full_illustration

Se lancer à son compte : les 10 secteurs porteurs

23-02-2022
4 minutes

En France, ce sont plus de 275 000 entreprises ont été créées au premier trimestre 2021. La concurrence est rude et sortir son épingle du jeu devient l’objectif principal pour chaque entrepreneur pour survivre dans l’écosystème. Avant de démarrer, il faut donc tout d’abord trouver le secteur qui vous correspond et dans lequel les perspectives d’évolutions sont concrètes ! Voici notre liste des 10 principaux secteurs porteurs en 2022 pour vous aiguiller dans votre projet.

1 – L'artisanat créatif 

Les métiers de l’artisanat créatif ont connu une forte valorisation par les consommateurs en particulier depuis la crise sanitaire. Cela s’explique en partie par une prise de conscience collective quant à l'importance de la sauvegarde des savoir-faire Français. En effet, en 2018, déjà 78 % des consommateurs étaient prêts à dépenser plus pour s’offrir des produits Made in France.  

Malgré cet intérêt grandissant, 56 % des Français trouvent qu’il n’est pas facile de trouver des produits fabriqués par des entreprises engagées dans le « Made In France ». Cela se traduit notamment par un manque dans les boutiques, des prix élevés mais aussi une baisse du pouvoir d’achat survenue après la crise sanitaire. 

Ce secteur reste cependant porteur car l’intérêt est fort et même les plus grandes marques ont compris cet enjeu ! La relocalisation des savoir-faire est un enjeu de taille et prendre le train en marche est donc une bonne idée pour vous lancer. Proposez des créations uniques, à prix abordables et mettez en avant votre savoir-faire grâce aux différents réseaux sociaux

L’avantage du secteur de l’artisanat créatif ? Vous pouvez vous former en autonomie à l’élaboration de bijoux fantaisie, d’accessoires et d’éléments de décoration. Vous pourrez de plus exercer votre activité à domicile. Vendre devient même un jeu d’enfants grâce aux réseaux sociaux et aux sites web No code. Avec ces sites, pas besoin de connaître les secrets du codage ou d’avoir suivi une formation en communication et marketing, tout se fait facilement en glissant et déposant les éléments sur une interface ! 

Il y en a pour tous les goûts et vous hésitez encore, cette activité peut s’effectuer en complément d’une autre. 

 

2 – Le BTP 

Les métiers autour du BTP sont sursollicités et cela se justifie notamment par les besoins en construction et rénovation énergétique. En 2022, le plan de relance sur la construction durable sera reconduit. Son objectif ? Renforcer les constructions sur les territoires où les besoins en logement sont importants. L’enveloppe budgétaire représente un total de 175 millions d’euros : voilà de quoi donner du travail aux artisans du BTP.  

De nouvelles réglementations entrent en action chaque année et permettent d'augmenter la demande d’artisans professionnels capable de réaliser les travaux nécessaires de mise aux normes. Les charpentiers, les peintres en bâtiment, les étanchéistes etc. s’adaptent et évoluent pour répondre aux nouvelles attentes et de nouvelles professions du BTP émergent peu à peu comme les « domo-énergéticiens ». Cette spécialisation en rénovation énergétique peut être un angle de différenciation si vous souhaitez vous lancer à votre compte dans le secteur du BTP ! 

 

3 – La vente en ligne 

Un autre secteur sans nuage à l’horizon : la vente en ligne

L’e-commerce s’est particulièrement développé avec la crise sanitaire et a pris ses marques dans les usages. En effet, au deuxième trimestre 2021, 42 millions d’utilisateurs ont commandé sur Internet, soit près d’1 millions supplémentaire comparé à la même période l'année précédente. 

Pour les vendeurs, ce passage au numérique représente un énorme avantage financier car ouvrir une boutique physique engendre des coûts élevés, particulièrement difficiles à assumer lorsqu'on lance son activité en tant qu'entrepreneur. C’est ainsi une méthode de vente depuis votre domicile (ou ailleurs) qui engendre moins de charges fixes. Alors pourquoi ne pas lancer votre site web ou votre plateforme de dropshipping en quelques clics ? 

Pour aller plus loin : Toutes nos idées de business rentables avec un petit budget 

 

4 – La mode   

Avec les récents scandales qui ont frappé le monde de la mode (exploitation d'enfants ou persécution d'une communauté telle que les Ouighours), les consommateurs sont plus que jamais à la recherche de marques qui correspondent à leurs valeurs. Cette recherche de vêtements et accessoires plus éthiques mais également produits de façon écologique voire locale représente une énorme opportunité pour tous les petits entrepreneurs du secteur.  

