full_illustration

Comment ouvrir une crèche ?

22-10-2021
2 minutes

Les parents éprouvent aujourd’hui de plus en plus difficultés à trouver un système de garde pour leurs jeunes enfants. Les places en crèche sont ainsi très prisées et les demandes plus importantes que l’offre. Ouvrir ce type d’établissement représente donc une réelle opportunité pour les créateurs d'entreprise qui souhaitent développer un projet rentable et socialement utile. Quelles sont les conditions pour ouvrir une crèche ? Quelles sont les formalités et démarches obligatoires ? Comment choisir les professionnels de la petite enfance qui interviendront dans votre structure ? Suivez le guide !

Ouvrir une crèche : missions et règles d'organisation 

Le rôle d'une crèche 

Une crèche est un établissement qui a pour vocation d’accueillir des enfants âgés de 2 mois à 3 ans. Le personnel veille à leur santé, leur sécurité, leur bien-être et leur développement.  

 La gestion de cette structure est placée sous le contrôle du service départemental de la protection maternelle et infantile (PMI). Les crèches peuvent être créées par une commune ou à la suite d’une initiative privée (entreprise, association). 

 

Les différences entre une crèche collective et une micro-crèche 

La crèche collective accueille généralement jusqu'à 60 enfants encadrés par une équipe de professionnels (auxiliaires de puériculture, éducateurs...). Ce type de structure doit obligatoirement compter : 

  • 1 professionnel pour 6 enfants. 

  • ou 1 professionnel pour 5 enfants qui ne marchent pas et 1 pour 8 enfants qui marchent. 

 

L’établissement propose au moins deux types d’accueil :  un accueil régulier et un accueil occasionnel. Cette catégorie comprend également les établissements offrant un accueil de courte durée, dit « halte-garderie ».  

 La micro-crèche, elle, permet un accompagnement plus personnalisé des enfants. Ainsi, la micro-crèche accueille jusqu'à 12 enfants maximum. S'il n'est pas nécessaire de désigner un directeur, il convient toutefois de nommer un référent technique chargé du suivi de l'établissement pour la micro-crèche. 

 

Pour en savoir plus : Comment ouvrir une micro-crèche ? 

 

Les autres types de crèches 

La crèche familiale accueille des enfants qui partagent leur temps entre le domicile d'un assistant maternel agréé (1 à 4 enfants par assistant) et la structure collective de la crèche où ils vivent une expérience de socialisation. 

 

La crèche parentale est créée par les parents eux-mêmes et peut recevoir jusqu'à 24 enfants bénéficiant d'un encadrement comparable à celui de la crèche collective, avec des professionnels formés comme des auxiliaires de puériculture et des éducateurs de jeunes enfants.  

 

La crèche d'entreprise (ou inter-entreprises) accueille les enfants du personnel d'un établissement public ou d'une entreprise et présente l'avantage de prendre en compte en l’état les impératifs professionnels des parents. 

 

Le saviez-vous ?

L’article D.214-7 du code de l’action sociale et des familles précise que chaque établissement d’accueil pour les jeunes enfants (EAJE) doit prévoir une place par tranche de vingt places pour les enfants de personnes en insertion sociale et professionnelle.  

 

Qui peut ouvrir une crèche ? 

Aucun diplôme n’est requis pour ouvrir une crèche. Vous pouvez donc créer ce type d’établissement même si vous n’êtes pas un professionnel de la petite enfance. Dans ce cas, vous serez considéré comme chef d’entreprise et aurez en charge la gestion courante de votre activité (comptabilité, recrutement, démarches administratives). 

 En revanche, le directeur (ou responsable) de votre crèche devra obligatoirement être titulaire d’une qualification et posséder une expérience professionnelle dans le domaine. Le créateur et le directeur de la crèche peuvent bien sûr être la même personne. 

 Les prérequis dépendent de la capacité d’accueil de votre structure. À titre d’exemple, pour une crèche disposant de 41 à 60 places, le directeur de la crèche devra : 

  • être médecin ou détenir un diplôme d'État de puériculture ou d'éducateur de jeunes enfants 

  • et justifier d’une expérience professionnelle de 3 ans dans le secteur, notamment comme référent technique ou adjoint.  

