full_illustration

Le guide 2022 pour créer sa marque de vêtements

02-09-2022
4 minutes

Vous avez une passion pour la mode, l’esprit créatif et des idées plein la tête ? Lancez-vous et créez votre marque de vêtements ! Quelle réglementation respecter ? Quelles sont les étapes de création à suivre ? Devez-vous déposer votre marque ? On vous donne toutes les informations pour un lancement réussi et vous frayer un chemin dans l’industrie textile !

Créer sa marque : entre appréhension du marché et élaboration de son image  

Créer sa marque de vêtements ne se fait pas du jour au lendemain. Un départ réussi s’accompagne d’une analyse précise des concurrents et de votre positionnement ! 

Étape 1 - L’incontournable étude de marché

Avant de vous lancer à corps perdu dans la création de votre marque, pensez à rédiger une étude de marché. Pourquoi ? Elle vous permettra de vérifier la pertinence et la faisabilité de votre projet.  

Quels sont les éléments à analyser ? On vous en donne une liste non exhaustive :  

  • La taille et l’équilibre du marché : la mode représente-t-elle un secteur porteur ? L’industrie textile se trouve-t-elle en pleine croissance ? 

  • La concurrence : quels sont vos principaux concurrents ? Combien possèdent-ils de parts de marché ? Quels sont les prix pratiqués par les autres marques ? 

  • Les comportements des acheteurs : qui sont vos acheteurs potentiels ? Quels produits achètent-ils en priorité ? Privilégient-ils certains types de vêtements ou de tissus ? 

  • Les fournisseurs et les canaux de distribution : qui sont-ils ? Quels sont leurs procédés de fabrication ? Où sont-ils localisés ? Quelles marques fournissent-ils ? 

  • Vaut-il mieux créer sa marque de vêtements 100 % en ligne, une boutique physique ou les deux ? N’oubliez pas que le commerce en ligne est une option à ne pas négliger en 2022 ! 

Pour vous poser les bonnes questions, découvrez notre guide complet pour rédiger votre étude de marché en 2022

Le saviez-vous ?

Le marché du prêt-à-porter en France se fractionne en 6 catégories possédant des parts de marché bien inégales : le prêt-à-porter féminin (25 %) et masculin (17 %), les chemises (16 %), les pulls (14 %), les sous-vêtements et pyjamas (13 %) et, enfin, les vêtements pour bébés (5 %). 

 

Étape 2 - Le positionnement sur le marché  

Une fois votre étude de marché réalisée, vous avez une vision plus sensible de votre secteur et des produits à privilégier pour la vente. Vous pouvez dès lors vous positionner sur le marché et développer votre identité de votre marque !  

Vous devrez penser à votre cible de vente : hommes, femmes, enfants, professionnels, sportifs, le choix est multiple ! Spécialisez-vous et définissez le public idéal pour vos articles de mode. 

Il faudra également songer au type de vêtements que vous souhaitez commercialiser. Sous-vêtements, chemises, affaires de sport, tous les produits sont possibles. Pensez à garder une ligne directrice lors dans vos collections pour fidéliser vos clients. 

Réfléchissez également au fonctionnement de vos gammes. Est-ce que vous souhaitez lancer une collection par an ? Une édition spéciale pour l’été 2022 ? Vous êtes libre de choisir. 

Enfin, il ne faudra pas oublier l’identité de votre marque. Elle doit être évocatrice pour votre client, et comme son nom l’indique, marquer les esprits ! Un nom accrocheur ? Un logo fantaisiste ? Une charte graphique unique ? N’ayez crainte et soyez innovant. Faire preuve d’imagination vous aidera à vous démarquer des marques concurrentes.  

Bon à savoir

Une fois les contours de votre projet délimités, à vous de jouer pour élaborer une stratégie marketing. Site web, réseaux sociaux... le marketing vous permettra d’atteindre votre cible de clients et de promouvoir votre marque, en ligne ou en physique !