Dans le secteur de la mode figurent également la revente et la seconde main. Pour des raisons écologiques et des raisons éthiques, les consommateurs se sentent concernés par le futur de leurs vêtements. On pense bien évidemment à des plateformes telles que Vinted pour la revente et l’acquisition de vêtements et accessoires de seconde main.  

Nos conseils ? Inspirez-vous des choses qui existent et de votre quotidien pour proposer à vos clients des pièces uniques, lancez-vous en tant que spécialiste de la seconde main, créez des vêtements éco-responsables à base de matériaux déjà existants et démarquez-vous de ces gros groupes qui commencent à lasser les consommateurs ! 

 

5 – Le Big Data et la cybersécurité 

Les nouvelles technologies et le numérique ne connaissent pas la crise ! Saviez-vous que les secteurs du Big Data et de la sécurité informatique ont respectivement enregistré une croissance de 23,4 % et 9,2 % en 2021 ? Cette hausse continue s’explique par une digitalisation constante des outils et un besoin accru en protection des données. Ces domaines d’activités sont nouveaux et le secteur est actuellement en pénurie de main d’œuvre. Les profils de Data Scientist ou encore les consultants en Big Data sont particulièrement recherchés par les recruteurs !  

Face à la pénurie de talents, développer vos compétences dans ce domaine vous assurera de nombreuses commandes et clients ainsi qu’une rémunération à la hauteur de vos attentes. La bonne nouvelle ? Des formations express et des bootcamps en ligne existent pour vous permettre d’acquérir les connaissances en quelques mois seulement.  

 

6 – Le Green Business 

Le Green Business est un domaine en pleine expansion. En effet, les consommateurs pensent de plus en plus aux générations futures face à la dégradation de l’environnement. En 2021, 82 % des Français perçoivent l’enjeu de la lutte contre le réchauffement climatique ainsi que la protection de la biodiversité et le considèrent comme prioritaire. 

De nouveaux métiers voient le jour comme Green entrepreneur, consultant en développement durable ou encore conseiller en énergie. Les entreprises tout comme les consommateurs accordent de plus en plus d’attention au développement mais ne savent pas vraiment comment s’y prendre... Ils ont besoin de conseils, d’accompagnement et de nouvelles solutions innovantes : et c’est précisément le rôle de ces nouvelles professions !  

Attention néanmoins, le greenwashing est commun chez certaines marques afin de se donner bonne conscience écologique. Il vous faudra éviter cet écueil au quotidien. 

 

7 – Le bien-être et le développement personnel 

Avec les effets de la crise sanitaire, 1 Français sur 6 s’est senti en souffrance en 2021. Les particuliers comme les entreprises accordent une importance accrue au bien-être et ont besoin d’accompagnement face à cette quête des temps modernes. C’est donc une opportunité à ne pas manquer dans un contexte post-Covid où chacun se reconstruit doucement. Les consultants RH et Happiness Manager sont plus que jamais sollicités pour remotiver les troupes, donner envie aux salariés de revenir au bureau et s’épanouir dans leur travail. De leur côté aussi, les particuliers souhaitent s'épanouir dans leur vie personnelle et font appel à des coachs de vie ou des sophrologues pour apprendre à gérer leurs angoisses et se détendre ! 

 

8 – Le commerce de bouche 

En 2021, 66 % des Français se disaient attentifs au NutriScore des produits qu’ils achètent ainsi qu’aux notations alimentaires proposées par des applications comme Yuka. En effet, la qualité est un critère plus que majeur dans leurs choix de consommation au quotidien. C’est ici que se dessine un véritable challenge pour les professionnels du secteur :  proposer des produits de qualité et afficher une transparence à la hauteur de leurs attentes.  

Ces engagements s’affichent dorénavant chez les restaurateurs classiques, les propriétaires de food-truck, ou encore les traiteurs et épiceries fines. En travaillant à votre compte, vous êtes plus que jamais en mesure de choisir méticuleusement des produits issus d’un circuit court et / ou responsable et d’en faire votre marque de fabrique pour votre entreprise ! 

