full_illustration

Comment ouvrir une parfumerie ?

11-10-2021
4 minutes

Saviez-vous que la France est le premier producteur de parfums et produits pour la toilette en Europe, devant l’Italie et l’Allemagne ? Le pays produirait jusqu’à deux tiers de la production européenne de parfums et eaux de toilette ! Le domaine de la parfumerie attire donc de nombreux entrepreneurs français, cherchant allier leur passion et l’établissement d’une activité rentable. Simplitoo vous accompagne pas à pas pour concrétiser votre projet d’ouvrir une parfumerie. Alors, comment se faire une place sur un marché dominé par les grands groupes ? Quelles sont les formalités administratives pour créer son entreprise ? Notre rédaction fait le point !

Ouvrir une parfumerie : zoom sur cette activité !

Un commerce de parfumerie est une boutique qui propose la vente de parfums, d'eaux de toilette et de déodorants. Parfois, il est possible d'y trouver des produits de soin du corps et du visage (savons, crèmes, maquillages, etc.). Certaines enseignes proposent également la réalisation de prestations de services par des professionnels qualifiés, comme des soins esthétiques (maquillage, soins pour le visage ou le corps, etc.).

Compétences et formations pour diriger une parfumerie

Avant toute chose, assurez-vous de détenir les formations et connaissances préalables à l'ouverture d'une parfumerie.

Formations : faut-il un diplôme pour ouvrir une parfumerie ? 

Tout le monde peut ouvrir une parfumerie, puisqu’aucun diplôme n'est exigé 

Néanmoins, il existe de nombreuses formations qualifiantes en parfumerie, du CAP au Master en passant par le Bac pro. 

Suivre un cursus est en effet susceptible d'apporter une valeur ajoutée : 

  • formation commerciale pour les chefs d'entreprise

  • CAP d'esthéticien pour, le cas échéant, développer un service de soins esthétiques 

  • CAP ou Bac pro cosmétique 

En recrutant du personnel formé, le gérant améliore la qualité des conseils offerts aux clients.

 

Le saviez-vous ?

La Fédération Française de Parfumerie Sélective (FFPS) demande l'enregistrement d'un titre professionnel pour l'exercice du métier de « conseiller beauté en parfumerie sélective » au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). L'objectif est d'offrir une formation diplômante à celles et ceux qui souhaitent travailler dans la parfumerie 

Les compétences indispensables

En tant que gérant d’entreprise, vous n’avez pas forcément besoin d’être un expert des parfums et des cosmétiques. En effet, tenir une parfumerie ne revient pas spécialement être créateur-parfumeur et concocter vos propres mélanges. Gérer une parfumerie, c’est aussi vendre des parfums déjà présents sur le marché ! 

Par contre, mis à part avoir le nez fin, vous devrez disposer des qualités attendues chez tout entrepreneur :

  • organisation et gestion d'une entreprise : définition des objectifs commerciaux, exploitation quotidienne du magasin, gestion des stocks, etc. 

  • capacité à mobiliser les partenaires et les acteurs institutionnels : marques du secteur de la parfumerie, expert-comptable, banquiers, demande d'aide à la création d'entreprise, etc. 

  • connaissances en comptabilité : gérer une société va de pair avec des obligations comptables précises, indispensables à une gestion transparente et surtout viable sur le long terme. 

  • aptitude au management, indispensable si vous employez des salariés, pour mobiliser les forces de vente et créer un esprit d'équipe 

  • faire preuve d'écoute et savoir conseiller, dans le cadre de la relation client

Ce panel de compétences peut freiner certains porteurs de projets, que cela soit par peur de manque de connaissances ou de temps pour s’occuper de la paperasse. La bonne nouvelle ? Des professionnels tels que Simplitoo ont pour mission d’accompagner les entrepreneurs dans la réussite de leur projet professionnel.

Bon à savoir

 Notre équipe d’experts réalise, pour vous, les démarches administratives pour créer votre entreprise. Nous répondons à toutes vos questions et, ainsi, vous vous lancez dans l’aventure avec un accompagnement personnalisé et complet dans la concrétisation de votre projet ! 

Combien gagnent les professionnels de la parfumerie ?

Si vous projetez d’ouvrir une parfumerie, vous vous demandez peut-être quelle rémunération espérer. Sachez que le chiffre d'affaires est très variable d'une enseigne à une autre. Il dépend notamment du lieu d'implantation de la boutique, des services annexes proposés (soins esthétiques, maquillage...), ou encore du chiffre réalisé pendant les périodes clés de l'année (Saint-Valentin, fêtes de fin d'année...). 