  

Comment ouvrir une crèche en 5 étapes ? 

 

Étape n° 1 : trouver un local adapté 

Première démarche incontournable : vous devrez veiller à choisir un lieu d'implantation disposant d'un environnement favorable à l’exercice de votre activité, à savoir la proximité d'écoles, de commerces, d'entreprises... 

 

Vous accueillerez des enfants en bas âge. Vos locaux doivent donc respecter les normes d'hygiène, de confort (surface disponible par enfant, luminosité...) et de sécurité incendie. Votre crèche devra également remplir les conditions requises pour entrer dans le champ des Établissements Recevant du Public (ERP). Vous devrez notamment veiller à ce que vos locaux soient accessibles aux personnes handicapées ou à mobilité réduite. 

 Ces règles sont consignées dans le référentiel bâtimentaire national créé par arrêté du 31 août 2021

 

Étape n° 2 : recruter le personnel 

Vous devrez recruter les membres de votre équipe avec soin, en veillant à ce que chacun dispose des diplômes requis pour votre activité. 

 Ainsi, au moins 40 % de votre effectif devra justifier du titre d'éducateur de jeunes enfants, d'auxiliaire de puériculture, de psychomotricien, d'infirmier. 

 Les autres membres de l’équipe devront être titulaires d’un CAP ou d’un BEP petite enfance, sanitaire et social, aide à domicile, auxiliaire de vie sociale, etc. 

  Notez enfin que si vous accueillez des enfants en situation de handicap ou atteints d’une maladie chronique, vous devez contacter et recevoir au sein de votre crèche un référent santé et accueil inclusif pour favoriser leur socialisation 

 

Information importante

Ni le directeur ni les professionnels intervenant dans la crèche ne peuvent avoir fait l’objet de condamnation pour des faits d’agression sexuelle sur mineur. Pour vous en assurer, vous devrez donc demander le bulletin n° 2 du casier judiciaire de chacun de vos employés, bénévoles, stagiaires et intervenants extérieurs. 

 

Étape n° 3 : obtenir l'autorisation administrative d'ouverture d'une crèche 

Une fois que vous aurez trouvé votre local (franchise, achat, etc.) et recruté une équipe de professionnels, vous devrez adresser une demande d’autorisation d’ouverture au président du Conseil départemental.  

 L'accord ou le rejet de votre demande vous sera notifié sous 3 mois, après visite de votre établissement par le médecin responsable de la protection maternelle et infantile (PMI). 

 

Étape n° 4 : demander une aide financière de la caisse d'allocations familiales (CAF) 

La prestation de service unique (PSU) prend en charge une partie des dépenses de fonctionnement de votre crèche, sous réserve de l'acceptation du dossier par la CAF. 

 La prestation de service jeunesse (PSEJ) peut également vous être versée par la CAF sous réserve d’avoir souscrit un contrat enfance et jeunesse (CEJ) avec la CAF et une collectivité.  

 La CAF peut également vous accorder des subventions d’investissement pour votre projet d’établissement. N’hésitez pas à la contacter pour en savoir plus sur les formalités et démarches à effectuer ! 

 

Bon à savoir

Pour vous soutenir dans votre lancement, vous pouvez également solliciter des aides à la création d’entreprise. Renseignez-vous. Vous y avez peut-être droit ! 

 

 

Étape n° 5 : choisir la forme juridique de votre crèche 

Les statuts juridiques privilégiés pour l'ouverture d'une crèche sont la SAS ou la SARL (SASU et EURL si vous êtes associé unique). Le statut de l’auto-entreprise (ou micro-entreprise) ne convenant en effet pas à l’ouverture d’une crèche (ou micro-crèche). 

 En Société A Responsabilité Limitée (SARL), votre statut social en tant que dirigeant sera celui des travailleurs non salariés si vous êtes gérant majoritaire. En Société par Actions Simplifiée (SAS), vous serez considéré comme assimilé salarié et disposerez donc d’une couverture sociale plus complète. 