 

Étape 3 - La réalisation d’un business plan 

Étude de marché et positionnement sur le marché ont été réalisés ? Vous pouvez maintenant les intégrer dans votre business plan

Le business plan est un récapitulatif de votre étude de marché, il permet de mettre sur papier ce que vous aviez imaginé pour votre entreprise. Véritable fil rouge, ce document décrit votre projet sous toutes les coutures. Vous pouvez y mentionner votre domaine de prêt-à-porter, votre stratégie marketing, vos besoins à la fois matériels et humains, vos moyens de financement, vos concurrents, un exemple de collection, etc. 

Dans le business plan, vous pourrez également réfléchir à votre business modèle. Pour quoi faire ? Pour couvrir les moyens de production utilisés pour financer votre projet ! Pour le déterminer, pensez à :  

  • Estimer les dépenses moyennes de vos clients (panier moyen), afin de prévoir votre budget et fixer vos prix de vente. 

  • Évaluer votre revenu journalier ou hebdomadaire (prix de vente) 

  • Déterminer les frais globaux auxquels vous ferez face : la fabrication d'une collection, le développement de vos vêtements, vos impôts, les salaires, les frais de communication, de création de logo ou encore le loyer de votre local commercial. 

Pour en savoir plus sur votre budget : Comment réaliser un plan de financement à trois ans ? 

Information importante

Un business plan solide convaincra vos futurs investisseurs et partenaires du bien-fondé de votre entreprise. Ne le négligez donc pas ! 

 

Financer sa marque de vêtements : les deux étapes incontournables 

Vous êtes fin prêt à vous lancer mais vous vous demandez encore comment financer votre marque ? On fait le point avec vous !  

Déterminer ses besoins  

Lorsque vous créez votre entreprise, vous devez disposer d’un capital minimum. Lorsqu'il s’agit d’une boutique de prêt-à-porter ce capital doit être assez conséquent, puisque vous devez prévoir plusieurs dépenses. Pour calculer les coûts, vous devrez déterminer les besoins de votre entreprise. On retrouve deux catégories : les besoins humains et les besoins matériels.  

Les besoins humains 

Créer une marque de vêtements peut difficilement se faire seul. Vous aurez besoin au préalable de définir les rôles de chacun et de savoir quels sont les types de postes nécessaires.  Stylistes, couturiers, agents commerciaux ou encore community manager pour vos réseaux sociaux, nombreux sont les postes à pourvoir dans une entreprise de prêt-à-porter. 

Les besoins matériels  

En plus des besoins humains, vous aurez besoin de matériel pour faire fonctionner votre activité ! Prévoyez suffisamment d’argent pour couvrir ces investissements et vous tenir à votre budget. 

  • Si vous décidez de vendre physiquement, vous devrez ouvrir une boutique et donc louer un local commercial ! Loyer mensuel, prêt bancaire, meubles seront des coûts à prévoir dans votre budget.  

  • Tissus et matériels de couture sont obligatoires. Vous devrez donc réfléchir à la quantité ainsi qu’aux matériaux que vous souhaitez utiliser pour votre fabrication.  

Trouver des financements  

Pour faire face aux besoins matériels et humains, vous devez trouver des financements. Une somme d’argent qu’il faudra posséder avant la finalisation de votre projet puisqu’ils vous aideront à constituer votre capital social. Où les trouver ?  

  • Faites un emprunt bancaire. Si votre projet dans la mode est refusé par les banquiers, pensez au prêt d’honneur : prêt se basant sur la confiance, il est sans intérêt, sans garantie, ni caution !  

  • Demandez des subventions. L’ACRE est une aide à la création d’entreprise et vous permet d’être exonéré de vos cotisations sociales lors de votre première année d’activité.   