En ce qui concerne vos éventuels salariés, une conseillère-vendeuse ayant suivi une formation en cosmétique esthétique (CAP, Bac pro) peut légitimement prétendre à une rémunération supérieure à celle d'une vendeuse sans formation spécifique. 

 

Comment bien préparer son projet de parfumerie ? 

On répond aux questions essentielles pour vous assurer un démarrage réussi !

Rédiger un business plan

Le business plan est un document fondamental, même si facultatif, qui décrit votre projet sous toutes ses coutures : objectifs, prévisionnel financier, présentation de votre histoire, étude de marché, etc. Il vous servira de fil rouge à titre personnel et vous aidera aussi à rassurer les banquiers si vous souhaitez contracter un prêt. 

Un business plan bien ficelé convaincra également les acteurs de la Parfumerie Sélective (marques, grandes enseignes) de conclure avec vous un contrat de distribution sélective. Cela vous permettra de distribuer des parfums de luxe et de haute qualité, conformément à la réglementation d’exemption sur la cosmétique de la Commission européenne (2010). Pour obtenir ce contrat, vous devez justifier de la qualité des services offerts par votre parfumerie (produits vendus, niveau de formation des salariés, etc.).

Pour en savoir plus : 7 étapes pour réussir son business plan 

Réaliser une étude de marché 

Au sein de votre business plan, l’étude de marché est indispensable pour préparer votre projet. Cette étude permettra d’analyser votre concurrence et mieux connaître votre clientèle, afin de définir votre positionnement et le concept qui vous rendra unique.

Ainsi, l’étude de marché comprend a minima

  • le lieu d'implantation envisagé et les enseignes concurrentes : quelle est leur offre ? Quelle est leur présence en ligne ? Quel est leur public cible ? 

  • la consommation des ménages en parfums et produits cosmétiques : quel sera votre client type ? Quel sera son budget de dépense en parfumerie ? 

  • la présence et la notoriété des grandes marques dans votre zone d’implantation 

En répondant à ces questions, vous trouverez des pistes pour tirer votre épingle du jeu avec une offre, des prix et un concept de parfumerie pertinents !

Bon à savoir

L’Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE) publie régulièrement des statistiques et études sur différents secteurs professionnels. Une mine d’information précieuse pour avoir une vue globale sur l’état du marché de la parfumerie en France !

  

Le financement du projet de création d'entreprise

Votre budget prévisionnel pour ouvrir votre enseigne comprendra notamment :

  • le coût d'acquisition d'un local ou la conclusion d'un contrat de bail commercial 

  • la constitution du stock de marchandises 

  • l'aménagement des locaux 

  • les frais liés à la création d'entreprise ainsi qu’à apport personnel à son capital social, à savoir sa mise de départ (seul 1 € peut cependant suffire pour les statuts de sociétés telles que la SASU ou l’EURL). 

Sachez qu’il est préférable d'ouvrir une parfumerie dans un secteur très fréquenté par le public (centre-ville, zone commerciale). Aussi, la location de votre local commercial est susceptible d'engendrer un coût important. Pour tester une zone géographique sans vous engager sur le long terme, vous avez la possibilité de conclure un bail de courte durée ou bail précaire.

Le saviez-vous ?

En tant qu'entrepreneur, l'État vous ouvre le droit à des aides à la création d'entreprise !

 

L'ouverture d'une parfumerie en franchise : avantages et inconvénients

Le secteur de la parfumerie est largement dominé par les grands groupes de l'industrie du luxe. La question d'ouvrir une parfumerie en franchise est donc à prendre en considération. La conclusion d'un contrat de franchise avec une grande marque de parfumerie comporte des avantages. 

Les franchises vous font bénéficier :

  • d'un accompagnement pour créer votre entreprise 

  • de la notoriété d'une marque 

  • d'actions de formation, tant dans le domaine de la parfumerie qu'en matière de management ou de marketing 

Néanmoins, le choix de la franchise a également deux inconvénients majeurs qui peuvent vous inciter à vous lancer en indépendant : 

  • le versement d'un droit d'entrée, et / ou d'une redevance sur le chiffre d'affaires, et / ou d'un apport personnel pouvant atteindre plusieurs dizaines de milliers d'euros.

  • la difficulté d'imposer votre marque de fabrique, en n'ayant pas la liberté de choisir vos parfums et autres produits cosmétiques.

Quelle est la réglementation applicable pour ouvrir et gérer une parfumerie ? 

