreté doivent adopter une gestion respectueuse des normes d'hygiène et de sécurité renforcées et mettre en place des protocoles et des démarches de nettoyage. C'est notamment le cas : 

  • dans le secteur hospitalier, avec la lutte contre les infections nosocomiales ; 

  • dans les industries de pointe, notamment en chimie-métallurgie, pour lesquelles il vous faudra collecter des déchets dangereux.

Il peut par ailleurs être particulièrement rémunérateur de vous spécialiser dans un domaine bien précis. On peut par exemple citer les entreprises de nettoyage spécialisées dans l’éradication des vermines (rats, cafards, punaises de lit), ou le nettoyage des scènes de crime ou suicide. Dans les deux cas, discrétion et efficacité seront être plus que jamais au rendez-vous. 

 

Étape 3 : obtenir la déclaration ou l'agrément pour les services à la personne 

Les entreprises de nettoyage qui interviennent dans le domaine du service à la personne sont éligibles aux avantages fiscaux et sociaux applicables à ce secteur (taux de TVA réduit, exonération de cotisations sociales). En bonus ? Leurs clients peuvent bénéficier d'un crédit d'impôt

Pour ouvrir ces droits, l'entreprise doit réaliser certaines démarches comme une déclaration auprès de la direction départementale en charge de l'emploi, du travail et des solidarités (DDETS ou DDETS-PP). 

Lorsque les prestations s'adressent à des personnes en situation de fragilité (enfants de moins de 3 ans, personnes âgées de plus de 60 ans, personnes handicapées), il est alors nécessaire d'obtenir un agrément préfectoral ou une autorisation du Conseil départemental, préalablement à cette déclaration. L'entreprise agréée s'engage ainsi à respecter un cahier des charges qui précise les conditions d'organisation, de fonctionnement, de délivrance et d'évaluation des prestations. 

Enfin, il convient de se faire référencer en ligne dans l'annuaire des organismes de services à la personne agréés et déclarés. 

 Nos actuces pour un démarrage réussi

Félicitations, savez désormais comment créer votre entreprise de nettoyage ! Voici nos conseils bonus pour développer votre activité professionnelle : 

  • promouvoir votre activité en ligne en créant votre site internet,  

  • répondre aux appels d'offres des collectivités publiques pour des prestations de nettoyage 

  • développer une activité à destination des personnes dépendantes pour peut-être devenir un service d'aide et d'accompagnement à domicile (SAAD

  • appliquer une stricte transparence de vos prix en présentant systématiquement des devis à vos clients. 

  • proposer des offres commerciales avantageuses, par exemple en proposant des forfaits pour les opérations récurrentes. 

 

Vous avez à présent toutes les clefs pour lancer votre entreprise de nettoyage ! Vous avez encore des questions ? Simplitoo vous accompagne dans vos démarches de création d'entreprise. N'hésitez pas à nous contacter : nos experts juridiques se feront un plaisir de vous répondre ! 

L’article "Comment créer son entreprise de nettoyage ?" a été noté 5 sur 5 sur 1 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

56