  • Vous pouvez aussi faire appel à vos proches grâce à la love money. Donations, prêts ou investissements à votre capital social, n’importe quelle aide sera la bienvenue et est autorisée. 

  • Faites une levée de fonds. Pour cela, adressez-vous à des investisseurs. Votre business plan sera d’une grande aide pour les rassurer et prouver que votre projet est viable.

Marque de vêtements : à la recherche du fournisseur idéal 

Quelle production mettre en place ?  

La production textile que vous allez mettre en place aura un impact sur les coûts de votre entreprise. Les moyens sont est très variés :  

  • Fabriquer le produit à la main (de manière artisanale) 

  • Avoir recourt à un grossiste textile 

  • Faire appel à des sous-traitants (un atelier de confection textile par exemple) 

  • Externaliser la production auprès d’une usine qui s’occupera de l’impression, de la fabrication et de la production 

Votre choix dépendra évidemment du type de vêtements mis en vente : plutôt des pièces uniques faites à la main, des productions locales ou une production à plus grande échelle ? 

Il existe une multitude de fournisseurs différents. Pour trouver la perle rare, faites jouer la concurrence ! Prenez en compte plusieurs critères : la qualité des matières premières, les délais de production et évidemment les tarifs proposés.

Créer sa marque de vêtements : les réglementations du prêt-à-porter  

Créer une marque de vêtements comporte de nombreuses réglementations liées au prêt-à-porter. Voici les étapes à suivre ! 

L'accueil du public  

Vous décidez d’ouvrir votre boutique en physique ? Allez-y ! Cependant, n’oubliez pas quelques règles concernant la vente en magasin : 

  • Les normes de sécurité notamment les sorties de secours et les alarmes incendie  

  • L'accessibilité de votre magasin à tous  

  • Les indications de prix à l’intérieur et à l’extérieur du magasin 

  • La cotisation à la Société des Auteurs Compositeurs et Éditeurs de Musique (SACEM) si vous décidez de diffuser de la musique  

 

Bon à savoir

Tous les magasins de vêtements doivent fermer le dimanche. Cependant, il existe des dérogations qui concernent 12 dimanches dans l’année. On les surnomme les « dimanches du maire ». 

 

L'étiquetage des vêtements  

L'étiquetage de vos articles est l’une des obligations principales lorsque vous faites du prêt-à-porter. En effet, vous devez obligatoirement indiquer la composition du vêtement sur votre produit.  

Vous pouvez également préciser comment entretenir le vêtement et le pays de fabrication du vêtement. Ces informations ne sont pas obligatoires. En réalité, la plupart des marques indiquent ces informations par souci de transparence, les clients étant soucieux de la qualité de leurs vêtements. 

Soldes et promotions : la réglementation  

Toutes les sociétés de prêt-à-porter peuvent participer aux périodes de soldes. Ces périodes sont réglementées : 

  • Pour pouvoir utiliser le terme « soldes », vous devez réaliser vos promotions aux mois de janvier et de juin.  

  • Les vêtements soldés doivent avoir déjà été présents dans les rayons de votre magasin.

     

Comment protéger sa marque de vêtements ?  

Une fois votre entreprise créée, vous allez devoir déposer votre marque.  

Pourquoi protéger sa marque ?  

Protéger sa marque vous permet d’être le seul à pouvoir l’exploiter et à tirer des bénéfices dessus. Vous devenez le propriétaire unique de votre marque (son nom, son logo, etc.).  

Déposer sa marque est donc une étape incontournable. Sans cela, vous laissez le libre cours aux concurrents pour la copier et l’utiliser sans votre consentement. En effet, imitation, exploitation et contrefaçon sont sanctionnées et punies par la loi grâce au dépôt de votre marque.  

Pour aller plus loin : Pourquoi et comment protéger sa marque ? 

Quelle sont les étapes à suivre pour protéger sa marque ?  

Pour déposer votre marque, vous devez dans un premier temps réfléchir aux services et produits amortis par celle-ci. En effet, seuls ces services et produits seront protégés.  