Ouvrir une parfumerie nécessite de suivre certaines règles et obligations juridiques. C’est plus simple que ça en a l’air : notre équipe fait le point avec vous.

Comme toutes les boutiques physiques, les parfumeries doivent respecter la réglementation relative aux « établissements recevant du public » (hygiène, sécurité, lutte contre les incendies, etc.). Elles sont soumises au contrôle de la commission de sécurité et d'accessibilité.

S'agissant des règles d'import-export des produits cosmétiques, il existe des restrictions. L'article L. 5131-3 du Code de la santé publique énonce que « les produits cosmétiques importés ou mis à disposition sur le marché satisfont aux dispositions du règlement européen 1223/2009 du 30 novembre 2009 ». Il s'agit notamment des règles relatives à l'étiquetage et à la composition des produits

Enfin, l'affichage des prix dans la boutique doit être visible et respecter la réglementation en vigueur. Vous devez notamment exprimer vos tarifs en euros et informer vos clients sur les frais supplémentaires, avant la conclusion de la vente !

 

Le choix de la forme juridique de votre entreprise

Définir et créer une structure juridique pour votre entreprise est une étape juridique obligatoire. Prenez le temps de choisir un statut juridique adapté, puisqu’il a des conséquences sur votre statut en tant que dirigeant, le prélèvement de vos impôts ou encore votre protection sociale. 

Les deux principales formes de société à associé unique, c’est-à-dire pour vous lancer seul sans associé, sont : 

  • l'EURL - Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée. Vous bénéficiez alors d’une structure clé en main avec une grande sécurité juridique, vu que la majorité de son fonctionnement est prévu par la loi. 

  • la SASU - Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle. Ici, vous êtes libre de personnaliser l’ensemble de vos règles de fonctionnement (dans les « statuts »). Cette structure souple nécessite cependant l’aide d’un professionnel pour rédiger des statuts pérennes et conformes aux yeux de la loi. 

Pour plus de détails sur votre choix de société : Comment choisir entre la SASU et l’EURL ? 

Pour les sociétés comprenant plusieurs associés, les deux choix principaux sont la SARL (Société à Responsabilité Limitée) et la SAS (Société par Actions simplifiée). Vous souhaitez démarrer seul mais pensez à vous associer en cours de route ? C’est alors très simple : vous pouvez transformer une EURL en SARL, et une SASU en SAS (et inversement). 

 

Bon à savoir

Choisir la forme juridique de sa société est une étape cruciale, et pourtant relativement technique. L’œil avisé d’un professionnel vous sera utile pour faire le choix adapté à votre situation. N’hésitez pas à vous adresser à notre chatbot ou à contacter directement notre équipe pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé. 

 

Nos astuces pour vous faire une place dans le monde de la parfumerie

L’acquisition et la fidélisation de clients sont évidemment essentielles dans le domaine des parfums et des cosmétiques. Pour attirer ses clients, une entreprise de parfumerie peut notamment :

  • se spécialiser dans une gamme de produits (parfums biologiques, végans, etc.) 

  • proposer des produits et services connexes à la parfumerie (soins du visage et du corps, coiffure, maquillage, accessoires...), sans perdre de vue que la spécialisation peut aussi représenter un gage de sérieux pour le client et un moyen de se distinguer de la grande distribution et du e-commerce 

  • renforcer le conseil et le travail de conviction, étant entendu que le client se forge déjà souvent une idée précise du produit qu'il souhaite acheter en collectant des informations en ligne 

  • proposer régulièrement des offres promotionnelles et des échantillons 

  • rendre le local commercial agréable et fonctionnel (vitrines, lumières, accessibilité, etc.) 

  • développer une boutique de vente en ligne ou le « click and collect » 

  • se rendre visible sur les réseaux sociaux

Il peut aussi être intéressant de développer des partenariats avec les grandes marques, mais aussi avec les artisans-parfumeurs et les instituts de beauté et esthéticiennes.

Cet article vous a donné toutes les astuces pour ouvrir votre parfumerie en toute sérénité. Vous êtes prêts à vous lancer et débuter l’aventure ? Nos experts-formalistes se tiennent à vos côtés à toutes les étapes de votre création d'entreprise : choix de la forme juridique, rédaction des statuts jusqu’à votre immatriculation finale. Contactez-nous !

Pour aller plus loin : Comment ouvrir un spa en 6 étapes ?

L’article "Comment ouvrir une parfumerie ?" a été noté 5 sur 5 sur 2 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

32