 

9 – Les réseaux sociaux 

La transformation digitale a connu une croissance de 10,8 % entre 2020 et 2021. Cette croissance est notamment le fruit d’une digitalisation de la société qui s’est encore accélérée avec la crise sanitaire. 

Au milieu de cette tendance, les réseaux sociaux et leur force de frappe accrue deviennent un véritable enjeu de société. C’est pour cette raison que les community managers sont autant réclamés ! Création et programmation de contenus, gestion d’une communauté, modération quotidienne... Se mettre à son compte pour accompagner les marques dans la gestion de leurs réseaux sociaux est donc une aubaine dans ce contexte de sur-digitalisation. 

 

10 – La santé  

9 Français sur 10 considèrent que la santé et les hôpitaux sont des enjeux essentiels. Et pourtant, le secteur de la santé fait face à des difficultés majeures ces dernières années. On pense notamment aux déserts médicaux, vrai fléau pour les habitants des communes ou villes se situant à plusieurs kilomètres d’un médecin traitant ou d’un hôpital. Ce constat est également une opportunité à saisir pour les indépendants : la demande est forte et certaines professions du secteur se sont fortement développées ces dernières années, en particulier les professions du paramédical et de la médecine non conventionnelle.  Infirmier, naturopathe, diététicien, psychologue, aide-soignant... L’offre de métiers est variée et certaines professions peuvent s’exercer après seulement deux années de formation, comme la diététique...ou parfois même sans exigence particulière (doula ou hypnothérapeute par exemple) ! 

 

Bon à savoir

Vous souhaitez vous reconvertir à votre compte et commencer une nouvelle carrière en tant que conseiller en nutrition ? Formez-vous en ligne et lancez votre projet et votre entreprise en toute simplicité ! 

  

Prêt à vous lancer ? 

Se mettre à son compte est une décision qui mérite de la réflexion. En effet, il faut trouver une idée d’entreprise qui intéressera les potentiels clients en répondant à un besoin, une envie ou à une problématique. Pour cela, analysez votre quotidien, les compétences et savoir-faire que vous avez et qui peuvent vous permettre de créer une société présentant un avantage pour votre cible. 

Le saviez-vous ?

Rédiger un business plan permet de mettre sur papier tous les tenants et aboutissants de votre projet : stratégie financière, commerciale, objectifs et étude de marché.

Une fois que vous votre projet est déterminé, il va falloir faire vos démarches pour la création de votre société

La première est le choix du statut juridique de votre société (SARL, EURL, SASU, SAS, etc.), selon la nature de votre activité, mais également vos objectifs. Il est donc important de vous renseigner sur les différents statuts car ils présentent chacun leurs avantages et leurs inconvénients et ont un impact direct sur vos impôts (régime fiscal) et votre protection sociale (régime social). 

L’étape suivante est la rédaction des statuts, étant une étape obligatoire pour la création de votre entreprise. Ce document reprend toutes les règles de fonctionnement de votre société (modes de prises de décision, pouvoirs du dirigeant, entrée d’associés, etc.), mais également les informations de base sur votre société (objet social, adresse de domiciliation, statut juridique, etc.). Il vous faudra en parallèle déposer votre capital social à la banque

Une fois vos statuts établis, vous devez publier une annonce légale pour informer de la création de votre société. Vous pourrez ainsi procéder à l’immatriculation finale de votre société, avant de commencer à exercer votre activité ! 

Bon à savoir

Le statut auto-entrepreneur (ou la micro-entreprise) est une solution facile pour vous mettre à votre compte en étant seul : vos démarches de création sont simplifiées et votre comptabilité réduite à l’essentiel. Votre entreprise sera en revanche rapidement limitée par des plafonds de chiffre d’affaires spécifiques à la micro-entreprise. Faites le bon choix grâce à notre article : Comment choisir entre le statut auto-entrepreneur, l’EURL ou la SASU ?

 

Vous l’avez compris, parmi ces 10 secteurs, de nombreuses opportunités sont à saisir ou développer en tant qu’indépendant. Nombreux sont les entrepreneurs qui se laissent décourager par la paperasse de départ. C’est pourquoi Simplitoo existe : nos experts prennent en charge de A à Z dans toutes vos formalités de création. De la rédaction de statuts conformes à la loi à votre immatriculation, vous êtes accompagnés par des professionnels pour passer de l’idée à l’action. 

L’article "Se lancer à son compte : les 10 secteurs porteurs" a été noté 0 sur 5 sur 0 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

847