 

Côté régime fiscal, vous êtes soumis à l’Impôt sur les Sociétés (IS) dans les deux cas, avec une possibilité d’opter pour l’impôt sur le revenu (IR) pendant 5 ans maximum. 

 

Vous l’avez compris, le choix de la forme et du statut juridique de votre société mérite toute votre attention. Celui-ci aura aussi un impact sur votre responsabilité en tant que chef d’entreprise, sur votre gestion, sur le montant minimal du capital social ou encore les modalités de prise de décision.  

 Les experts Simplitoo peuvent vous guider et vous aider à faire le choix de statut juridique le plus adapté à votre situation. Notre chatbot vous aide également à déterminer la forme la mieux adaptée à votre projet en seulement quelques minutes ! 

 

Créer une crèche : nos conseils pour bien débuter 

 

Vérifier la viabilité de votre projet 

Avant d'ouvrir une crèche, il est vivement conseillé de réaliser une étude des besoins dans la zone d'implantation envisagée pour votre business. Votre attention doit notamment se porter sur le nombre de familles avec enfants, la situation professionnelle des parents, les perspectives d'évolution, l'offre de la concurrence, ou encore la politique d'accueil de la petite enfance conduite par la mairie. Il s’agit d’une réelle étude de marché afin d’établir votre business plan. 

 

Toutes ces informations vous permettront de mieux déterminer votre projet d’accueil ainsi que la marche à suivre pour votre business. Votre projet d’accueil précisera vos prestations, les services effectués, vos horaires d’ouverture, votre projet éducatif, ainsi que la manière dont votre établissement s’insère dans son environnement social. 

 Comme tout entrepreneur, vous pouvez également rédiger un business plan. Ce document complet vous permettra de vous projeter et d’affiner par étapes votre stratégie commerciale. Il vous sera également utile pour solliciter le soutien financier d’investisseurs. 

 

Déterminer votre budget prévisionnel 

Il convient d'estimer le coût de votre projet de création d'une crèche, en prenant en compte les besoins mobiliers et immobiliers ainsi que la rémunération des salariés.  

 Votre plan de financement comprendra votre apport, les aides susceptibles de vous être accordées par les partenaires institutionnels (CAF, commune, groupement de communes, Conseil régional...) et, le cas échéant, la souscription d'un emprunt. 

 Choisir entre l’indépendance et la franchise 

En faisant le choix d'ouvrir une crèche à votre compte, vous disposez d'une totale latitude pour diversifier votre offre d'activités et de services, et réaliser des investissements. 

 Si vous êtes motivé pour entreprendre dans le domaine de la petite enfance et des crèches, mais que vous craigniez d'évoluer dans un secteur très réglementé, vous avez la possibilité de rejoindre un réseau de franchisés. Vous bénéficiez alors d'un accompagnement expert pour décliner les règles d'hygiène et de sécurité et d'actions de formation, moyennant le paiement d'un droit d'entrée. Comptez en moyenne entre 10 000 € et 20 000 € d’apport pour la franchise.  

 

Pour aller plus loin : Qu’est-ce qu’une franchise ? 

 

Vous démarquer de la concurrence 

 Faire la différence avec les autres crèches existantes sur votre périmètre géographique peut vous permettre de tirer votre épingle du jeu. Pour attirer de nouvelles familles, vous pouvez : 

  • Mettre en avant vos valeurs (présence du bio dans les repas, place faite aux parents dans la structure...) et les objectifs de votre projet pédagogique 

  • Développer des partenariats avec des intervenants associatifs et professionnels externes (association de baby-sitting, services d’initiation à une langue étrangère...) 

  • Partager vos projets et vos réalisations sur les réseaux sociaux ou sur un blog 

  • Recruter des salariés pour respecter constamment le taux d'encadrement et assurer le turn-over 

 

Vous êtes désormais fin prêt pour ouvrir votre crèche. Simplitoo peut vous accompagner dans les étapes de création de votre société : rédaction des statuts, immatriculation en ligne, dépôt de votre dossier de création... N’hésitez plus, contactez-nous ! 

  

L’article "Comment ouvrir une crèche ?" a été noté 5 sur 5 sur 2 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

46