Une fois votre réflexion faite, vous devez vous diriger auprès de l’INPI afin de vérifier que la marque choisie ne soit pas déjà empruntée. Vous pouvez réaliser cette démarche en ligne sur DATA INPI

Pour ce faire, vous devez compléter un formulaire de dépôt de marque directement sur le site de l’INPI. Il est demandé de déposer vos biens et services dans des classes prédéfinies. Elles correspondent à l’activité que vous exercez. Ce choix est irrévocable, en effet il ne peut être modifié mis à part en payant une nouvelle fois le dépôt. 

Vous recevrez en retour la date et le numéro national de dépôt de votre marque. Une fois reçus, le dépôt paraît dans le Bulletin Officiel de la Propriété Intellectuelle (BOPI).  

 

Besoin d’aide dans le dépôt de votre marque ? Les experts Simplitoo vous proposent une assistance complète pour réaliser vos formalités auprès de l’INPI. Choix de vos classes et vérification de la disponibilité de la marque, c’est un accompagnement idéal pour vous lancer.  

Quel statut juridique choisir pour créer sa marque de vêtements ? 

Créer sa marque de vêtements signifie créer son entreprise. Quel est le statut juridique le plus adapté au prêt-à-porter ? On vous guide !  

Lancer sa marque de vêtement seul  

Vous souhaitez créer votre marque seul ? C’est possible !  

Vous pourrez lancer votre ligne en auto-entreprise. En effet, les démarches et obligations comptables sont facilitées. Cependant, en auto-entreprise, vous devez respecter des seuils de chiffres d’affaires, 176 000 euros par an pour l’achat et la revente de marchandises. De plus, les auto-entrepreneurs ne peuvent en effet pas déduire fiscalement leurs charges professionnelles (matières premières, loyer, frais d’envois postaux, etc.). Cette option complique donc la location d’un local professionnel ou encore l’embauche de salariés. L’auto-entreprise est donc une solution simple pour se lancer, mais limitée et en particulier pour la création d’une boutique physique. 

Vous pouvez également choisir de créer une société grâce à la SASU ou l’EURL. Bien que les formalités de création soient plus conséquentes, ces formes de sociétés vous permettent de développer votre entreprise sans limite de chiffre d’affaires. Vous pouvez de même vous associer avec d’autres personnes et déduire vos charges professionnelles. 

Lancer sa marque de vêtements à plusieurs  

Vous préférez lancer votre marque à plusieurs ? Deux statuts juridiques s’offrent alors à vous, la SAS ou la SARL.  

La SAS vous permet de posséder un nombre d’associés illimité.  Vous aurez le statut social d’assimilé salarié avec une couverture sociale élargie. Vous cotiserez en effet au Régime général de la sécurité sociale, comme n’importe quel autre salarié, exception faite pour le chômage. 

Si vous choisissez la SARL, votre nombre d’associés est limité à 100. Vous aurez le statut social de travailleur non salarié (TNS) et cotiserez à la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI).   

 

Le saviez-vous ?

Si vous décidez d’ouvrir votre boutique de prêt-à-porter des membres de votre famille ou votre conjoint, la SARL de famille peut être le statut juridique idéal pour votre projet.  

 

Vous voilà fin prêt ou prête à ouvrir votre boutique de prêt-à-porter, qu’elle soit en ligne ou en physique ! Pour poursuivre votre lecture, découvrez comment ouvrir un commerce avec un petit budget grâce à nos conseils

Vous avez encore quelques interrogations ? Vous souhaitez vous faire aider dans la création de votre entreprise et dans les démarches administratives et juridiques ? L’équipe Simplitoo se fera un plaisir de vous aider. Contactez-nous !  

  

 

L’article "Le guide 2022 pour créer sa marque de vêtements" a été noté 0 sur 5 sur 0 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

68